Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 29e journée
  3. // Celta Vigo/FC Barcelone (2-2)

Un petit Barça accroché à Vigo

Peu inspiré, le Barça a concédé le nul sur le terrain du Celta Vigo (2-2). Les Galiciens ont arraché un point mérité dans les dernières minutes. Éric Abidal n'est pas entré.

Modififié
Celta Vigo - Barcelone : 2-2
Buts : Natxo Insa (38e) et Borja Oubiña (88e) pour le Celta Vigo ; Cristian Tello (43e) et Leo Messi (73e) pour Barcelone.

Après un an sans jouer, Éric Abidal était de retour dans le groupe barcelonais. Un retour gâché par la piètre performance de ses coéquipiers à Vigo. La faute à une équipe très (trop ?) remaniée. Parmi les habituels titulaires, seuls Piqué et Messi étaient de sortie. Et puis Daniel Alves et sa chevelure peroxydée. Rien de plus logique quand on aligne une équipe de « coiffeurs » . Accroché par une bonne équipe du Celta, le FC Barcelone s'est fait peur. Suffisamment pour donner de l'espoir au PSG avant le quart de finale de Ligue des champions de mardi ? Demandez à Tello, Bartra et Montoya… Peu inspirés en première période, les Catalans ont attendu l'ouverture du score du Celta pour se réveiller (1-1). Et quand ils pensaient l'emporter dans la douleur grâce à Leo Messi, les Blaugrana se sont fait refroidir (2-2). Toujours largement leader de la Liga, le Barça compte désormais 14 points d'avance sur le Real tandis que le Celta reste dans la zone rouge.

Un Barça suffisant

Avant-derniers du championnat, les Galiciens étaient bien décidés à jouer les coups à fond. Comme galvanisés par le fait d'affronter la pâle copie du FC Barcelone. Un sentiment confirmé par les premières minutes de jeu. Sans son équipe type et sans idées, le Barça joue de façon stéréotypée. Trop souvent, Alexandre Song et Thiago Alcántara s'échinent à balancer de longs ballons dans le dos de la défense adverse. Mais ils ne parviennent à trouver ni Messi ni Tello. En pointe, Alexis Sánchez est tout simplement sevré de ballons. Plutôt à l'aise à Balaídos (19 points sur les 23 obtenus jusqu'à présent), le Celta donne des sueurs froides à Jordi Roura. Park Chu-Young est ceinturé dans la surface par Bartra, mais l'arbitre ne bronche pas. Et à la demi-heure de jeu, c'est Pinto qui sauve les siens d'une double parade. Sur un dégagement manqué de Piqué d'abord, puis sur une frappe à bout portant d'Oubiña.

Alors que la mi-temps approche, le Barça finit par se faire punir. Au terme d'une action rondement menée, Augusto Fernández repique dans l'axe et sert Natxo Insa dans le trafic (37e). Le milieu espagnol se jette et devance la sortie de Pinto d'un tacle glissé (1-0). Comme si l'ouverture du score ne leur suffisait pas, les hommes d'Abel Resino partent à l'abordage dès qu'ils en ont l'occasion. Quitte à ne laisser que trois joueurs derrière. Une naïveté que le FC Barcelone ne tardera pas à sanctionner. Sur coup franc, Messi oblige Javi Varas à une belle parade. Avant de servir parfaitement Cristian Tello en profondeur quelques minutes plus tard. Le petit ailier du Barça (un pléonasme) ouvre son pied droit et ajuste le gardien du Celta (43e). Un but à la Titi Henry.

Égalisation méritée

Le FC Barcelone revient sur la pelouse avec un autre visage. Sans être bien plus inspirés, les coéquipiers de Fàbregas se montrent au moins impliqués. Ce qui n'a pas lieu de décourager le Celta. Les joueurs de Vigo sont davantage dominés, mais ils ne renoncent pas pour autant à leurs principes de jeu. Bien servi en retrait, Park Chu-Young est tout près de redonner l'avantage à son équipe (57e). Mais l'ex-meilleur ami de Michel Seydoux vendange. Avec désormais Iniesta et Villa sur la pelouse, les Catalans poussent. Mais c'est encore Messi qui fait la différence. Après une frappe au-dessus quelques minutes plus tôt, l'Argentin transperce la défense adverse d'une passe à destination de Tello (73e). Avant de reprendre du gauche le centre du jeune Espagnol (1-2). On s'attend à une fin de match tranquille. Voire anecdotique. Le Barça continue à aller de l'avant sans convaincre. Entré en jeu, Busquets ne met que deux minutes à obtenir un carton jaune suite à un placage. Les Blaugrana sont peut-être même déjà en train de penser à mardi et à leur déplacement au Parc des Princes. Mais pas le Celta. Et certainement pas Oubiña. Au bout d'un long centre au deuxième poteau, le capitaine galicien se retrouve esseulé (88e). Oubiña place une magnifique tête croisée sur laquelle Pinto ne peut rien faire (2-2). Les arrêts de jeu ont débuté et, sur le banc, Jordi Roura fait la gueule. Tout comme Éric Abidal. Le latéral français devra attendre quelques jours de plus pour faire son retour sur les terrains.

Par Arnaud Di Stasio.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68
À lire ensuite
Et Downing ressuscita…