En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // FC Barcelone-Real Sociedad (3-2)

Un tout petit Barça fracture la Real Sociedad

Dans un match aux périodes contrastées - cinq buts dans la première, un ennui total dans la seconde -, le FC Barcelone a emporté les trois points face à la Real Sociedad. Dominés dans le jeu, les Blaugrana affichent un visage inquiétant avant le quart retour de Ligue des champions contre la Juventus et le Clásico face au Real Madrid.

Modififié
FC Barcelone 3-2 Real Sociedad
Buts : Messi (17e, 37e) et Alcácer (44e) pour le FC Barcelone // Umtiti (42e, csc) et Xabi Prieto (45e+2) pour la Real Sociedad

Le FC Barcelone s'apprête à disputer la semaine la plus importante de sa saison : un quart retour de C1 contre la Juve pour rééditer la remuntada parisienne, puis un choc contre le Real Madrid pour conditionner la fin de saison en Liga. C'est peu dire que le groupe de Luis Enrique se présente devant cette double montagne avec un moral dans les chaussettes et un niveau de jeu au ras des pâquerettes. Contre la Real Sociedad, les Catalans ont gagné, marqué des buts, et profité d'un Messi décisif. Mais ils ont surtout laissé la possession de balle à leur (relativement modeste) adversaire, livré une seconde période indigeste, et affiché une fébrilité défensive qui sera fatale lors des deux prochains matchs. À ce Barça sur le fil du rasoir de prouver en 180 minutes qu'il est encore une grande équipe et non un groupe en fin de cycle.

Une moyenne d'un but toutes les cinq minutes


Une pure folie. Pendant les arrêts de jeu du premier acte, une longue balle aérienne prend à revers la défense du Barça. À la réception, Xabier Prieto reprend de volée du droit et mystifie Ter Stegen (45e+2). Le cinquième but en 45 minutes dans un match de la rémission que les hommes de Luis Enrique mènent, mais ne maîtrisent pas. D'entrée de jeu, le latéral gauche basque, Yuri, place les premières frappes, soit contrée (3e), soit non cadrée (9e). Avant qu'au quart d'heure de jeu, Ter Stegen ne doive sauver les meubles d'un arrêt réflexe devant Oyarzabal (13e). Heureusement pour Barcelone, les individualités peuvent sortir de leur boîte à chaque instant. Messi le fait sur une remise de Suárez plein axe : contrôle du droit, frappe limpide du gauche depuis l'extérieur de la surface. 1-0 pour les Catalans (17e), qui continuent néanmoins de souffrir défensivement, et de démontrer une maladresse inhabituelle via Messi (20e) ou Paco Alcácer, qui s'emmêle les pinceaux sur un gros centre de Sergi Roberto (27e). Heureusement pour les Blaugrana, Messi a un minimum de baraka et conclut involontairement à la réception d'une parade de Rulli devant Suárez (37e). À l'abri, le Barça ? Íñigo Martínez réduit une première fois l'écart à la conclusion d'un siège du but de Ter Stegen (42e), avant que Xabier Prieto n'en fasse de même en réponse à un joli but de Pablo Alcácer. Histoire d'assurer une seconde période stressante plutôt qu'une préparation tranquille pour affronter la Juventus.

Au bout de l'ennui


Le second acte démarre donc comme le premier, avec une équipe basque qui prend ses aises dans le camp du Barça. Un Barça assez fébrile défensivement et qui peine à ressortir les ballons. Avec un peu plus de maîtrise technique, les Basques peuvent même recoller dès l'heure de jeu : Willian José est trouvé dans le dos de la défense barcelonaise, mais sa pauvre prise de balle permet à Sergi Roberto de revenir sur lui (60e). Cinq minutes plus tard, c'est Sergi Canales qui parvient à se défaire de la défense blaugrana, mais son centre ne trouve pas preneur. Côté barça en revanche, c'est très pauvre, si bien que Luis Enrique se résout à faire entrer Iniesta (69e) pour rectifier le tir. Mais ce sont toujours les Basques qui dominent, avec un coup franc cadré d'Illarramendi (72e), suivi dans la foulée d'une tête d'Íñigo Martínez sur corner. L'orgie de buts de la première période est bien loin, et elle ne masque plus les difficultés d'un Barça méconnaissable malgré une belle action individuelle de Rakitić en fin de match : percée balle au pied et frappe dans les gants de Rulli (80e). Pour le reste, un duel perdu par Suárez devant Rulli dans les arrêts de jeu et pas grand-chose d'autre. Dans quatre jours face à la Juventus, ce sera insuffisant pour espérer inquiéter l'une des meilleures défenses d'Europe. Et contre le Real Madrid dans une semaine, cela pourrait même en devenir catastrophique.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9