Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Résumé de la soirée

Un Real total, des Reds au final

Le Real colle une manita aux Suisses, l'Atlético ne s'attendait pas à ça, Anderlecht méritait, la Juve endort mais gagne toujours à la fin, Liverpool a été patient et enfin Benfica s'auto-flagelle.

Modififié
  • OlympiakosAtlético Madrid (3-2)

    Buts : Masuaku (13e), Afellay (31e), Mitroglou (73e) pour l'Olympiakos, et Mandžukić (38e), Griezmann (87e) pour l'Atlético
    Un corner à la rémoise et une frappe toute moisie du Français Masuaku. Un cafouillage défensif et une frappe à peine croisée d'Afellay. Les Madrilènes se font prendre à froid. Au bout d'une demi-heure, ils ont déjà deux pions de retard. Difficile de comprendre ce qui se passe dans la tête des Colchoneros ce soir. Où sont passés les gladiateurs ? Simeone devient dingue dans ses tribunes. Mandžukić d'une tête croisée arrive à peine à le calmer. El Cholo sent bien que son équipe n'y est pas. Moins de réussite et moins de combativité que d'habitude. Mitroglou les achève en fin de match. Et le but de Griezmann dans les derniers instants n'y change rien. L'Atlético perd logiquement. Trop d'énergie laissée à Bernabéu.

  • Real MadridFC Bâle (5-1)

    Buts : Suchy csc (14e), Bale (30e), Ronaldo (31e), James (37e), Benzema (78e) pour le Real, et Gonzales (38e) pour Bâle
    En première mi-temps, n'importe qui aurait pu marquer pour le Real. Même Ancelotti. Même un joueur de Bâle. D'ailleurs, Suchy le fait, avec un joli csc pour ouvrir le score. Le Real est partout. Les Madrilènes n'attendent même pas le coup d'envoi avant de se mettre à table autour de la surface de réparation. Tous sont là. James talonne pour Nacho qui tire. Suchy dévie et n'a plus qu'à se rouler par terre : 1. Extérieur de Modrić pour Bale qui lobe Vaclík : 2. Bale en retrait pour Ronaldo. CR7 n'a plus qu'à pousser : 3. Ronaldo pour Benzema qui frappe, mais se rate. James est là en embuscade: 4. Et le dernier, le plus beau. Benzema et Cristiano combinent. Le Benz finit le boulot avec un cachou sous la barre. Ça fait 5 à 1. C'est propre. Le Real va maintenant nous bassiner avec sa « Undécima »

    ==> À voir : le but de Benzema

  • LiverpoolLudogorets (2-1)

    Buts : Balotelli (82e), Gerrard (sp 92e) pour Liverpool, , Abalo (91e) pour Ludogorets
    5 ans d'abstinence, c'est long. Et quand il faut mettre au fond, et bien ça coince. Les Reds ont connu pendant 80 minutes l'une des plus grandes solitudes masculines imaginables. La peur du dernier geste. On ne pensait pourtant pas que Balotelli était un mec comme ça, mais en fait si. Il se crispe devant le but. Pareil pour Lallana, Coutinho et Sterling. Tous entrent dans la surface sans concrétiser. Ils paniquent face à la défense bulgare. Pourtant, en face, Ludogorets s'est montré avenant et plein d'envie. Les Bulgares touchent même le poteau en seconde période. Mais rien n'y fait. Anfield se dirige tout droit vers une mise en échec cuisante, quand dans un dernier souffle, Balotelli surgit. Il donne tout ce qu'il peut avec son pointu. C'est dedans. Anfield jouit. Mais pas pour longtemps. À peine le temps de souffler qu'Abalo (lui aussi est ailier), vient gâcher la fête. 1-1 à la 90e. Mais heureusement pour Liverpool, il y a bien un homme qui ne tremble pas dans leur camp. C'est Stevie G. Dans les toutes dernières secondes, Manquillo tombe dans la surface. Penalty. L'homme providentiel s'avance. Et bim.

    ==> À voir : le but de Balotelli

  • Juventus – Malmö (2-0)

    Buts : Tévez (59e, 90e)
    Pour sa première en Ligue des champions, Malmö n'a pris aucun risque. Comme on dit en rugby : ils assurent les fondamentaux. Un bloc défensif imperméable et quelques contres. Une stratégie simple à comprendre et à appliquer. Ils n'ont pas gagné, mais ils n'ont pas pris de rouste non plus. C'est comme une victoire pour les Suédois. Ça tombe bien parce qu'en face, la Juve n'est pas prête à sortir dès les poules cette année. Résultat : la rencontre est fatigante. Les Italiens font tourner jusqu'à épuisement. Heureusement, au bout d'un moment, Asamoah trouve la faille. D'une remise en talonnade majestueuse, il donne à Tévez un premier cadeau. Ouf. En toute fin de match, l'Apache s'offre son deuxième présent tout seul comme un grand. Un joli coup franc à l'ancienne. La Juve devrait y arriver. Contrairement à la saison dernière.

  • Benfica – Zénith Saint-Pétersbourg (0-2)

    Buts : Hulk (5e), Witsel (22e) pour le Zénith
    18 minutes de jeu. C'est ce qu'il faut aux Russes pour plier le match. Ou plutôt ce qu'il faut aux Portugais pour se tirer deux balles dans chaque pied. Garay et Lombaerts laissent filer Hulk dans leur dos. Plutôt que de bourriner, le Brésilien pique le ballon. Une jolie réalisation, mais plutôt inhabituelle de la part du monstre vert. Quelque chose se trame. Un quart d'heure plus tard, Danny passent encore derrière la défense portugaise. Cette fois, Moraes, le gardien benfiquiste, est bien décidé à ne pas prendre de but. Il préfère le rouge. C'est mieux, hein. Faute, expulsion, coup franc, praline de Hulk, corner, Witsel de la tête, 2-0, merci d'être passé, au revoir.

  • GalatasarayAnderlecht (1-1)

    Buts : Yılmaz (91e) pour Galatasaray, Praet (56e) pour Anderlecht
    En Turquie, c'est Anderlecht qui fait le jeu. Du rythme, de l'organisation et de la prise de risque. Après avoir bien galéré pendant une mi-temps, les Belges arrivent enfin à percer la muraille turque. Praet, d'une frappe à terre et au premier poteau, pense avoir fait le plus dur. Mais parfois le football est injuste. Certes, on dira qu'Anderlecht méritait de gagner, mais les Belges ne repartiront de Turquie qu'avec un seul point. Parce qu'un match dure 90 minutes et plus. Chedjou s'arrache dans les dernières secondes et donne à Yılmaz, Galatasaray et Prandelli l'occasion de réaliser un joli hold-up.

    À lire : Le résumé de la victoire de Dortmund sur Arsenal (2-0)

    À lire : Le résumé de la victoire de Monaco sur Leverkusen

    ==> Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 7 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 16 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 67 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3
    À lire ensuite
    Monaco sauvé des eaux