En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des Champions – J5 – Résumé de la soirée

Un record pour le Bayern, Nasri buteur, MU cartonne

Encore une soirée riche en buts dans cette phase de poules de la Ligue des champions, avec un Manchester United ultra réaliste à Leverkusen, un City volontaire face à des Tchèques tenaces, un Shakhtar qui s’amuse à la maison, une dixième victoire de rang pour le Bayern et Anderlecht piégé par Benfica.

Modififié
Groupe A


Bayer LeverkusenManchester United : 0-5
Buts : Valencia (22e), Spahic csc (30e), Evans (65e), Smalling (77e) et Nani (88e) pour Manchester

Le score est méchamment lourd pour le Bayer Leverkusen, qui a pourtant semblé tenir tête un bon moment à Manchester United ce soir mais qui a dû s’incliner face au réalisme adverse. En cause aussi, quelques errements défensifs qui ont notamment permis à Evans et Smalling d’inscrire les troisième et quatrième buts (passivité sur corner dans le premier cas, relance dégueulasse dans le second). Et puis MU a pu compter comme souvent sur un Wayne Rooney de gala, qui a offert à Valencia l’ouverture du score en première période, alors que ce sont les Allemands qui avaient le mieux démarré la rencontre. Et c’est ce même Rooney qui est à l’origine du second but, son coup franc étant dévié malencontreusement de la tête par l’ancien Montpelliérain Emir Spahic. Ne reste à relater que le cinquième et dernier but, l’œuvre de Nani sur un service remarquable de Ryan Giggs, qui fête ses 40 ans ce vendredi et qui a disputé l’intégralité de la rencontre ce soir. Un monsieur.

Shakhtar DonetskReal Sociedad : 4-0
Buts : Luiz Adriano (37e), Alex Teixeira (48e), Douglas Costa (68e et 87e) pour Shakhtar

C’était bien la peine de taper les Lyonnais en barrages si c’est pour se manger défaite sur défaite ensuite… Celle de ce soir est violente en plus pour la Real Sociedad, giflée 4-0 à la Donbass Arena par le Shakhtar Donetsk et son armada de Brésiliens, auteurs des quatre buts de la partie : un premier suite à un corner tiré en deux temps et conclu dans un trou de souris par Luiz Adriano, un second par Teixeira, qui profite d’une erreur défensive de Martinez sur un long ballon aérien, un troisième d’une praline de Douglas Costa sur contre-attaque et un dernier encore par Douglas Costa sur contre-attaque. Le score est tout de même un peu rude pour les Basques, qui, quoique globalement dépassés par leurs adversaires, ont eu quelques rares occasions de réduire la marque par Vela et surtout par Griezmann, dont le tir en deuxième période a été dévié sur le poteau par le gardien ukrainien Pyatov alors que le score était de 2-0. Résultat des courses dans ce groupe A, Manchester United tient sa qualification et le Shakhtar compte désormais un point d’avance sur Leverkusen. Il faudra réussir à conserver cette avance lors de la dernière journée à Old Trafford, tandis que le Bayer se déplacera dans le même temps à San Sebastian.

Groupe C


AnderlechtBenfica : 2-3
Buts : Mbemba (18e) et Bruno (77e) pour Anderlecht, Matic (34e), Mbemba csc (52e) et Rodrigo (90e) pour Benfica

Oh que c’est cruel pour Anderlecht… Devant leur public, les Belges ont d’abord cru pouvoir l’emporter en ouvrant le score après le quart d’heure de jeu, avant de croire au moins au nul, quand Bruno a répondu à l’amorce du dernier quart d’heure aux deux premiers buts de Benfica. Mais les Portugais ont fini par gagner le joli bras de fer du soir, sur le fil, par Rodrigo, auteur du troisième but d’une frappe du gauche qui a filé entre les jambes du portier Silvio Proto. C’est sévère et ça met un terme définitif à la saison européenne des Mauves, éliminés de la course pour la troisième place. Le jeune défenseur Chancel Mbemba a vécu une bien étrange soirée, d’abord en étant l’auteur de l’ouverture du score d’un amour d’enchaînement contrôle orienté de la poitrine et frappe instantanée, puis en coupant la trajectoire du centre de Nico Gaitan dans ses propres filets sur le deuxième but du Benfica. Il a même cru pouvoir inscrire un doublé – un triplé en comptant le csc – mais son but à la 88e a été justement refusé pour un hors-jeu. Benfica, qui disputera son dernier match de la phase de groupes à domicile face au PSG, compte désormais 7 points et se retrouve à égalité avec l’Olympiakos.

Groupe D


CSKA MoscouBayern Munich : 1-3
Buts : Honda (62e sp) pour le CSKA, Robben (17e), Götze (56e), Müller (65e sp) pour le Bayern

Et allez hop, un petit record de plus pour le Bayern Munich : la seule équipe à réussir l’enchaînement de 10 victoires de suite en Ligue des champions. C’est mieux que Barcelone et sa passe de 9 en 2002-2003. La dernière contre-performance des Allemands sur la scène européenne remonte à une défaite sans conséquence face à Arsenal lors d’un 8e de finale retour en mars dernier (0-2). Ce joli record valait bien d’aller se cailler les miches à Moscou pour affronter le CSKA. Car sinon, l’enjeu purement sportif de la rencontre de ce soir était faible : le Bayern avait déjà assuré sa qualification lors de la journée précédente et les Russes ne peuvent viser plus qu’un repêchage en Ligue Europa. La rencontre a malgré tout été agréable et animée. Elle a débuté sous la neige et s’est terminée sur le score de 3-1. L’ouverture du score au quart d’heure de jeu est l’œuvre de Robben, à la conclusion d’un centre en retrait de Müller sollicité côté gauche. Puis c’est Götze, tout seul comme un grand, qui s’est chargé du but du break au retour des vestiaires, d’un exploit perso tout en dribbles chaloupés. Et pour terminer, chaque équipe a eu droit à convertir son pénalty : le CSKA d’abord, par l’intermédiaire de Honda (très remuant mais qui avait pas mal gâché jusqu’alors), le Bayern enfin, Müller convertissant une faute concédée sur Robben. Les Moscovites ont indéniablement du talent (Honda, Tosic, Musa…) mais n’ont pas la maîtrise collective du Bayern qui, seule ombre au tableau ce soir, a perdu son capitaine Philipp Lahm sur blessure.

Manchester CityViktoria Plzen : 4-2
Buts : Agüero (33e sp), Nasri (65e), Negredo (78e) et Dzeko (89e) pour City, Horava (43e) et Tecl (69e) pour Plzen

Les Citizens ont mis plus de temps que prévu pour se défaire du Viktoria Plzen. Ce n’est pas tant qu’ils ont fait un mauvais match mais les Tchèques se sont avérés particulièrement coriaces, revenant deux fois à égalité sur des frappes croisées signées Horava et Tecl, avant de s’incliner en fin de match sur deux centres de Navas et Millner repris victorieusement par Negredo puis Dzeko. Auparavant, c’est Agüero sur pénalty (main de Tomas Horava) et Samir Nasri qui avaient permis à City de prendre l’avantage. Le Français est l’auteur d’une bonne prestation ce soir et a été récompensé par ce but, une reprise d’un centre de Navas (déjà). Le classement était déjà connu dans ce groupe D, avec le Bayern et City qualifiés pour le prochain tour. Plzen essaiera de récupérer ses premiers points lors de la dernière journée à domicile face au CSKA. Ce serait mérité.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7