1. //
  2. // Finale
  3. // Chelsea/Liverpool

Un test pour Chelsea, Liverpool vise le doublé

En fin d’après-midi (18h15), Chelsea et Liverpool ont rendez-vous dans la plus prestigieuse arène du monde pour essayer de gagner le plus vieux trophée de la planète football. Les Blues sont vieux et les Reds un peu paumés ? Vrai. Mais les deux rivaux restent encore ce qui se fait de mieux dans le genre.

4 9
C’est quelque chose de quasi impensable dans n’importe quel autre pays : un grand club pas sevré de trophées qui lâche un match de championnat, l’esprit tout entier tourné vers une finale de coupe nationale. Forcément, il faut être anglais pour être à ce point à contre-courant du monde entier. Il faut surtout tout le prestige de la FA Cup pour continuer à fasciner autant un pays quand tous les autres ne jurent que par les ligues nationales. Un prestige encore rehaussé par l’étiquette et le décorum de Wembley, même si la nouvelle enceinte n’a pas exactement la même majesté que l’ancienne (Ah, les fameuses tours jumelles à l’entrée…). Pourtant, le fait est là : cette semaine, aussi bien Chelsea que Liverpool ont gentiment laissé filer, à domicile s’il vous plaît, leur rencontre de Premier League, respectivement face à Newcastle (0-2) et à Fulham (0-1). Bien sûr, la situation des deux finalistes de ce samedi expliquent aussi cette impasse qui ne dit pas son nom. A commencer par les Blues. Pfff… mais d’où reviennent-ils donc les salauds ? Donnés quasiment morts au soir d’une défaite à Naples (1-3) en huitième de finale aller de Ligue des Champions, les Londoniens ont totalement renversé la tendance avec l’intronisation de Roberto Di Matteo à la place d’un André Villas-Boas.

Car, deux mois plus tard, voilà Chelsea en finale de la FA Cup mais surtout de la Ligue des Champions après une demie de légende face à Barcelone. Un retour au sommet qui a trouvé sa source dans l’orgueil des vieux grognards davantage que dans leur réservoir d’essence fatalement limité au regard de leurs âges vénérables. Sans doute pour ça que Lampard & co ont dû faire un choix cette semaine. Car il faut bien le dire, bien plus que la course au Big Four, la finale de C1 est désormais le chemin le plus court vers la prochaine édition. Alors va pour laisser couler en championnat. Mais ne pas compter sur eux pour négliger le rendez-vous de Wembley. Chez ces gagneurs-nés, un trophée reste un trophée. Et encore une fois, pour un Anglais, une FA Cup reste quasiment ce qu’il y a de plus beau. Pas un hasard si, dans une enquête publiée il y a quelques années, une majorité d’arbitres de Sa Très Gracieuse Majesté disait préférer arbitrer une finale de Cup à Wembley plutôt qu’une… finale de Coupe du monde. Aussi fou que de rouler à gauche ou de proposer des sandwiches mixtes camembert-confiture (véridique). Fou mais anglais.

Divergences de vue chez les Reds

Côté Liverpool, le lâchage de la rencontre face à Fulham est plus facile à cerner : ça fait plusieurs semaines que le club des bords de la Mersey dévisse complet en Premier League. Le plus faible total de points pris en 2012 derrière les tâcherons de Wolverhampton ? Les Reds, of course. Le résultat entre autres d’une gestion calamiteuse du cas Luis Suarez quand le club a défendu bec et ongle l’indéfendable, alors qu’un profil bas et une amende honorable auraient permis au club de mieux tourner la page. Cet épisode a surtout eu le mérite de mettre en lumière l’absence d’unité de pensée chez les Reds. Par exemple, quand quelques semaines plus tard, Kenny Dalglish déclare ne pas vouloir échanger ses deux parcours en coupes contre une quatrième place en Premier League, provoquant l’ire de son propriétaire John W. Henry. C’est un fait, Liverpool navigue à vue. La faute à ce manque de vision commune, la faute aussi à un recrutement manqué dans les grandes largeurs, Suarez mis à part. Henderson, Downing, Adam et évidemment Carroll, autant de joueurs achetés une blinde pour un rendement qui frise le ridicule.

Dans ce contexte, la défense, l’incontournable Gerrard et l’infernal Suarez restent les seuls gages d’une escouade qui n’a plus de certitudes dans le jeu après un début de saison pas trop dégueu sur ce plan. Plus aucune certitude ? Si une seule, en vérité : celle d’être encore un grand club. Une idée qui ressemble toujours à une vue de l’esprit pour comptoir. Pourtant, c’est bien dans son patrimoine génétique que les Reds sont allés gratter un succès en Carling (en battant Chelsea et Manchester City au passage) et donc une qualif en finale de FA Cup (en sortant Manchester United et Everton en chemin). En jeu, un doublé pas si fréquent dans les coupes face, tiens tiens, à la dernière équipe à l’avoir réalisé en 2007; un bis qui succédait déjà à celui de Liverpool en 2001. En clair, c’est un peu ce qui se fait de mieux dans le genre que consacrera Wembley samedi en début de soirée. Normal : c’est la FA Cup et elle mérite bien ça. Enjoy !

A suivre : Le match sur sofoot.com

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
meinkrampe
Le cas Carroll me rappelle le cas Gomez : première saison râtée au Bayern et démarrage difficile en seconde saison. J'ai malgré tout beaucoup d'espoir en Carroll et il n'a pas été inutile dans l'effectif des Reds, il a mis des buts décisifs par exemple(contre Blackburn à la dernière minute) et a une marge de progression conséquente, il n'a que 23 ans. Le problème du football actuel, c'est qu'on a plus de patience : si un attaquant ne plante pas plus de 10 buts sa première saison, c'est un échec.
Note : 1
As tu vu Carroll balle au pied ?! Le mec a l'air totalement paumé, il est maladroit et n'a aucune vision de jeu.
40M€... Imaginez les 2/3 gros joueurs qu'ils auraient pu attirer à la place de cette banane de Carroll !
Je suis pas du tout confiant pour son avenir et Liverpool a tout interêt à le vendre rapidement tant qu'il bénéficie encore d'un peu d'espoir...
Néanmoins j'espère me tromper pour Liverpool qui mérite de retrouver les sommets de la premier league !
This is Anfield Road Niveau : DHR
Meinkrampe: Enfin Carroll est quand même loin d'avoir la technique de Gomez et encore moins de son sens du but. Ce gars-là, il a les pieds carrés comme pas possible. Néanmoins, moi aussi j'ai bon espoir de le voir réussir dans les travées d'Anfield et plus part de Stanley Park.

C'est quand même lui qui qualifie les Reds pour la finale; Important de le money time le type !

De mon côté, j'espère voir une belle rencontre qui se soldera pas une victoire des Reds. S'il aligne Bellamy, Suarez Downing et Gerrard d'entrée, ça peut faire mal! Avec Spearo et Hendo dans l'entre jeu qui pressent fluidifient le jeu. Ca peut le faire! Le doublé sauverait très clairement la saison de Pool qui est tout de même derrière le grand rival Everton.
waynerooney Niveau : CFA
Liverpool vous êtes fort cette année..
Avoir de l'espoir pour Caroll, faut vraiment être au bout du rouleau..
Inzagoal
Certes Caroll n'est pas le joueur technique pas excellence, il reste dans la pure tradition du foot anglais.
Cependant c'est loin d'etre une chevre, il pese enormement sur les defenses adverses, et joue un excellent role de pivot.
Son prix n'a jamais représenté sa vraie valeur, c'est seulement le resultat d'un achat dans les dernieres heures du mercato d'un joueur sortant d'une grosse saison apres qu'une certaine catin blonde ait décidé de partir au dernier moment chez un rival.
L'équipe de Liverpool a subit pas mal de revers impossible a remplacer comme l'absence de Gerrard en début de saison, puis celle de Lucas qui a été irremplacable, puis l'affaire Suarez. Dalglish engagé alors qu'il n'etait censé que faire de l'interim a la fin de la saison derniere, changements dans la direction du club.
L'équipe a du se reconstruire avec des joueurs fraichement arrivés et changer de philosophie. (Entre Caroll le joueur de tete, et anciennement Torres qui jouait uniquement dans la profondeur)
Il y a énormement de potentiel dans cette équipe, il lui faut simplement un peu de temps, si l'année prochaine les resultats sont aussi faibles, alors oui, on pourra considerer cela comme un echec.
@ hackju

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ton analyse de la gestion calamiteuse du club.
Ca a toujours été mon club préféré en Angleterre même après la finale contre Milan et j'ai toujours eu plaisir à les suivre.
Cette année c'est pas super pour les raisons que tu as évoqué, la suspension de Suarez qui aurait pu permettre à Carroll de se montrer (mais non au final) a été très néfaste pour le club.
Je me répéte mais je suis très pessimiste sur son avenir, ok il est pas mauvais de la tête (on peut même pas dire bon) mais derrière son rôle de pivot qui gêne les défenses (et encore pas celles du top 5) y'a rien du tout. Je sais pas mais il sent pas le jeu, il comprend pas le jeu, il voit pas le jeu c'est pas un joueur de foot pour moi c'est un physique mis au profit du football...
Pour faire une comparaison simple : Inzaghi il a pas de qualités de football remarquables (physique, vitesse, technique) mais il sent le jeu et il est malin. Carroll il a les qualités physiques mais il a pas le reste, c'est un peu un anti-Inzaghi ou un John Carew du pauvre. Triste pour Liverpool.
Honnêtement c'est sans doute la pire saison de Pool. L'objectif de la 4ieme place annonce en début de saison est beaucoup trop loin. On parle quand même d'une équipe qu'a recrute pour presque 100M. Avec un budget moins important Benitez faisait beaucoup mieux. Nul doute qu'avec le cash qu'a Daglish il aurait surement fini dans les 4 premiers
J'attend de voir comment va se passer leur recrutement parce que la jpense que y a des joueurs et voir l'entraineur qui vont bouger.
Inzagoal
Oui je suis totalement d'accord avec toi sur les qualités de Caroll, je ne me voile pas la face (moi aussi en tant que supporters des Reds :) ).
Certes il ne sent pas le jeu, mais il faut dire qu'il est assez mal utilisé chez nous, sa "seule" spécialité est le jeu de tete, et malheureusement a part Gerrard, on a aucun bon centreurs. L'equipe continue de jouer surtout au sol, ce qui est clairement le point faible de Caroll.
Et Caroll et Suarez n'ont, je trouve, pas de profils compatibles. Du coup moi aussi je suis assez pessimiste sur son avenir.
Il faudrait a Liverpool un vrai finisseur, un bon renard comme Inzaghi pour jouer en doublette avec Suarez (qui lui non plus n'est pas un joueur de pointe mais un joueur de soutient).
El Je Madrileño Niveau : DHR
attendons l'année prochaine les gars. Mais Caroll est un bon joueur,extrêmement puissant et très bon de la tête. A long terme,la saison prochaine,je suis persuadé que les deux en pointe avec le génie Suarez et le légendaire Kuyt en joker ce sera très très bon. En plus,Gerrard est redevenu Stevie. Que demande le peuple... Attendons un an. Mais si ils gagnent cet aprem,le Dalglish aura quand même remporté les deux coupes dans un pays où toutes les équipes la jouent et en ayant éliminé des cadors. Pas mal quand même.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 9