Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Un supportais bastiais condamné pour ses cris de singe

Modififié
À la question « le racisme est-il légal en France ? » , la réponse est non, Monsieur Balotelli.


Victime de cris de singe durant le déplacement des Niçois au stade Armand-Cesari le 20 janvier dernier, Super Mario s'était insurgé du laxisme de la justice face aux insultes racistes. Mais ce lundi, trois mois de prison avec sursis ont été requis au tribunal correctionnel de la préfecture corse contre l'auteur présumé de ces cris.

Par ailleurs, le dossier des incidents du match Bastia-OL et les noms de quinze hommes, dont celui du directeur des services généraux du SC Bastia Anthony Agostini, ont circulé sur le bureau du tribunal cet après-midi. Alors qu'il a porté plainte pour « violence en réunion dans une enceinte sportive » , Anthony Lopes a témoigné par visioconférence.

Et dans ces cas-là, impossible de compter sur un barrage pour s'en sortir. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Demichelis raccroche