1. //
  2. // Demies
  3. // Galles-Portugal (0-2)

Un seul être vous manque…

Jamais le pays de Galles n'aura été aussi impuissant que ce soir dans cet Euro. La faute à l'absence de celui qui était le garant de l'équilibre de l'équipe : Aaron Ramsey, suspendu.

Modififié
3k 1
Aaron Ramsey ne sait même pas comment exprimer sa frustration. Il s'en veut tellement. Il est titillé entre la volonté de se cacher et celle de hurler sa colère. Alors il se masque d'abord le visage avec son maillot, avant de sortir sa tignasse blonde peroxydée et de crier à gorge déployée. Pourtant, le pays de Galles mène, à la surprise générale, contre la Belgique. À un quart d'heure de la fin du match, les Gallois tiennent leur qualification pour la demi-finale de l'Euro. Sauf que le joueur d'Arsenal vient de prendre un carton jaune stupide. Face à Marouane Fellaini, il n'a pu contrôler son geste. Sur une passe anodine à mi-hauteur, il n'a pu s'empêcher de décoller la main de son corps pour contrer le ballon. Au milieu du terrain, sans danger apparent. Résultat : une suspension qui ne lui permet pas de disputer le match contre le Portugal. Et comme prévu, son absence a été insurmontable.

Le Portugal a choisi le bon moment pour gagner

Un indispensable


À cet instant très précis, Joe Williams doit être encore plus déçu que son initiative n'ait pas suffisamment ému l'UEFA. Il y a cinq jours, ce fan gallois lançait une pétition sur Change.org pour que la suspension d'Aaron Ramsey soit levée. Parce que comme tous les supporters, il avait bien compris que le milieu d'Arsenal était indispensable. Car le pays de Galles ne se résume pas à Gareth Bale. Les Dragons, c'est aussi une vraie machine collective, parfaitement huilée quand elle est dirigée par Ramsey. Véritable plaque tournante de l'entrejeu gallois, le blondinet est en fait tout simplement l'un des meilleurs joueurs de l'Euro 2016, et sûrement le meilleur à son poste. Et ce n'est pas le modeste Andy King, ni même le remuant Jonathan Williams en fin de match, qui peuvent le remplacer. Ce mercredi soir, les Gallois ont été totalement orphelins de leur maître à jouer. Si le milieu pouvait compter sur le technique Allen et le combatif Ledley, il ne pouvait pas compter sur son joueur hybride. Ramsey a manqué sur tous les plans.

Bale esseulé


Sans son pressing intense, les Dragons n'ont jamais eu l'occasion de récupérer la balle haut sur le terrain. Sans sa capacité à garder le ballon et à dicter le tempo, ils n'ont jamais pu entrer dans des phases de conservation comme face à la Belgique. Et surtout, sans sa qualité de passe et sa vision du jeu, ils n'ont même pas pu s'exprimer dans leur registre favori : la contre-attaque. Depuis le début de l'Euro, Aaron Ramsey avait délivré trois passes décisives, ce qui en fait le deuxième meilleur passeur de la compétition derrière Hazard. Mais ce mercredi soir, il n'y avait personne pour mettre des caviars aux solides joueurs de tête gallois, ni pour faire le relais entre le bloc bas et la fusée Bale. La star du Real Madrid a dû se démener un peu comme il pouvait, sans son acolyte pour faire tout le sale boulot en amont. Ce mercredi soir et pour la première fois de la compétition, Gareth Bale a été véritablement seul dans cette équipe. Batman sans Robin.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

in vino Verratti Niveau : District
Dans fifa 05 en mode carrière, ce joueur était une vraie tuerie vers les années 2014-2015. Bien vu.

Bon, Wilshere aussi...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 1