En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Espanyol-FC Barcelone (0-3)

Un petit Barça s'adjuge le derby de Barcelone

Comme souvent ces dernières semaines, le FC Barcelone a livré une prestation ronronnante contre l'Espanyol. Mais grâce à deux cadeaux de l'adversaire et une accélération de Messi, les Blaugrana ont tout de même claqué trois buts et glané autant points. Histoire de rester en embuscade derrière le Real Madrid à trois journées de la fin de la Liga.

Modififié

Espanyol 0-3 FC Barcelone

Buts : Luis Suárez (50e, 87e), Rakitić (77e) pour le FC Barcelone

La victoire in extremis lors du Clásico a relancé la Liga. Mais pour éviter de faire du succès de Santiago Bernabéu un one shot sans lendemain, le FC Barcelone devait remporter le derby contre l'Espanyol, histoire de répondre à la victoire étriquée des Merengues contre Valence. Sans vraiment convaincre ni impressionner, Lionel Messi et ses coéquipiers ont donc fait le boulot, bien aidés il est vrai par le manque de réalisme et de lucidité de Jurado qui a raté l'ouverture du score avant de l'offrir à Luis Suárez. N'en déplaise aux supporters du Real Madrid, la Liga n'est donc toujours pas pliée à trois journées de la fin.

Pénurie d'occasions pour la MSN

Une percussion de Neymar côté gauche, suivi d'un centre pour Sergi Roberto, dont la tête trouve le petit filet extérieur gauche de Diego López. Il reste cinq minutes dans le temps réglementaire de la première période, et le FC Barcelone vient de se procurer sa première vraie occasion. La seconde si l'on compte une frappe de Neymar en pleine surface repoussée par la défense (12e). Autant dire qu'il n'y pas grande-chose à se mettre sous la dent dans ce derby barcelonais que les Blaugrana se doivent de gagner. Les hommes de Luis Enrique monopolisent le ballon, refusent de le balancer même quand les attaquants de l'Espanyol font le pressing devant la surface de Ter Stegen. Mais ceux du Barça, quant à eux, se font régulièrement prendre dans l'entonnoir de la défense des Pericos. Ces derniers auraient même pu vivre la pause en tête si Jurado, en début de match, n'avait pas trop croisé sa frappe sur un service de Caicedo (5e). Le FC Barcelone doit passer à la vitesse supérieure pour rester dans la roue du Real... ou alors savoir profiter des éventuels cadeaux de l'adversaire.

Le cadeau de Jurado pour Luis Suárez


En l'occurrence une passe en retrait totalement suicidaire de Jurado qui lance Luis Suárez au but. L'Uruguayen prend la profondeur et ajuste tranquillement Diego López de l'extérieur du pied droit (50e). Et enlève ainsi une belle grosse épine du pied de Luis Enrique. Son Barça est donc censé se libérer, mais à part une superbe frappe enroulée de Neymar détournée en corner par Diego López (60e), il n'y a toujours pas de feu d'artifice. C'est même l'Espanyol qui oblige Ter Stegen à s'employer sur une belle frappe de Jurado (70e), esseulé sur la droite de la surface. Mais même sans briller, le FC Barcelone peut se mettre à l'abri à un quart d'heure de la fin, sur une accélération de Lionel Messi, qui sert Ivan Rakitić pour le 2-0. Dix minutes plus tard, Suárez plante la troisième banderille à la suite d'un second cadeau - une intervention foirée de Martin - pour pourrir un peu plus la soirée des Pericos. Ces Catalans-là ne font plus rêver comme ceux de Pep Guardiola, ils ne dominent plus leurs matchs de la tête et des épaules. Mais ils ont toujours Messi et avec un peu de réussite, peuvent encore s'adjuger un doublé Liga-Copa del Rey d'ici la fin du championnat. Les archives n'ont cure de la qualité de jeu, elles ne retiennent que les titres. Le FC Barcelone peut encore en gagner deux.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165