Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Strasbourg-Lille (3-0)

Un Racing complètement loco !

Trois changements à la 40e, rouge pour Maignan, De Préville et Amadou dans les caisses, trois buts encaissés finalement, la Meinau en fusion et Lille qui vient de comprendre le surnom de son coach... Oui, c'était la folie à Strasbourg !

Modififié

Strasbourg 3-0 Lille

Buts : Martin (73e), Liénard (82e, sp) et Grimm (88e) pour le Racing

On joue la 63e minute, Mike Maignan se précipite pour récupérer un ballon qui vient de mourir en six mètres et bouscule Benjamin Corgnet, qui réplique en tentant de piquer le ballon. Les deux hommes s'expliquent, Corgnet se retourne, et Maignan lui lance la balle pleine tête. Monsieur Hamel n'hésite pas un seul instant et sort le rouge. Problème : à la 38e minute de ce match complètement loco, Bielsa avait déjà fait ses trois changements. De Préville prend ses responsabilités en même temps qu'une paire de gants et un maillot à manches longues. La suite, c'est un après-midi bien moisi pour le LOSC.

Quand ça veut pas...

Un constat que les Lillois pouvaient déjà faire au bout de dix minutes, lorsque Thiago Mendes se déchire la cuisse en taclant Da Costa et doit rentrer au vestiaire sur civière. Sept minutes plus tard, c'est Malcuit qui jette l’éponge à cause d’une pointe à la cuisse. Même pas peur pour Bielsa, qui crame son parachute en remplaçant Ballo Touré, complètement à la ramasse, dès la 38e. Le match est un peu brouillon, mais, portés par leurs 25 000 supporters, les joueurs de Thierry Laurey s’inspirent du tempo insufflé en tribune pour rythmer cette rencontre. Engagés et agressifs, les Bleu et Blanc empêchent Lille de déployer le jeu flamboyant qu’il avait laissé entrevoir contre Nantes, la semaine passée. La mi-temps tombe à point nommé pour les Lillois. Retour et rebelote pour le LOSC, qui laisse beaucoup trop d'espace aux Strasbourgeois. Maignan est décisif par deux fois, en repoussant une frappe de Corgnet (46e), ainsi qu'une tête de Saadi (54e). Jusque-là infranchissable, le portier nordiste a donc envoyé son équipe au bord du précipice avec son geste stupide sur Corgnet. Une erreur de jeunesse qui coûte cher, très cher.

... ça veut pas

Marcelo Bielsa a les yeux dans le vide. Perdu, il a beau chercher sur ses notes griffonnées sur un bout de papier, l'Argentin ne sait pas qui envoyer au front. El Ghazi se propose et est déjà prêt à enfiler les gants, mais De Préville, qui se distingue régulièrement dans les bois lors des séances d'entraînement, s'impose comme la solution évidente. L'ancien Rémois enfile le maillot trop grand du gardien remplaçant, Hervé Koffi, et doit tout de suite se mettre à l'œuvre avec un six-mètres à tirer. Tout le stade de la Meinau ne manque pas de lui souhaiter la bienvenue dans les buts d'un traditionnel : « Oh hisse, enculé » . L'attaquant ne se dégonfle pas, et parvient même à remporter son premier face-à-face avec Idriss Saadi (72e). Incroyable. Mais les exploits du meilleur buteur lillois de la saison dernière ne dureront pas. Quelques secondes plus tard, Jonas Martin reprend astucieusement le corner de Liénard et ouvre le score d'une déviation du pied droit. Les Lillois tentent le tout pour le tout et repoussent encore un peu plus loin les frontières du comique de ce match en changeant de gardien. Amadou s'installe dans les buts, et De Préville retrouve sa place en pointe. Ce qui ne change rien, puisque Liénard anéantira tous les espoirs de Marcelo Bielsa sur un penalty pour le moins contestable. Une belle soirée à la Meinau que vient conclure Jérémy Grimm, l'enfant du club fraîchement entré en jeu, d'une mine incroyable à vingt-cinq mètres face à la tribune ouest. Fou, fou, fou. Le kop strasbourgeois ne pouvait imaginer un tel retour en Ligue 1. Nous non plus.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Hugo Lallier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
    Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 10:30 Gignac va prolonger aux Tigres 7 Hier à 10:00 Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2
    À lire ensuite
    Le carrefour Andrei Girotto