Un plan pour la dette des clubs espagnols

Modififié
3 6
752 millions, c'est à peu près le PIB d'un petit pays comme le Vanuatu, selon le classement par pays des PIB en 2011. C'est aussi la somme totale de dettes fiscales contractées par les clubs espagnols. Un montant aussi impressionnant que le nombre de buts de Messi en une saison. Un montant auquel a décidé de s'attaquer le gouvernement espagnol. Le ministre des Sports, José Ignacio Wert, a dévoilé ce mercredi un plan comprenant trois mesures majeures pour lutter contre le laisser-aller des clubs.

Première d'entre-elle, le prélèvement de 35% des revenus tirés des droits télévisuels auprès du média propriétaire par la Ligue de football professionnel à partir de 2014-2015. Ainsi, le Real et le Barça vont ainsi s'asseoir chacun sur 47,25 des 135 millions d'Euros de droits TV.

José Ignacio Wert a ensuite fait part d'une volonté de « contrôle administratif renforcé de la part du Conseil supérieur des sports en collaboration avec la Ligue de football professionnel, afin d'éviter que les clubs ne contournent les obligations de paiement par des astuces ou des mécanismes qui ont donné lieu à la situation actuelle. » Enfin, dernière mesure, une commission paritaire va être créée spécialement pour contrôler la mise en application du protocole.

Pour rappel, la dette des clubs espagnols se répartit de la manière suivante : 490 millions pour les clubs de Liga, 184 pour ceux de Liga Adelante et 78 millions pour les clubs de catégorie inférieure.

AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bah c'est pas trop tôt...
"Première d'entre-elle, le prélèvement de 35% des revenus tirés des droits télévisuels auprès du média propriétaire par la Ligue de football professionnel à partir de 2014-2015. Ainsi, le Real et le Barça vont ainsi s'asseoir chacun sur 47,25 des 135 millions d'Euros de droits TV."

Donc pour permettre aux clubs d'équilibrer leurs budgets et maîtriser leurs dépenses, on leur taxe leurs recettes...
C'est louche non?
@ tubarao

Non je crois que cet argent est justement directement prélevé afin qu'il soit automatiquement alloué au désendettement
@ rasputin

Merci pour la précision importante.

Par contre, si tant est que ce soit bien cela, ça n'explique toujours pas comment ça fonctionne. Ils font quoi avec ces 35%? Un fond de garanti communs ou c'est du cas par cas? Parce que j'imagine tout le monde n'a pas les mêmes conditions d'endettement, ne touche pas les mêmes droits TV etc...
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Si la dette des clubs de Liga BBVA est de 490 millions, le Real et le Barça devant avoir une part majoritaire dans la répartition de la dette, cette dernière est finalement moins grande qu'on le croit pour les dix-huit autres clubs de D1.
A mon avis c'est du cas par cas avec un organisme qui s'occupe de gérer la redistribution aux prêteurs.

La LFP chope 35% des revenus télé du Real et les redistribue aux différents prêteurs.
La LFP chope 35% des revenus télé de Malaga et les redistribue aux différents prêteurs.

Pareil avec toutes les équipes endettées (à mon avis toutes les équipes du coup), et ça se chiffre en pourcentage et non en montant global de la dette pour ne pas trop handicaper le budget des clubs à mon avis.
Après je pense que ça c'est l'idée de départ mais qu'il y aura des arrangements au cas par cas dans l'hypothèse où certains clubs auraient un besoin vital de liquidités.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 6