1. //
  2. // 6e journée

Un Real explosif

Valence conserve la tête de la Liga, le Real réalise son meilleur match de la saison en écrabouillant le Depor, le Barça révèle ses carences contre Majorque et Séville débute enfin sa saison.

0 0
FC Valence 2 – Athletic Bilbao 1


Les valencians ont dominé d'une main de maitre la première mi-temps. En deuxième mi-temps, les basques sont sortis de leur coma avant de stresser Mestalla par des tentatives toutes aussi dangereuses que les autres. Valence reste leader, mais il faudra plus de maitrise aux Ches pour espérer finir l'année dans cette position.


Buts :1-0, Aduriz. 2-0, Vicente. 2-1, Gabilondo

Osasuna 1 – Levante 1


Sans surprise, match tout moisi entre Osasuna et Levante. Les navarrais, plus entreprenants que leurs apathiques adversaires, ont bien essayé de remporter le match mais leurs propres limitations et l'insolente réussite (chance ?) des azulgranas auront fini par dégouter le Reyno de Navarra du foot.


Buts:1-0, Pandiani. 1-1, Sergio

Villarreal 2 – Racing Santander 0


Il aura fallu 13 minutes au sous-marin jaune pour torpiller facilement le Racing Santander. Le duo d'attaquants le plus efficace de la Liga, Nilmar-Rossi, a assuré une cinquième victoire consécutive à des amarillos spectaculaires et plein d'ambition dans cette Liga.


Buts:1-0, Nilmar. 2-0, Rossi

Almeria 1- Malaga 1


Après avoir gagné tous ses matchs à l'extérieur, Malaga s'est fait neutraliser pour la première fois de la saison par Almeria. Comme d'habitude, les Rojiblancos ont dominé mais n'ont pas été recompensés de leurs efforts face à leurs voisins andalous.


Buts : 0-1, Quincy. 1-1, Uche

Real Sociedad 1 – Espanyol Barcelone 0


La Real Sociedad affrontait les catalans 48 heures après que U2 ait complètement ravagé la pelouse d'Anoeta. Dans un match haché, les basques ont pourtant pris l'avantage sur un but contre son camp de Forlin après une belle action individuelle de l'hollandais Sarpong. Les catalans auraient pu revenir au score si le gardien chilien de la Real, Bravo, n'avait pas fini sa soirée en s'illustrant par quelques arrêts miraculeux. Putain de Bloody Sunday...


But : 1-0, Forlín


Real Saragosse 2 - Sporting Gijon 2


Asturiens et aragonais ont sans doute livré le match le plus dingue du week-end à la Romareda. Après avoir mené par deux buts d'écarts, les rojiblancos se sont fait remonter bêtement à la marque par des saragossais qui évoluaient pourtant à 10. Malgré le fait qu'il ait marqué les deux buts de l'égalisation, Sinama Pongolle s'est fait prendre en grippe par son propre public. Le français a eu le malheur de demander du soutien à des socios plus préoccupés à demander la tête du président et de l'entraineur qu'à supporter son équipe. Quoi qu'il en soit, le résultat a eu le don de foutre tout le monde en rogne.


Buts : 1-0, Obradovic. 0-2, Diego Castro. 1-2, Sinama Pongolle. 2-2, Sinama Pongolle.


page]
FC Séville 3 – Atletico Madrid 1


En remplaçant l'ignoble Alvarez par Manzano, les Sévillans se sont enfin rendus compte de l'importance d'avoir un bon entraineur. En peu de temps, l'ancien coach de Majorque et de l'Atletico a redonné de la rigueur à une équipe andalouse qui partait dans tous les sens en ce début de saison. Contre l'Atletico, Séville a ainsi joué son meilleur match de la saison, avec un bloc-équipe très compact et une agressivité retrouvée. En face, l'Atletico n'a pas le fait le poids. Cette fois-ci c'est sûr, Séville est officiellement de retour.


Buts:1-0, Negredo. 2-0, Perotti. 3-0, Kanouté. 3-1, Diego Costa

Getafe 3 – Hercules 0


Après sa défaite humiliante contre les Young Boys de Berne, Getafe avait besoin de se refaire la cerise avec Hercules. Pour y parvenir, les banlieusards madrilènes ont pu compter sur un Dani Parejo carrément génial. Le chouchou de Di Stefano - du temps ou il évoluait au Real Madrid - a explosé Hercules à lui tout seul, avec un but et deux passes décisives.


Buts :1-0, Parejo. 2-0, Manu del Moral. 3-0, Miku

FC Barcelone 1 – Real Majorque 1


Guardiola s'est énervé pour la première fois depuis longtemps contre ses propres joueurs. Dominateurs en première mi-temps, les blaugranas se sont fait piéger sur un corner de Majorque après avoir loupé une multitude d'occasions pour se mettre à l'abri. Pire, les insulaires auraient très bien pu empocher les trois points de la victoire avec un peu plus de réussite de la part de leurs attaquants. Cette nouvelle contre-performance démontre une nouvelle fois que Villa, Xavi et Puyol n'ont pas de véritables remplaçants. Il n'y a qu'à voir les performances pathétiques de Bojan et de Milito pour s'en rendre compte. A noter également que Mascherano n'a toujours pas gagner le moindre match sous son maillot en tant que titulaire. La question mérite d'être posée : chat noir ou erreur de casting ? Le Barça ne respire pas la sérénité en ce moment. Et ça c'est nouveau.


Buts : 1-0, Messi. 1-1, Nsue



Real Madrid 6 – Deportivo La Corogne 1


Pour la première fois depuis le début de la saison, les merengues ont régalé un public du Bernabeu. Bien aidés par un Depor comateux, les madrilènes ont enfin offert du spectacle, des buts, des enchainements et quelques actions youtubesques. Ils ont aussi démontré que leur marge de progression était encore énorme. Le Real n'est pas encore parfait mais il est sur la bonne voie. Celle du Mou. Celle de la victoire.


Buts : 1-0, Cristiano Ronaldo. 2-0, Özil. 3-0, Di María. 4-0, Higuaín. 5-0, Zé Castro. 5-1, Juan Rodríguez. 6-1, Cristiano Ronaldo

[Résultats et Classement


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Yin et De Jong
0 0