1. //
  2. // FIFA
  3. // Scandale de corruption

Un responsable de la FIFA suspendu sept ans

Modififié
0 10
Les têtes commencent à sauter à la FIFA.

Harold Mayne-Nicholls, l'ancien président du comité d'évaluation des Coupes du monde 2018 et 2022, ne pourra pas exercer d'activité liée au football pendant sept ans. C'est le comité d'éthique de la FIFA qui a pris cette décision.

La condamnation du Chilien n'a pas été vraiment justifiée par l'instance : il lui est reproché d'avoir contrevenu à une clause de confidentialité à propos d'informations concernant l'attribution des deux Mondiaux. Or, la FIFA « oblige un de ses membres à garder le secret sur toute information détenue durant l'exercice de ses fonctions » , d'après l'article 36 du code éthique. Les véritables raisons de la sanction restent donc assez floues.

Sur son site internet, la FIFA a rajouté que « de plus amples informations seront communiquées après la prise d'effet de la décision définitive » .

Une affaire louche, encore. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Edsonarantesdonascimento Niveau : Loisir
Le plus louche, c'est que le mec soit chilien avec un blaze de lord anglais...
Et que sur la photo on dirait presque qu'il louche... À croire qu'ils font exprès à la FIFA.
-La FIFA « oblige un de ses membres à garder le secret sur toute information détenue durant l'exercice de ses fonctions », d'après l'article 36 du code éthique.-

Donc le code de l'éthique c'est de ne pas balancer ses collègues qui ont un manque d'éthique?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Zico rempile en Inde
0 10