1. //
  2. //
  3. // Ludogorets-PSG (1-3)

Un PSG brouillon fait craquer le Ludogorets

En réponse à la débâcle toulousaine, le PSG s’est fait peur contre le Ludogorets Razgrad à Sofia (1-3). Une première victoire européenne pour Unai Emery au PSG, même si la conquête de la Ligue des champions semble lointaine.

Modififié
2k 65

PFC Ludogorets Razgrad 1-3 Paris Saint-Germain

Buts : Natanaël (15e) pour Ludogorets // Matuidi (41e) et Cavani (55e et 61e) pour le PSG

Vasil Levski est un héros de l’histoire bulgare. Un révolutionnaire bien trempé, prêt à se donner corps et âme pour une cause qu’il estimait juste. Aujourd’hui, son nom est ancré dans la culture bulgare autant que dans le stade national du pays, et cela est en partie dû à l'inspiration puisé dans la révolution française. Ce soir à Sofia, la révolution est née du libérateur Alphonse Areola. Un penalty stoppé net face à Cosmin Moți, pour remettre son copain Serge Aurier, fautif d’une candide remise dans l’axe quelques secondes avant, dans le sens de la marche. Et si le jeu ne plaît pas, Paris reste devant au tableau d’affichage sans trop de heurts. Malgré sa tentative de putsch, le stade Vassil-Levski ne peut que se déclarer vaincu.

La ligne verte


Avec un stade non conforme aux normes européennes, le Ludogorets attaque son match à Sofia sans aucun complexe, dans la lignée de son bon nul à Bâle. Remuant à la pointe de l’attaque d’entrée de jeu, Jonathan Cafu rappelle un temps son homonyme double champion du monde, la folie offensive en plus. En fayot de la classe, Unai Emery lève les doigts en l’air pour donner ses consignes. Ses joueurs s’en moquent, et préfèrent subir les offensives bulgares. Au quart d’heure de jeu, les petits hommes verts obtiennent un coup franc bien placé. Patte gauche, Natanaël transperce un mur emmental, vilipendé par un Areola démuni (16e). Une fois de plus mené au score, le PSG est déboussolé, incapable de créer une action offensive digne de ce nom devant une équipe compacte.

Cavani bouge, tente, mais reçoit trop peu de ballons. Dès lors, Lucas s’essaie aussi à la frappe lointaine, toujours sans cadrer. Et plus le chrono tourne, plus le traquenard bulgare prend de l’ampleur. Une piste d’athlétisme, des tribunes froides à souhait et des sifflets. En toute franchise, difficile de donner tort à la foule, tant la copie rendue par Paris, prêt à quémander un penalty, est inquiétante. Heureusement, il y a Blaisou. Servi sur un plateau par Marco Verratti, Matuidi, à la limite du hors-jeu, remet les deux équipes à égalité (41e). Bien trop peu pour sauter au plafond, mais Paris refait surface.

Dermendzhiev-vous !


Revigorés, les Parisiens parviennent enfin à démontrer leur hyperpuissance devant ce petit poucet. Di María se chauffe le pied gauche d’une frappe qui s'en va visiter les tribunes locales, avant de permettre à Cavani d’inscrire le but pour passer devant de la tête (55e). On croit le match plié pour de bon, Paris prêt à finir en roue libre... Oui, mais non. Cette équipe est en rodage, Aurier encore impulsif et Motta obligé de causer une obstruction flagrante. Péno. Moți peut renvoyer le PSG à ses tourments. Pour cela, il faut battre Alphonse Areola. Sauf que le portier prend le dessus. Sonné par cet échec, Moți perd ses réflexes au marquage dans la foulée. Sans solution, Georgi Dermendzhiev assiste impuissant au doublé d'un Cavani déterminé (61e). Un troisième but en deux matchs de C1, mine de rien. Une mentalité de tueur pour sortir Paris de l’embarras. 3-1, l'affaire est enfin entendue. C’est déjà ça.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
    Merci Alphonse !

    Tu es clairement le sauveur du match. Sans l'arrêt sur le penalty, le Psg aurait de nouveau eu la tête dans le sac et dieu sait comment ça aurait pu tourner.

    Match moyen dans l'ensemble du PSG avec une fébrilité (surtout durant les 60 premières minutes) défensive assez étrange et alarmante. Dans la continuité du match Toulouse qui plus est. Il faut corrigé ça (y compris les prestations de plus en plus désastreuse de Motta). Au contraire, match de bonne facture de Lucas encore.

    En face le Ludo a pas fait un mauvais match même si ses limites sont assez vite apparues.

    Bref, pas mal de chose à corriger sur ce match tout de même. La suite conte les girondins samedi
    Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
    " Je n'aime pas les entraineurs qui parlent beaucoup "


    Paul Le Guen, 28 Septembre 2016
    Par pitié Nasser Unai Patrick Olivier si vous me lisez, DEGAGEZ MOI MOTTA ET SON PUTAIN DE DEAMBULATEUR EN MAISON DE RETRAITE ET ACHETEZ UN CERVEAU À SERGE AURIER
    Noël Mammaire Niveau : Loisir
    Espérons que l'OL en a pris de la graine devant sa télé ce soir.
    Quant on respecte le jeu, ça porte toujours ses fruits.
    Mais pour ça il faut se dégonfler le boulard.
    Note : 1
    Message posté par Payetazo>>>ElFiasco
    " Je n'aime pas les entraineurs qui parlent beaucoup "


    Paul Le Guen, 28 Septembre 2016


    +1 (fictif bien sûr on est pas encore en 2019 pour que je puisse voter)
    Tellement gênant la pipe de Stephane Guy à Paul Le Guen.
    "oui le PSG de PLG c'est 5 demi finales consécutives gneugneugneu" bizarrement on l'a pas entendu parler de sa grande carrière d'entraineur où sa peau a été sauvée par Amara Diané ...
    Il y a du mieux, cavani met encore deux buts pour trois buts en deux matchs de lDC, c'est pas mauvais pour l'instant.

    Sinon la vague impression qu'il manuque un element clé dans cette equipe, pas de leader, c'est compliqué de conclure, ca tourne mais ca ne finit pas.

    C'etait moche au debut, bon à la fin, il y a encore beaucoup de boulot du coté de l'animation.

    Pastore etait blessé ? Il jouera visiblement ce weekend, peut on penser qu'unai a mis son equipe bis ce soir en attaque ?
    Parker Lewis Niveau : DHR
    Double champion du monde suffira pour l'immense Cafu...
    Message posté par Noël Mammaire
    Espérons que l'OL en a pris de la graine devant sa télé ce soir.
    Quant on respecte le jeu, ça porte toujours ses fruits.
    Mais pour ça il faut se dégonfler le boulard.


    Tu es un peu dur mais en terme d'efficacité et de mental il y a de quoi faire oui
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Bon, on ne retiendra que la victoire, la 1 ère place et le fait que Cavani va devenir le meilleur buteur de l'histoire du PSG en coupe d'Europe.

    Ha et aussi qu'Areola nous fais gagner ses premiers points.
    Balaise Matuidi Niveau : Loisir
    2 mi-temps vraiment différentes. La première vraiment ratée dans la droite lignée de notre seconde mi-temps contre Toulouse, en revanche la deuxième était bien meilleure (pas difficile) surtout offensivement où l'on s'est procuré un paquet d'occasions.

    Champion-mon-frère : Je l'ai trouvé pas si mauvais Motta sur ce match même s'il est complètement con sur le penalty concédé.
    Note : 1
    En français Ludogorets ça peut se traduire par "jeu de goret".

    Bah pour le coup les gros dégueulasses c'était nous. Que de déchets ! Que d’erreurs ! Que d’approximations !

    On est pas du tout au top en ce moment et c'est quand même mal venue vu la période de la saison.

    Heureusement, une victoire pour ne pas partir en crise totale. Mais il va falloir sérieusement progresser.

    Enfin merci aux joueurs quand même et surtout à notre amour de Marcoli.
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    C'était vraiment la cata ce match. Mon streaming a planté au moment où le mec de Ludo allait tirer le péno. Autant dire que j'étais pas serein..

    Finalement, depuis le match de Monaco, on revoit le PSG de Blanc sans Ibrahimovic. Ca joue doucement sans être dangereux, voire ça se met en danger à force d'être moyenasse.

    Motta devient de plus en plus catastrophique. Vu son niveau, je me demande si faudrait pas envisager de faire jouer un peu Callegari.. Dommage que Luiz soit parti, il aurait fait du bien au milieu finalement.

    Nos deux attaquants de couloir (Di Maria et Lucas donc) apportent tellement peu dans le jeu. S'ils faisaient ne serait-ce que des mouvements plus intelligents et coordonnés, ça aiderait quand même beaucoup notre milieu et apporterait à Cavani un soutient dont il a bien besoin.

    Sinon, je suppose que Cavani va encore être titulaire contre Bordeaux. Il fait tous les matchs, faudrait pas le péter..
    Taupinator Niveau : DHR
    Je crois que notre petit Areola, à part sa sortie aux fraises en fin de match, c'est du solide. T'as beau être joli Kévinou, mais ça va pas suffire face à notre chouchou.

    Motta, faut juste arrêter. Sa technique du saumon sur le péno, c'est d'un risible. Je l'ai même trouvé à la limite du dégueulasse lors d'une action où Cafu est au sol. En revanche, on en parle moins ces derniers temps mais Tiago Silva, c'est toujours le patron.

    Sinon, excepté Caen, on attend toujours une prestation aboutie du début à la fin.
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    Message posté par Balaise Matuidi
    2 mi-temps vraiment différentes. La première vraiment ratée dans la droite lignée de notre seconde mi-temps contre Toulouse, en revanche la deuxième était bien meilleure (pas difficile) surtout offensivement où l'on s'est procuré un paquet d'occasions.

    Champion-mon-frère : Je l'ai trouvé pas si mauvais Motta sur ce match même s'il est complètement con sur le penalty concédé.


    Même en deuxième c'est pas fou. Mieux c'est sûr mais pas fou. On a quand même été très fébriles, et dans le dernière quart d'heure (après le but du 3-1 en gros) Paris s'est complètement arrêté de jouer. Les joueurs ont dû tellement flipper qu'il y a eu une grosse décompression.

    A l'image d'Emery d'ailleurs. Tu vois sa tronche en première mi-temps, ça fait peur
    Il est fou furieux sur l OL, meme apres son match de PSG il pense qu a une chose : L OL! Va y continue stp, j adore, j adore, j adore!!
    Flaghenheimer Niveau : District
    Pourquoi on ne presse pas?
    Ravière Pastauré Niveau : National
    Note : 2
    Edinson "but en une touche de balle" Cavani.
    Taupinator Niveau : DHR
    Et mine de rien, Matuidi il fout un pion et il est pas loin d'en mettre un second. A part lui et dans une moindre mesure Pastore, on a pas de milieu qui plante.
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    A noter aussi que Guy a eu raison (!) de souligner l'importance du goal average. Si Paris et Arsenal prennent tous les points. Pour la "finale" du groupe, le club avec le meilleur goal average sera qualifié en cas de 1 - 1. Ca me semble quand même non négligeable comme avantage.

    Ca voudrait dire que si Paris marque un but, Arsenal devrait en mettre minimum deux
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 65