1. // Amical
  2. // France/Brésil (1-0)

Un stade, pas d'ambiance

Un avant-match en simili-carnaval, un challenge Telefoot à la mi-temps et des chants inaudibles, voilà tout ce qu'avait à nous offrir le Stade de France. Heureusement, Yves était là.

Modififié
0 23
Yves est heureux. Exceptionnellement, parce que c'était France-Brésil, sa femme et ses filles ont accepté de l'accompagner au stade. Attention, Yves n'est pas un footix, il connait et reconnaît tous les joueurs français et un nombre raisonnable de Brésiliens. Il connait le football mais ne le comprend pas, en somme. Une personne capable d'expliquer doctement à son auditoire que « Diarra ne peut pas prendre de carton rouge, il n'est pas dernier défenseur » . Ou d'affirmer que « le football, maintenant, c'est de la triche de toute façon » , alors que « le rugby c'est pas de la triche, au moins » . Un expert français, un vrai.

Des Pitch, de la capoeira et le Quinté+

En descendant du RER B, la troupe de Yves se fait distribuer gratuitement un exemplaire du 10 Sport qui titre sur « L'heure de Benzema » , « Michel Bastos : Le Barça, c'est mon seul rêve » et « VIP : Où vont sortir les Brésiliens » . Arrivés à la porte Y, ils font la queue pour scanner leurs billets, puis ils font la queue pour se faire fouiller. Avant de se faire distribuer gratuitement un pack PMU contenant un porte-clé en forme de ballon et un coupon « 2€ offerts sur un Quinté+ spOt » , sans oublier de passer à côté de la jeune fille -belle, comme d'habitude- qui file des Pitch et propose de vous peindre la tronche en bleu-blanc-rouge.

Enfin installée à sa place, la petite famille peut profiter de l'échauffement des Bleus (la Seleçao ne sort que quelques minutes, pour la forme) et du “show” d'avant-match. Autour du terrain, des danseuses de samba pleines de plumes, des danseurs (?) de capoeira torses nus et une batucada aident en effet à tromper l'attente. Déception, tout de même : seuls les spectateurs qui sont dans le champ des caméras ont le droit à leur petit drapeau. Mais Yves sait que ce n'est pas bien grave et qu'il pourra offrir du fun à ses ouailles pendant le match. Comment ? Bah grâce à la ola...


Une salle, zéro ambiance


Au Stade de France, le speaker se fait filmer en gros plan, sauf lorsqu'il égrène les noms des joueurs avec difficulté. Un jeune supporter parisien décide de sortir un drapeau des Boulogne Boys et de l'afficher fièrement devant une rambarde. Deux collègues se joignent à lui et ajoutent l'étendard français et celui du... Vatican. Mais Yves n'a pas suivi la scène. Les hymnes retentissent déjà et il s'époumone sur la Marseillaise comme s'il était tout seul dans le stade. Soulagement, le match débute enfin. Au bout de sept minutes, le mec des Boulogne Boys voit onze stadiers débarquer pour l'évacuer. A la vingtième, Yves s'inquiète : « Bon, c'est quand la ola ? » . Après deux ou trois vagues successives, son impatience est vite comblée.


Bien sûr, les esprits chagrins se font chier à mourir au Stade de France, mais s'ils avaient un peu de hauteur de vue, ils sauraient profiter de ces moments de grâce, entre les “Allez les Bleus” et le sifflets, où 79712 personnes réunies dans un même lieu arrivent à atteindre un silence presque total. Un silence qui permet d'apprécier les fulgurances d'Yves, l'un des rares supporters ayant l'élégance de vouvoyer l'arbitre. Florilège. « Vous avez envie d'avoir deux semaines de vacances au Brésil, monsieur l'arbitre ? » ; « Y'a le Lolo qui est sorti de son banc, là » ; « Même à un de moins, le Brésil arrive toujours à s'en sortir » . A la mi-temps, le peuple a voté : Gourcuff est l'Homme-du-match-PMU à 27 %, devant Benzema et Diarra. Et le speaker se moque des gamins du Challenge Telefoot ( « Si on avait retourné le but, ça aurait touché la barre » ).


La pause n'a pas altéré la verve d'Yves, qui reprend de plus belle : « Cesar, ouvre toi » ; « Romeiro, non, Gameiro, faudrait le faire rentrer » ; et après le but de Benzema, « Allez, il faut 3-0, maintenant » ; « Continuez comme ça, les p'tits poussins » . Évidemment, la fugitive apparition de Zizou sur les écrans du stade constitue une belle attraction, tout comme le streaker (tout habillé), plaqué de justesse par les stadiers à la 83e minute, qui sort sous les hourras du public. Le match se termine sans grosse explosion de joie. Mexès a finalement décroché le “Talent d'Or” avec 35% des suffrages devant Benzema et Gourcuff, qui est pourtant sorti sous les sifflets... Le match était mauvais, mais Yves ne se l'avouera jamais parce que la France a gagné et qu'il ne veut pas gâcher ce moment de bonheur familial. En sortant du stade, pourtant, il ne peut pas empêcher un léger regret de se faufiler dans sa moelle épinière. Il aurait voulu, dû, être là, il y a treize ans.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Putain Yves on dirait mon tonton...
Très bel article, vraiment.
J'adore ce genre d'article. Y'a tellement aucune ambiance dans ce stade, c'est horrible.
Putain je m'y retrouve totalement avec cet article ! Voici parfaitement expliquée l'ambiance et le niveau du supporter moyen du sdf ! Le gentil parisien venu se distraire en famille mais juste bon à suivre, incapable d'animer un peu le stade.
Respect au mec des Boulogne Boys qui va probablement se voir infliger 1 an d'interdiction de stade pour son drapeau. Du coup pas étonnant de retrouver une telle ambiance de merde au sdf, stade sans âme.
Comme si le Sdf était le seul stade ou n'y avait pas d'ambiance, encore une fois, évitons les bons vieux clichés entre Provinciaux et Parigots, la bonne blague. C'est une question de mentalité.
Le problème est général, en France on a pas ou peu de culture supporter, et surtout en ce qui concerne l' EDF.
Ceux qui se plaignent de l'ambiance champêtre autour des matchs de l'EDF sont les mêmes qui se félicitent de voir le Parc sans Ultras et sans âme grâce au Plan Bisounours signé Leproux.
Mouai je trouve que cet article pue le mépris et les commentaires aussi et ca c'est plus moche que l'ambiance du SDF.
C'est clair, ambiance minable. Y'a que à Paris qu'on retrouve une vrai ambiance (Je suis pour Marseille, précision utile je pense).. Ah non, comme dis Cinesraekin le plan Bisounours est passé par la..
Le problème c'est que le mec avec son drapeau des boulogne boys n'a probablement pas plus de culture footballistique que Yves.

Culture supporter, c'est secondaire. Les pays où cette culture est très développée ne sont pas forcément des pays où le foot est de qualité (cf turquie ou grèce).
"le peuple a voté : Gourcuff est l'Homme-du-match-PMU à 27 %": tout est dit.
La France n'est pas un pays de foot, ca ne sert a rien à le nier, il n'y a pas de honte a cela et il n'y a aucun mepris.
On ne le voit pas seulement au SDF, à Gerland, à part les BG87, le stade est mort et il y a de moins en moins de monde qui y vient.
Gerland est "pourri" de gens qui viennent au stade pour se reposer après le taf, ca c'est en mode Coupe d'Europe.
Le we, c'est plus sortie en famille ou en couple. Les supporters, qui vivent l'équipe tous les jours, sont peu nombreux.
Vraiment très mauvais cet article... il n'égale pas son niveau de prétention et de mépris. Si les gens viennent en famille aux matches, c'est pour éviter d'avoir une trop grande concentration d'abrutis dans les stades. Et c'est pas parce qu'on vient en famille qu'on n'est pas supporter enfin pas moins que les braillards des kops.
Sinon j'en profite pour dire que ce que pense Gouffran, on s'en branle. Alors ce que pense Gouffran de Menès...
Vous êtes mignons les enfants mais pour un magazine qui existe depuis la coupe du monde 2002 et qui a choisi de se teknikartiser pour se démarquer, je vous trouve très ingrats avec les Footix qui font de vous ce que vous êtes. C'est bien gentil de vouloir se démarquer et de se trouver une légitimité en la jouant à la Française, mais j'espère que vous vous rendez compte que personne n'est dupe ici.
Le Footix qui crache sur les Footix, le Français qui crache sur les Français quoi.
Ceci dit ouais le public du Stade de France est limite, mais le Stade de France est né de 98. Un peu de patience.
Quand notre génération emmènera ses enfants au stade, on aura des trucs à raconter. Enfin j'espère, j'y crois.
En attendant, d'ici là, continuez vos déversements de tonnes de merde sur vos congénères, vous allez l'acquérir votre légitimité.
Je vous aime bien quand même mais y a des moments où vous êtes liiiiimites ridicules. Parlez de foot, ou analysez au lieu de taper un pti coup d'aigreur.
En attendant, venez au Vélodrome.
je ne suis pas d'accord. toutes ces théories sur la France qui ne serait pas un pays de foot, le stade de france où l'on meurt d'ennui, les supporters qui ne savent pas chanter etc etc .....les français ont un rapport différent au foot car ils ne sont ni anglais, ni italiens, ni argentins ni serbes. Les français ont un rapport ambigu mais pas forcément idiot à leur nation, et donc à leur équipe nationale et donc au football qui se joue dans des cathédrales comme le SDF. personnellement je préfère ce supporter français critique, qui vient avec ses potes, qui ne chante pas car en France, sauf dans certaines régions, on ne chante pas. je le préfère aux groupes de supporters de certaines nations qui avancent comme des armées, qui se comportent comme des guerriers, au sein desquels l'individu s'efface derrière le groupe et où l'étendard justifie tout y compris l'injustifiable. les supporters français ne constituent pas une armée et bien tant mieux, ils ne chantent pas et bien tant pis, ils regardent et critiquent, c'est plutôt sain. ils supportent la France mais aussi le pays de leurs parents ou celui de leur choix,et bien qu'ils en soient loués. Cultivons notre différence, notre manière douce, notre sens de la mesure et arrêtons de mettre au firmament des supporters qui ressemblent à des cohortes. au fait ça chantait fort dans le stade à Munich en 1936. perso je préfère le SDF et les joueurs qui ne chantent pas la marseillaise. ne vous en déplaise.
Hier j'etais a lansdown road a Dublin pour Ecosse-Ireland du nord. Grosse ambiance!! les 2 equipes jouaient a l'exterieur, on etait pas plus de 20.000 pers mais tres grosse ambiance. La france un pays de footix?? non!!!!
Article a la limite du degeulasse. Totalement meprisant et un tantinet fascisant. Chacun est libre de vivre le football comme bon lui semble. Et si Yves a pas la connaissance footballistique d un lecteur de Sofoot et qu il a envie d emmener ses gosses et sa femme au stade rien ne l en empeche.

Les mecs se plaignent (legitimement) que l on stigmatise et caricature les ultras et font de meme avec les supporters "lambdas". Ca vaut pas mieux que Leproux, Hortefeux et compagnie.

La beaute du football c est qu il a reussit a federer, rassembler des hommes et des femmes de tout age, culture, categorie social. Le stade c est un reflet de la societe mais sans ses tabous et ses barrieres. Ou un cadre peu tomber dans les bras d un ouvrier apres un but de leur equipe. Le stade est fait pour que tout le monde puisse s y retrouver.

Aujourd hui tout l interet d aller au stade se meurt petit a petit, attaque d un cote par des dirigeants cupides qui ne pensent qu a l argent et recreent a l interieur meme du stade les castes sociales (Loges VIP vs Virage populaire) et de l autre cote par des abrutis qui pensent etre les proprietaires legitimes du stade parcequ ils ont une maniere plus bruyante et demonstrative de vivre leur passion.

De plus depuis quand il faut une culture de supporter pour apprecier un match de foot? quand tu vas au cinema ou au theatre on te demande une culture de spectateur? Non et heureusement, sinon on vous laisserait jamais entrer (et moi non plus).

Et pour l auteur de l article si ca te fait peur un stade de 80 000 places sans bruit va jamais voir un match en Espagne parceque la on entend les mouches voler dans des stades de 90 000 places, presque tout le monde en mode walkman sur les oreilles pour ecouter les commentaires du match. Pourtant ca vaut le coup...
huhuhu à mon avis, l'auteur, tout juste revenu de reportage en amérique du sud, est juste en plein spleen (pourtant c'est pas nouveau le SdF avec son ambiance de bibliothèque).
La bien pensance de certains commentaires est affligeante. Il n'y a rien d'offensant, chacun y voit ce qu'il veut bien y voir. Yves, ça pourrait être un collègue de bureau, un vieux pote de lycée. Yves, s'il avait du temps à tuer sur sofoot, ca pourrait même être un peu chacun d'entre nous.
L'article est peut être un peu limite et méprisant pour ce brave Yves. Toutefois toute personne aimant un tant soi peu le foot peut dire qu'hier on est vraiment tombé très très bas en terme d'ambiance et de ferveur populaire. Une ola au bout de 30 mns sans aucune justification valable. 2 chants pourris qui ont tenus 30 secondes. Et un défilé de perruques et de maquillages ridicules. Or pour moi l'ambiance tient une place prépondérante du plaisir que je tire à regarder un match. Hier soir aucun plaisir, et tout cela est certainement de la faute de Yves et de ses congeneres.
Il faut arreter de penser que c'est un probleme francais. J'etais a Wembley pour Angleterre-France et je peux vous dire que c'etait la meme histoire. Rare sont les matchs amicaux ou l'ambiance est folle. Que l'equipe redore son blason, recommences a nous faire rever et l'ambiance remontera avec.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Une petite Espagne
0 23