1. //
  2. // Juventus

Un tifoso de la Juve blessé

0 7
Il n'y a pas donc pas de limites à la connerie.

Hier, un jeune tifoso de la Juventus a reçu un coup de couteau lors d'affrontements entre deux groupes d'ultras du club turinois, réunis devant le Summer Village de Bardonecchia, où la Vieille Dame effectue son stage de pré-saison.

Une trentaine de débiles se sont affrontés à visage couvert (cagoules et autres capuches/écharpes), avec, au programme, des lancés de petits fumigènes et de bouteilles. L'affrontement a été très rapide, mais suffisamment long pour que l'un d'entre eux se prenne un coup de couteau et soit transporté à l'hôpital en ambulance. Heureusement, rien de grave.

Une dame avec une poussette, qui a eu la malchance de passer par là au moment où les groupes se dispersaient, a été bousculée et est tombée à terre. Encore une fois, sans gravité. Quelle idée, aussi, de se balader tranquillement avec son enfant en plein mois de juillet.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
On pourra me dire ce qu'on veut, mais les ultras sont loin d'être indispensables dans le football...
Le phénomène ultra en lui même est une idiotie
Excuse moi sissa, mais je ne comprend pas en quoi le phénomène ultras est idiot. Si supporter son équipe partout où elle joue, en chantant et en colorant les tribunes c'est idiot, il ne faut pas aimer le foot, mais plutôt un sport moins populaire. Mais moi aussi je dois être idiot.
Maintenant, je trouve que cette situation est complètement débile, mais bons des cons il y en a partout et pas que chez les ultras.
des boeufs...

dont une bonne partie aux idées bien fascisante...
c'est beau le foot
@ Pezrond : c'est "tombé" sur le foot parce qu'il s'agit du sport le plus populaire dans le monde. T'inquiètes qu'on retrouverait les mêmes en curling ou au rugby si ces sports étaient l'objet d'une médiatisation et d'investissements similaires.

@ Sissi et Riquier :Après ça dépend de ce que tu appelles ultras, rien que dans le mot ça sonne extrêmiste... Maintenant les mecs qui sont en tribunes, qui chantent, qui font des tifos, je dis respect, sans eux on aurait pas de superbes ambiances dans certains stades, y a pas à dire ça fout des frissons et ça fait partie intégrante du foot dans son ensemble.

Pour moi le phénomène ultra que je n'aime pas, c'est une sorte de patriotisme à l'échelle du foot (rien de bien nouveau je l'admets), où le recul est absent. Ils se réalisent à travers leur club, peut être parce qu'il n'y a pas grand chose à côté pour rêver aussi. J'adore mon club, j'adore vibrer avec, être de mauvaise foi de temps en temps. Je me moque des supporters rivaux aussi, mais jamais j'irai plus loin parce que je trouve ça stupide de se mettre sur la gueule pour une suprématie dont au fond on ne prend même pas part...
En France, du fait de la proximité géographique avec cette ville, on ne dit pas Bardonecchia mais plutôt Bardonèche.

Ensuite, pour les idiots qui se jettent comme des baveux sur les ultras, je leur prierai de faire preuve d'un peu de discernement. Des abrutis il y en a de partout, dans toutes les professions, toutes les catégories sociales ... C'est vrai qu'une frange des ultras ne pense qu'à créer des ennuis et provoquer la violence. Mais l'immense majorité des gens qui fréquentent ces milieux ne sont que des passionnés qui vivent à 100% pour leur couleurs.
Mais dans un pays ou c'est "normal" de supporter l'om quand l'habites à 1000 bornes du vélodrome sans jamais avoir foutu un pied de ta vie à Marseille, et pire que t'as un accent ch'ti, c'est dur de faire comprendre aux gens le vrai sens du mot fierté.
Restez devant votre télévision à regarder les grandes équipes qui vous font baver tout en dénigrant votre football local, on se passe de vous sans soucis, mais pitié réfléchissez avant d'écrire un commentaire.
@ Spike Spiegel: Déjà merci pour ton commentaire sans arrogance et poli, c'est tellement rare sur internet. Pour te répondre, je ne pense pas qu'il y ait une définition du mot ultras. Pour moi un ultra c'est une personne qui est amoureuse de son club et de sa ville (sans doute le patriotisme dont tu parlais). Il veut porter haut les couleurs de sa ville et de son club en encourageant son équipe et en affichant fièrement ses couleurs. Il s'agit d'une forme d'extremisme mais pas dans le mauvais sens du terme. Car la violence est une partie infime de la vie d'un ultras, et lorsque la violence est présente il s'agit plus d'un rôle de défense que d'attaque. (Attention je ne fais en aucun cas l'apologie de la violence, mais comme partout dans notre société, elle est présente). Pour conclure, je pense que comme dans tout mouvement il y a du positif et du négatif, mais dans le cas des ultras, selon moi le positif est plus présent que le négatif. En ce qui concerne les évènements relatés par cet article, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une "guerre" d'ultras, mais plus d'une guerre de personnes.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les masques de Zaira Nara
0 7