Un ticket Carteron-Malouda à la tête du Gabon ?

Modififié
286 5
Libre depuis son départ de Wadi Degla SC (Égypte) au début du mois de novembre, Patrice Carteron avait rendez-vous hier soir avec le président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) dans un hôtel classieux à côté de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle pour lui exposer son projet pour les Panthères, à un mois et demi de la CAN. Mais le Français de quarante-six ans n’est pas le seul sur les rangs. Le Gabon, qui a viré le Portugais Jorge Costa il y a un peu plus de trois semaines, a déjà contacté Hubert Velud, en fin de contrat le 31 décembre prochain au TP Mazembe (RD Congo), et s’est vu proposer Paul Le Guen, Rolland Courbis et le Brésilien Zico. Patrice Carteron, qui a déjà entraîné le Mali (2012-2013), puis le TP Mazembe (2013-2015), a proposé, pour la CAN que le Gabon s’apprête à organiser (14 janvier-5 février) de venir avec Florent Malouda comme adjoint, Vincent Buatois, l’ex-préparateur physique de Dijon et qui avait travaillé avec Pierre-Emerick Aubameyang quand celui-ci évoluait au DFCO (2008-2009), alors en Ligue 2, et le fasciathérapeute Stéphane Renaud.

Le problème, c’est qu’au Gabon, la décision finale est prise par Ali Bongo himself. Car le chef de l’État, à l’origine du limogeage de Costa, est très attentif aux discours de Deco. L’ancien international portugais du FC Barcelone, qui joue les conseillers pour développer le football gabonais – et surtout garnir son compte en banque, grincent certaines sources locales bien informées –, avait facilité la nomination de Costa en 2014, puis sa reconduction surprise en juillet dernier, trois semaines après la fin de son contrat. Et Deco fait le forcing pour que l’Espagnol José Antonio Camacho, ex-défenseur du Real Madrid devenu entraîneur (Espagne, Benfica, Chine...) soit choisi. Le nom du futur sélectionneur des Panthères devrait être connu la semaine prochaine. Après tout, la CAN ne débute que dans un mois et demi... Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA2
"Conseiller foot de Gbagbo".

Trop le bon plan ça. Tu gagnes de l'oseille, tu fais venir comme coach un pote à toi qui te verse ensuite une commission pour service rendu. Et tu te fais un double salaire...

Par contre l'équipe gagnerait à être coachée par un vrai entraineur qui agit sur la durée sans intervention politique...

En l'état actuel des choses, on se croirait dans le film "Le crocodile du Botswanga".

Parce que tout de même, au Gabon y a une bonne ossature : Aubam, Lemina, Ecuele Manga, Ndong voire Poko ou Bulot qui peuvent être correct pour la CAN.
PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA2
Pardon de Bongo...
1 réponse à ce commentaire.
Au vu de tous autres noms ça a l'air d'être la meilleure solution vu son expérience sur le continent. Est-ce qu'il y a des gabonais pour me dire si virer un entraineur à 1 mois et demi de SA CAN c'était judicieux ? Non parce que si c'est pour les qualifs coupe du monde, c'est pas non plus dramatique pour une sélection comme le Gabon
Note : 1
Le Gabon ils ont pas organisés une CAN récemment déjà genre l'avant dernière édition ou celle d'avant??
Tout à fait.
Il s'agissait de la CAN 2012 qui était co-organisée avec la Guinée-Equatoriale.
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
286 5