Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Multiplex

Un podium trop petit

Au terme d'une course pour le podium haletante, Lyon et Monaco se qualifient pour la Ligue des champions, tandis que l'OM se retrouve dindon de la farce. En tout cas, le spectacle aura été au rendez-vous. La Ligue 1 peut dire merci à ces trois équipes.

Modififié
Les sueurs froides, les montées d’adrénaline, les coups de colère, les moments de joie intense, la frustration, l’incompréhension, la crispation, la fierté. Bref, les émotions. Voilà ce qu’ont procuré à leurs supporters les clubs de l’AS Monaco, de l’Olympique lyonnais et de l’Olympique de Marseille tout au long de cette saison 2017-2018. Une course à trois haletante pour deux places, derrière un PSG froid et sans faille en championnat. Et ce soir, comme bouquet final, même si les places restent les mêmes qu’au coup d’envoi, le suspense a encore été à son comble. Monaco n’a tremblé à aucun moment, pendant que Marseille s’est imposé à l’arrache avec les moyens du bord et que Lyon a joué à se faire peur. Un parfait symbole de la saison de ces trois équipes.

Le bon, la brute et le truand


Champion l’année dernière, l'AS Monaco s’est fait dépouiller, et Leonardo Jardim a dû se débrouiller rapidement pour reconstruire une machine de guerre. Et comme d’habitude, le Portugais y est arrivé avec brio. Malgré quelques moments de trou durant la saison – le dernier en date étant la série de trois matchs sans victoire dont le 7-1 reçu à Paris de la 34e à la 36e journée –, les Monégasques ont réussi à se ressaisir pour verrouiller dans la dernière ligne droite cette deuxième place. Parce qu’ils ont su garder la tête froide peu importent les circonstances, en atteste cette victoire arrachée dans les dernières minutes contre Saint-Étienne. Sûrement ce qui a fait la différence sur ses deux concurrents. L’avantage de vivre dans la tranquillité de la Principauté, loin de la pression constante qu’auront vécue l’OL et l’OM cette saison.



Parce que les deux Olympiques, même s’ils finissent respectivement à deux et trois points de l’ASM, ont vécu une saison bien plus intense pour leurs nerfs. En lutte à chaque instant pour la qualification en Ligue des champions, Lyon et Marseille ont joué aux montagnes russes. Pendant que le premier accumulait les exploits contre les gros, mais bégayait contre les petits, le second faisait preuve d’une régularité folle tout en craquant dans les grands rendez-vous. Un mano a mano passionnant, mis en lumière également par la rivalité grandissante entre les présidents Aulas et Eyraud. Des passes d’armes à n’en plus finir, à la limite – et c’est un euphémisme – du ridicule. Mais, s’ils veulent être encore plus forts, les deux Olympiques feraient mieux de se serrer la main plutôt que de se mettre des baffes. Car les deux camps méritent le respect autant l’un que l’autre.

Record de points


L’AS Monaco termine deuxième avec 80 points. L’OL troisième avec 78 points. L’OM quatrième avec 77 points. Des scores record qui auraient pu permettre aux trois équipes de terminer championnes dans un championnat qui tourne rond. Jamais un podium n’aura été aussi difficile à aller chercher, car jamais la Ligue 1 n’a connu quatre équipes aussi performantes au même moment. Pour la première fois, la France peut véritablement être jalouse de ses voisins européens sur un point : cette année, la Ligue 1 aurait mérité quatre places qualificatives pour la Ligue des champions. Pas grave, espérons que la lutte la saison prochaine n’en sera que plus belle.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 3
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11
À lire ensuite
Memphis, l'exact Gone