1. // Match Amical
  2. // Allemagne/France (1-2)

Un peu de ciel bleu ?

Il y a plein de bonnes raisons de nuancer la victoire de l’équipe de France en Allemagne. Mais il y a plein de bonnes raisons d’y trouver des motifs d’espoir. Et quand on sait d’où viennent les Bleus, c’est déjà un miracle.

Modififié
0 18
Ok, ok, il manquait Bastian Schweinsteiger, Mario Göetze, Philipp Lahm et Lukas Podolski (passons pudiquement sur l’absence de Mertesacker). C’est entendu, l’Allemagne était amputée de quelques joueurs-clé qui vous changent probablement une équipe en profondeur. Ok, ok, ce n’était qu’un match amical et on peut parier que la Nationalmannschaft sera beaucoup plus forte en juin prochain et qu’il ne fera pas bon croiser sa route. Mais une fois ceci posé, il faut bien admettre que l’équipe de France a dispensé sa meilleure performance depuis longtemps. La meilleure sans doute sous les ordres de Laurent Blanc. La meilleure peut-être depuis la « revanche » sur l’Italie en septembre 2006 (3-1). Quand on se rappelle l’état des Bleus durant toute cette campagne laborieuse de qualification, on se pince un peu pour le croire. Mais en y réfléchissant bien, on s’aperçoit que les rares prestations encourageantes se sont produites quand les Bleus étaient débarrassés de leur habit de favoris. En Angleterre, face au Brésil et même en Bosnie où beaucoup craignaient le pire après une défaite surprise face à la Biélorussie en entame d’éliminatoires. En toutes ces occasions, la bande à Laurent Blanc n’avait pas la pression du favori qui s’accommode mal de son immaturité persistante et, tactiquement, n’était pas tenue de faire le jeu.

Debuchy ressuscite Sagnol

Car c’est certainement l’enseignement majeur du mandat de Blanc. Le Président voulait une escouade qui ait la possession de balle, avec un plan de jeu immuable, un truc à l’espagnole quoi. Une obsession qui n’avait pas été étrangère à son dérapage sur les quotas. Mais à la manière du « vrai » Président, les promesses et les envies d’hier ont vite été remisées au placard depuis. A Brême, les Bleus se sont illustrés dans leur science du contre, une capacité réelle à se projeter vers l’avant. Et au bout du compte, on a envie de dire : et alors ? En quoi serait-ce moins noble, plus vulgaire de procéder ainsi ? D’autant que l’affaire nécessite un réel savoir-faire. Et soyons clairs, les Bleus ont affiché une vraie compétence sur ce créneau. Avec une trouvaille (ou une confirmation, selon le degré d’ « oraclitude » ) : Mathieu Debuchy.

Depuis Willy Sagnol, on désespérait de voir un latéral sachant centrer. Hier, le Lillois s’est offert deux passes décisives. Et pas sur des centres aveugles convertis en assists par la grâce des attaquants. Non, les deux offrandes du Nordistes étaient pensées, soignées, ciselées. Mais si Debuchy a survolé la partie, c’est bien l’ensemble du secteur défensif qui a répondu présent, de Lloris (Mandanda et les autres comprennent chaque fois un peu plus qu’ils ont pris un abonnement sur le banc pour les dix piges à venir) à la charnière « Ramsès » (Rami-Mexès), même si Abidal a davantage souffert, sans doute à cause d’un extraterrestre rôdant hier dans sa zone et répondant au nom d’Özil (la classe au-dessus, partenaires et adversaires compris).

Ribéry, une béquille… depuis six ans

Bizarrement, la réussite offensive des Bleus en Allemagne a davantage tenu à la qualité de sa ligne arrière, très propre dans sa relance, qu’à son milieu (Cabaye et M’Vila corrects mais pas extraordinaires) ou même ses avants. A l’exception notable d’Olivier Giroud. On va tout de suite se calmer : non, le Montpelliérain n’est pas candidat à une place de titulaire en juin car Benzema est intouchable et Blanc n’envisage qu’une pointe. Mais la grande gigue s’est clairement positionnée en numéro 3 voire en en 2 dans la mesure où chez les Bleus, Loïc Rémy (le remplaçant naturel de la Benz’) peut aussi occuper le flanc droit. Dans sa capacité à fixer la défense, à dévier et à marquer, mais aussi à se replacer voire à défendre comme un damné, Giroud s’est montré essentiel. Autour de lui, on reste plus partagé. Si Valbuena n’en finit plus de donner son maximum, Ribéry et Nasri laissent un arrière-goût mitigé. Le Bavarois n’est pas passé une seule fois et on ne connaît pas l’influence de sa béquille encaissée en début de match dans cette nouvelle contre-performance.

Car si on était méchant, on dirait volontiers que Francky traîne une béquille depuis six ans. Quand au Citizen, il a alterné les millions de touches de balle en trop avant la mi-temps avant de simplifier et donner envie de le revoir en seconde période. Le verre à moitié vide ou à moitié plein, en somme. Mais une énigme qui reste entière. Enfin, on notera l’excellente entrée de Flo Malouda. Pas seulement pour son but dont il doit un tiers à Debuchy (pour le centre aux oignons), et un autre tiers à Giroud (pour la bousculade aux oignons). Dans son rôle au cœur du milieu, le joueur de Chelsea est finalement peut-être plus convaincant que dans un rôle de milieu excentré qui exige une explosivité qu’il ne semble plus avoir. Une adaptabilité finalement assez symbolique de cette realpolitik appliquée par Blanc. Une preuve d’intelligence hier mais qui doit déjà être sollicitée demain. Car si cette Allemagne était finalement la cible idéale pour les flèches bleues, il faudra trouver autre chose en juin quand Angleterre, Suède et Ukraine nous attendront patiemment mais fermement derrière. Mais ça c’est une autre histoire. Savourons déjà celle-là.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

bein s'ils attendent derrière rien nous empêche de faire pareil pour les laisser sortir et faire le jeu
Bon après c'est sûr que s'ils sortent pas on risque de se faire chier*...
N'oublions pas qu'il manquait dans les cages l'un des meilleurs gardiens au monde.
Ben voilà un article positif et nuancé à la fois :)
Pas vu le match mais bluffé par le résultat.

Gagner en Allemagne c'est quelque chose! Même en amical.

L'EdF est devenue la bête noire des allemands. Faudrait vérifier ça en match officiel!
@bud_light
+1 :D

@Johnnieboy: n'oublions pas qu'il manquait l'un des meilleurs attaquants au monde à la pointe des bleus. Non mais STOP avec ces justifications! Ok ok ok, ils n'avaient pas l'équipe type et idéale, dont disposent d'ailleurs rarement les entraineurs (blessures, méformes..). L'EDF non plus, laquelle en plus attend depuis 3 ans maintenant le retour de son n°10 et leader technique, Gourcuff, devenu quasi-paraplégique après le choc en quart de final de la LDC avec Lyon ;p
L'euro arrive, concrètement, que vaut cette équipe de France ?
Défensivement, à gauche c'est faible, rien que dans l'intention, Abidal ne joue pas comme au Barça. Que des passes vers l’arrière et aucune montées et défensivement, c'est lent.
Une bonne charnière centrale, très solide, un peu dangereuse par moment (les montées de Rami, les "errances mentale" de Méxés qui péte souvent un plomb pour rien) mais autrement ça va, c'est costaud.
A droite, Debuchy c'est du lourd, défensivement c'est satisfaisant et offensivement c'est vraiment de la qualité. Que ce soit pour centré ou pour joué techniquement, Debuchy sait faire.
Bref défensivement la France, c'est bon.
Au milieu tout va mal. Les 6 récupérateurs/relayeurs ne sont pas bon. M'Vila, Cabaye etc.. c'est bon par intermittence. C'est dommage de ne pas voir Capoue ou Mavuba. Eux savent réellement défendre et savent relancer proprement. Bref, la récupération c'est clairement un problème et a l'Euro je pense qu'il va se faire ressentir énormément a chaque attaque adverse.
Le 10 on en a pas, Martin fait une saison + que décevante avec Sochaux et Nasri est une blague digne d'un Dieudo dans 1905.
A gauche, c'est le néant. Ribery le titulaire indiscutable de Laurent Blanc est toujours exécrable, mauvais. A 10% de son niveau avec le Bayern, sa qualité numéro une c'est sa capacité a effacer son vis a vis et en France, il rate toujours tout ce qu'il entreprend.
A droite c'est mieux, Remy est un joueur de (trés) grande qualité qui sait répondre présent dans les grands rendez-vous et avec l’Équipe de France donc pas de soucis de ce côté.
Enfin en attaque c'est du lourd, Benzema, Giroud. Deux joueurs avec deux profils différents mais les deux ont des qualités. Bien évidemment Benzema est au dessus mais j'suis sur que Giroud répondra présent lorsqu'il aura sa carte a jouer. Ce joueur n'est pas un Gignac, il n'est pas en surrégime. Sa saison qu'il fait a Montpellier n'est pas dû a la chance mais a une progression constante depuis des années.
Collectivement cette équipe, c'est le néant, les joueurs ne se comprennent pas entre eux, ne savent pas quand faire les appels, gérer les temps forts et les temps faibles ensemble, faire le break etc.
Bref donc pour l'Euro, on a la garantit d'avoir une défense performante et une attaque de grande classe, le milieu va surement nous dégouté (comme depuis plusieurs années) et si la France fera un bon parcours, ca sera grâce aux exploits individuel de ses attaquants, ni plus ni moins, voila comment je vois l'Euro.
J'espère qu'on va pas devenir une équipe de matchs amicaux avec des joueurs qu'ont la coulante quand il y a une qualif ou des points à prendre à la fin du match.
Mais au delà d'essayer de faire croire qu'on a battu la grande Allemagne, rien que le jeu proposé, c'était déjà beaucoup plus qu'à l'accoutumé et de la consistance pour en discuter.
Et bien moi je le trouve bon Abidal, en EdF comme au Barça. Il monte un peu moins en EdF mais reste très solide défensivement, grosse expérience, possibilité de jouer dans l'axe si le besoin s'en fait sentir... Titulaire indiscutable, devant notre camarade Patoche.
RahXephon Niveau : CFA
@Pol on a pas du voir le même match d'Abidal... C'était le défenseur qui se faisait le plus bouffer sur les montées allemandes, le danger venait toujours de son côté, et il était régulièrement en retard. Pas catastrophique, non, mais pas un bon match non plus.
Jean Christian Pierre Niveau : District
quelques notes amusantes:
http://bit.ly/wvdmSz
Bazibouzouk Niveau : CFA2
J'ai trouvé Abidal plutôt bon, un peu lent mais toujours bien placé (alors que sur 1, 2 actions ça n'a pas été le cas de Debuchy).

Et sinon complètement d'accord avec tout ce qui a été dit dans l'article. On a une belle ligne Maginot (si on m'avait dit ça il y a deux ans j'aurais signé direct !) mais de là à penser que ça soit suffisant pour gagner la guerre...
Abidal en moins et Mathieu en plus ça ne me choquerait pas.. Même s'il est roux...
Malouda a été bon au centre en pseudo 8 , ce qui est plutot curieux.

Je suis pour essayer Mavuba qui est d'une constance rare depuis des années. Parfait dans un rôle de piston-machine à laver ( ressort les ballons propres)

Sinon Nasri c'est vraiment lamentable , c'est l'homme qui joue constamment à l'envers et à contre-temps.

à noter l'entrée interressante de Menez en impact player , quand les défenses sont fatiqués , ces envolées chevaleresque peuvent etre interressante.
Plus que Ribery, c'est le duo Ribery-Nasri qu'il faut revoir, constamment dans le mauvais choix... Nasri a fait un bon match et ce sent intouchable?
Giroud est intéressant, il joue aussi bien les balles au sol qu'aérienne, ce qui n'ai pas le cas de Gameiro qui dans les petits espaces est inexistant, Giroud est plus technique sait décrocher... le côté droit était pas mal, faut trouver des la constance, mais Debuchy, Valbuena, Giroud, c'est pas mal!!!
Allemagne-Pays Bas : 3-0 le 15/11/11
Compo allemande :
Neuer - Mertesacker, Aogo, Badstuber, Boateng - Podolski, Ozil, Khedira, Kroos, Müller - Klose

Compo face à la France :
WIESE - HUMMELS, Aogo, Badstuber, Boateng - REUS, Ozil, Khedira, Kroos, SCHÜRRLE - Klose

soit 4 remplacements et encore on compte Wiese qui n'est pas en cause sur les buts. Si on compare ensuite : Hummels n'a pas grand chose à envier à Mertesacker, Reus est la valeur montante du football allemand avec le Borussia Gladbach, tout comme Schürrle avec le Bayer et il a, en outre, été remplacé par Muller à la mi-temps.
Conclusion : l'Allemagne n'était pas vraiment moins forte que lors de sa grosse victoire sur les Pays-Bas.

En France ? il manquait Benzema, l'un des meilleurs attaquants du moment en Europe, Rémy un des meilleurs attaquants de L1, Lass Diarra qui se fait enfin une place au Real...

CQFD...
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Moi aussi j'ai pensé à Sagnol en voyant jouer Debuchy sur ce match.
l'américain Niveau : District
Je suis assez d'accord sur le cas Abidal, il est clair que son rendement est bien inférieur en EDF qu'au Barça, et je ne vois pas bien d'où sort l'excuse de Mesut Ozil dans sa zone... On parle d'un mec qui joue au Barça et qui ne devrait pas se faire dessus à la vue d'un grand joueur de foot, le haut niveau c'est jouer contre des supers joueurs tous les weekend et en EDF c'est pareil. Pour ce qui est du milieu, l'absence de Mavuba reste le plus grand mystère de l'ère Laurent Blanc, on cherche des automatismes ? voilà un mec qui a des automatismes avec les Debuchy ou Cabaye, qui a de l'experience (30 ans) et qui en plus n'est pas du tout en dessous de M'Vila selon moi.
Vous parlez de Mavuba mais Lassana Diarra c'est pas juste un des meilleurs milieux défensifs du monde? Ah si. Je rappelle que Mavuba a pas réussi à s'imposer à Villareal et que L. Diarra a mis Khedira sur le banc au Real. Non ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 18