Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Bordeaux/PSG (0-2)

Un PSG trop fort pour Bordeaux

Modififié
Il n’y a pas eu photo longtemps, vendredi soir, à Chaban-Delmas, entre les Girondins et le PSG. Trente minutes, précisément, soit l’instant où le premier but parisien a été marqué (2-0). Après avoir chuté contre le même adversaire lors du Trophée des champions (2-1), puis face à l’A.S. Monaco (2-0), les Marine et Blanc n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer, et constater les dégâts.

« C’est logique, Paris est plus fort que nous, et tout le monde le sait, déclarait à chaud Francis Gillot. Ils l’ont prouvé, surtout quand à 2-0, on a vu leur maîtrise technique. Là, on a piqué du nez et on a pris un coup mentalement. On a vu la différence entre les deux équipes. »

« Dès que la machine s’est mise en route, on a été logiquement dépassés, ajoutait Cédric Carrasso. En deuxième mi-temps, on a vraiment plongé, et ça aurait pu finir à 4 ou 5 buts. On a vu une grande équipe qui maîtrisait. Nous, on a essayé d’exister, mais pour moi, ce soir, c’était plus fort. Paris m’a impressionné.  »

Finalement, cette saison, l’objectif majeur des Girondins pourrait juste être d’exister.




LB, à Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17