1. //
  2. // 23e journée

Un pour tous, tous pour Milan

Même lorsque Milan trébuche, personne n'en profite. Le Napoli s'écroule, la Roma piétine, et la Juve perd encore. Non, décidément, tout le monde veut que Milan soit champion.

0 9
Berlusconi a vraiment un sacré pouvoir en Italie. Hier soir, après le match nul de son Milan AC face à la Lazio Rome, le Premier Ministre italien était embêté. Ses adversaires directs (Naples, Rome et l'Inter) jouent tous le lendemain face à des équipes de bas de tableau. Ça sent le roussi pour les rossoneri, qui verraient ainsi les Napolitains revenir à deux points seulement, la Roma et l'Inter à sept. Oui, mais l'Italie est à lui. Et personne n'aurait envie de froisser une si noble personne. Du coup, toutes les équipes se sont arrangées pour que le Cavaliere puisse passer une soirée tranquille, avant d'aller rejoindre ses minettes dans sa villa. Il y a quelques années, pour arranger la Juve, Moggi réussissait à convaincre les arbitres de faire pencher les matches. Aujourd'hui, pour arranger Milan, les joueurs des équipes adverses s'en chargent eux-mêmes, comme des grands. La corruption n'est plus ce qu'elle était.

En l'emportant face au Chievo, Naples pourrait continuer à rêver. Mais Mazzarri avait prévenu : gare à ces Veronesi, qui, à l'aller, leur avaient donné une leçon de réalisme (3-1). Depuis, le Napoli a grandi et Cavani est devenu fou. Manque de bol, les fous, ce soir, portaient des maillots jaunes. Le Chievo a réutilisé la même recette qu'au match aller, brisant ainsi les espoirs napolitains grâce à des buts de Moscardelli et Sardo (2-0). Pioli, le coach du Chievo, pourra certainement se vanter à la fin de la saison d'être le seul entraîneur à avoir battu le Napoli à l'aller et au retour, qui plus est par deux buts d'écart. Et Milan se marre. Une défaite du Napoli, un match nul du Milan AC et de la Lazio, l'Inter qui joue demain soir face à Bari : l'occasion était trop belle pour l'AS Roma, 4ème, de se glisser dans la course au titre. A l'Olimpico, où les Romains sont irrésistibles, Brescia faisait donc figure de victime sacrificielle. Après une première mi-temps pourrie, la Roma se réveille avec l'entrée de Jérémy Menez. Quand Borriello ouvre le score, on se dit que la messe est dite. Mais Brescia a du cœur, à défaut d'avoir du talent, et parvient à égaliser par le Brésilien Eder, d'un joli coup de tête. Vexée, la Roma se rue à l'attaque mais c'est finalement Brescia qui manque la balle de match à la 90ème minute. 1-1 : les joueurs de Beppe Iachini peuvent lever les bras au ciel. Ca siffle dans le Stadio Olimpico. La Roma sait qu'elle vient de laisser passer un train express vers le Scudetto. Et Milan se marre. Ce train, la Juve l'a laissé filer depuis bien longtemps. Déjà battus par Parme, Naples et l'Udinese en 2011, les bianconeri ont également chuté sur le terrain de Palerme. Matri, le nouvel arrivant, n'aura pas pesé sur la rencontre. Palerme, qui menait 2-0 après 20 minutes, a bien cru revoir le fantôme de l'Inter lorsque Marchisio a réduit l'écart à 2-1. Mais bon, Zamparini aurait surement démissionné si son équipe s'était encore faite rattrapée. Du coup, malgré les efforts de la Juve en seconde période, le score ne bougera plus. Les Siciliens doublent les Turinois au classement et se positionnent à la 6ème place. Pour la Vieille Dame, à 13 points du leader, c'est la nuit noire. Et Milan se marre.

Massimo Cellino aussi se marre. Critiqué par les tifosi de Cagliari pour avoir laissé partir le buteur Matri, le Président a déjà eu sa revanche. Son équipe est allée s'imposer sur la pelouse d'une Sampdoria en chute libre (1-0) grâce à un chef d'œuvre de Nainggolan. Les Sardes reviennent à trois points de la Juve, de Matri justement. Qui du coup, fait moins le malin. Tout comme Amauri. A son arrivée à Parme, l'ancien de la Juve avait tiré à boulets rouges sur les dirigeants bianconeri, en disant que c'était de leur faute s'il était devenu nul. Résultat : pour son premier match, Parme s'est fait manger à domicile par Lecce, grâce à un but de Chevanton dans les arrêts de jeu. Amauri va vraiment se poser des questions cette nuit. Mihajlovic, lui, va dormir tranquille. Sa Fiorentina s'est enfin imposée, face au Genoa (1-0). Le Serbe peut remercier le gardien génois, Eduardo, qui a offert le seul but du match à Santana. Trois bourdes grotesques depuis le début de l'année. Même Dida n'avait pas fait mieux. Et Milan se marre.

Petit coup d'arrêt pour l'Udinese, bloquée par Bologne à domicile (1-1). Di Natale n'a toujours pas inscrit son 100ème but en Serie A. En revanche, Di Vaio ne s'est pas fait prier pour scorer son 14ème but de la saison. Enfin, Cesena et Catane ont fait match nul (1-1). Et Milan s'en fout.



AS Rome - Brescia : 1-1


Sampdoria - Cagliari : 0-1


Cesena - Catane : 1-1


Fiorentina - Genoa : 1-0


Palerme - Juventus Turin : 2-1


Parme - Lecce : 0-1


Udinese - Bologne : 1-1


Chievo - Naples : 2-0



Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Monsieur Maggiori je vous adore ! En plus d'écrire très bien, vous ne parlez que du championnat le plus passionnant du monde, le Calcio ! Que demandez de plus ?
Sinon, en tant que tifosi du Milan, je peux confirmer que je me suis bien marré ce soir. Mais vous auriez quant même dû rajouter:

Demain, l'Inter joue contre Bari. Et Milan a les boules. ;-)
"Il y a quelques années, pour arranger la Juve, Moggi réussissait à convaincre les arbitres de faire pencher les matches."
Ah bon? Citez moi un seul match, j'en demande pas plus.
Si vous êtes si informé que ça sur le foot italien, vous devez savoir qu'il y a actuellement un procès officiel à Naples dans lequel la défense de Moggi ridiculise toute cette mascarade de Calciopoli.


Bonus: Le président de la fédération italienne qui demande au responsable des arbitres de ne surtout pas favoriser la Juve dans le match Juve-Inter, en 2004-05(saison dans laquelle la Juve était censé tout contrôler), en vue des prochaines élections:http://www.youtube.com/watch?v=B8q8PFGNfwk
Bravo M. Maggiori, super article.
DragonSpartan, tu m'enleves les mots de la bouche !!

Merci M. Maggiori, c'est un bonheur de vous lire. Un grand merci aussi à la Juve, qui se ridiculise match après match, et ça, j'ADORE. Enfin, un dernier merci aux autres équipes, merci de laisser le Milan s'envoler en tête du championnat.

Marco135, je crois que tu as raté une occaz de te taire... comment peux tu croire à l'innocence de la Juve et de Moggi... Affligeant !!
L'excellent article papier de SF de ce mois montrait justement que Moggi, alors qu'il etait directeur sportif du Napoli, avait intime l'ordre a ses joueurs de lever le pied pour laisser la Milan voler vers le titre sur ordre de Silvio.

Mais bon, comme c'est le grand Milan AC, cela ne doit pas etre vrai..

Encore un ou deux qui ont perdu une bonne occasion de la boucler..
Sache, mon cher Ari, que je ne nie aucunement toute implication du Milan AC dans des affaires louches. Bises.
@ Jonny: je me base simplement sur des faits, contrairement à vous qui vous basez, je suppose, sur des journaux milanais, sur votre haine anti-juve et votre jalousie (à ce moment là, quand on était en tête 2 championnats de suite).
Vous vous basez sur des faits? Citez moi un seul match ou il a été prouvé officiellement que la Juve a triché.

http://www.youtube.com/watch?v=57dDFAxj … re=related Cette bicyclette c'est Moggi qui l'a faite?
Ohhh ben non les gars! En commençant à lire les commentaires, je voyais la vie en rose! "Ahhh l'Italie! on reconnaît les vrais amoureux de football, du jeu, de la tactique! Tout n'est qu'amour! Pas de place pour les insultes, les supporters de mauvaise fois, ...!" Et bien j'ai pensé trop vite! Ca ne diminue en rien mon attrait pour la serie A, rassurez vous!
Je n'ai vu aucune insulte et la mauvaise foi est du côté de ceux qui prétendent que la Juve a triché sans savoir me citer un seul fait qui justifierait sa relégation et son dépouillement.
Je défends simplement l'idée que la Juve a été victime d'une grave injustice (qui a tout à fait sa place dans un pays politiquement malade). Les preuves n'étaient pas suffisantes pour une telle condamnation. Les appels de Moggi? Si tu les écoute bien, elles doivent être dispo sur youtube, il n'y a rien de vraiment concret.
Quand on voit par exemple, disponible sur youtube aussi, l'arbitre Bertini se plaindre envers le responsable des arbitres Bergamo comme quoi le regretté président de l'Inter Facchetti lui a expressément demandé dans les vestiaires de faire gagner son équipe dans une demi-finale de Coupe, vous pouvez comprendre que ca ne fait pas plaisir à certains supporters de la Juve qui a été punie pour bien moins que ça?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Paris, bien sûr
0 9