1. //
  2. // GR.F
  3. // Bratislava/PSG

Un Paris lancé?

Ce soir, le PSG exporte son statut de « King » de la Ligue 1 en Slovaquie. Les joueurs de la capitale restent sur une défaite face à l’Athletic Bilbao (2-0) et se doivent de revenir avec un résultat positif de la rencontre qui les opposera ce jeudi aux boys du Slovan Bratislava. « Kouroukoukou » … Qui a dit « stach stach » ?

Modififié
0 5
Slovan Bratislava – Paris-Saint-Germain au stade Pasienky. Le tout sur W9. N’ayons pas peur des mots : tout sauf une affiche à réveiller les morts. Pas super excitant certes mais au moins l’occasion de dévergonder les statistiques. Parce que oui, le PSG effectuera le premier déplacement de son histoire en Slovaquie. Le deuxième pour une équipe française puisque l’OM version 2010-2011 était allé s’imposer à Zilina (0-7) dans le cadre de sa campagne de Ligue des Champions. Gignac réalisait un hat trick, Lucho un doublé. Une époque dont les mauvaises langues diront d’elle qu’elle est désormais bien lointaine. Ce déplacement anecdotique couplé à la défaite de San Mamés chez les Basques de Bielsa donne deux bonnes raisons aux joueurs de la ville lumière pour s’imposer. Probablement assez pour la bande à Sakho ; elle qui a montré cette année un goût très prononcé pour ce qui est de gagner les matchs importants. Que ce soit à Montpellier, pour prendre la tête du championnat, ou face aux Gones une semaine plus tard au Parc des Princes pour asseoir sa domination.

Si les Slovaques ne font pas vraiment figure d’ogre dans cette poule F, ils sont cependant bien loin de ressembler à un groupe de trois mecs tout en perruques blondes, chapeaux à pompon et t-shirts rayés bleu/blanc qui chante dans une langue que personne ne comprend. À Bratislava comme ailleurs, le football se joue à onze. Et bien que défaits lors de leurs deux premières sorties européennes, les Skyblues, comme il est apparemment bon de les appeler, peuvent tout de même se vanter d’avoir sorti l’AS Rome lors des barrages du mois d’août. Alors oui, on pourra dire de la Louve qu’elle venait de mettre bas et qu’elle était bien faible lors de cette double confrontation mais le résultat est ce qu’il est : un casse digne des Pink Panthers. Côté national, le Slovan occupe la quatrième place, à trois points du leader Trnava, d’un championnat dont il est le dernier vainqueur. Une compétition à douze équipes où l’on rencontre trois fois ses concurrents. Ça sent bon l’Écosse tout ça. Un bilan somme toute respectable mais qui n'a pas de quoi faire peur à une équipe du PSG (même remaniée) que rien ni personne ne semble être en mesure de pouvoir stopper à l’heure actuelle. Aussi bien en Ligue 1 que dans cette poule européenne.

Gare à l’erreur de parcours tout de même. Parce que le PSG est loin d’être au complet. Avec les absences combinées de Sissoko (suspendu), Matuidi (blessé à la cuisse), Bodmer (élongation) et Hoarau (encore aux soins), Antoine Kombouaré devra longuement réfléchir afin de trouver la formule juste. Celle qui déstabilisera le moins son équipe. Deux options majeures s’imposent au technicien. La première, et celle qu’on peut d’ailleurs considérer comme étant la moins kamikaze, consisterait à ne pas sortir de son schéma tactique habituel, le 4-2-3-1. Dans ce cas, le Kanak serait dans l’obligation de titulariser Sylvain Armand aux côtés de Clément « fantôme » dans l’axe du milieu de terrain. L’ancien Canari a déjà occupé ce poste à plusieurs reprises. Notamment l’an dernier. Déjà en Europa League, face au Benfica. La seconde, plus risquée sur le papier, le verrait modifier son organisation en 4-4-2 losange avec Chantôme en défensif et Pastore en meneur. Et dans ce cas, pas de repos pour Gameiro. Un véritable problème de riche dira-t-on quant à la vue de la qualité de l’effectif adverse. Quelle que soit le visage de l’équipe proposée par A- « casque d’or » -K-47, c’est l’esprit qui devra être irréprochable. Et à priori, les violons sont accordés chez les Parisiens. Douchez, Jallet et donc par voie de conséquence l’attaché presse du club sont unanimes : « L'objectif est de renouer avec la victoire dans cette compétition, pour se replacer. On y va pour cela. » La messe est dite. Sans Messi mais sûrement avec Pastore.


Équipe probable : Douchez - Céara, Lugano, Sakho (cap.), Tiéné - Chantôme, Armand - Jallet, Pastore, Ménez - Erding


Par Franck Lenfant
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pier-rototo Niveau : DHR
à la place d'armand je verrais bien le ptit kebano qui a chacune de ses entrées en numéro 6, dans un style proche de celui de matuidi, a été relativement bon ou tout du moins propre. ça donnerais presque plus que de sécurité qu'un armand un peu trop lent à la réaction pour ce poste, surtout qu'avec ceux de devant faut être prêt à cavaler pendant tout le match.
Tout à fait d'accord avec toi ! Bon après je suis pas très objectif, c'est un de mes potes depuis le collège le Neeskens ^^
Ouais, vaut mieux pas mettre Armand en 6! Il est bon en défense , c'est tt! :)
pour Kouroukoukou, j'aurais pas dis Stach Stach, mais Roploplo
tiens donc la coupe des villes de foire existe encore ??
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Nkoulou ne suffit pas
0 5