En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Un salut nazi en Allemagne ?

Modififié
Un match entre les jeunes du Werder Brême et l'équipe de Lübeck a fait beaucoup de bruit dans la presse outre-Rhin ce week-end.

Alors que les Espoirs du Werder se déplacent, viennent de marquer et célèbrent leur but, l'un d'entre eux, Maik Lukowicz, a alors un comportement particulièrement suspect. Sur une vidéo prise par un fan présent en tribune, on peut voir le joueur lever le bras droit et le garder fixement raide, un geste qui n'est pas sans rappeler l'illégal salut nazi. Plus étrange encore, on voit clairement l'un de ses coéquipiers s'offusquer de son comportement puisqu'il s'est précipité sur Lokowicz pour l'empêcher de poursuivre son geste…

Interrogé par la presse allemande, le joueur s'est défendu d'avoir déclenché un geste ayant une connotation particulière. « Je me dissocie complètement de toute idéologie politique, a-t-il déclaré. Tout ce que j'ai fait, c'est célébrer un but en levant mon bras sans le moindre contexte symbolique.  » Mis à mal par la situation, le Werder Brême a aussi eu recours à quelques déclarations pour dédouaner son jeune joueur. C'est d'abord l'entraîneur de l'équipe Thomas Eichin qui est monté au créneau : « Je suis en colère. Très en colère ! S'il n'y a pas de preuve, les gens devraient être prudents et ne pas être distraits par leurs propres problèmes. Le garçon est mature, et ça n'a rien à voir avec quoi que ce soit… Un jeune de 19 ans qui fait un salut nazi ? C'est ridicule ! Je me réserve le droit d'envoyer cette affaire au tribunal… Nous allons soutenir nos joueurs à cent pour cent ! »

Le directeur général du Werder Brême, Thomas Schikorra, s'est toutefois montré un peu plus partagé sur la question, même s'il maintient l'innocence de son jeune joueur. «  En dépit du fait que nous affirmions que le joueur n'a aucune motivation politique, ça n'en demeure pas moins un incroyable manque de sportivité. » Si le joueur s'avérait innocent, la réaction de son jeune coéquipier paraît quand même très suspecte.


Avant-dernier de Bundesliga et en déclin sportif depuis plusieurs mois, le club du Werder Brême n'avait clairement pas besoin de se retrouver au cœur d'une telle affaire. AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 13 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3