1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Chelsea/Galatasaray (2-0)

Un Oscar et un César pour Chelsea

Accrocheurs depuis le début de la compétitions, les joueurs du Galatasaray ont cette fois-ci rendu les armes au bout d'une mi-temps devant des Blues plus forts dans tous les domaines.

Modififié
1 33

Chelsea


Čech (2048) – Le gardien casqué des Blues a eu le temps de finir deux fois le dernier jeu à la mode avant le premier tir cadré sur sa cage, à la 90e. Là, on a vu un Petr à gala.

Ivanović (8) – Impeccable défensivement, autant avec ses pieds qu'avec ses coudes, toujours présent offensivement, que ce soit pour centrer ou placer un coup de boule. Depuis que Lahm se pavane au milieu de terrain, le meilleur latéral droit de la planète est serbe.

Cahill (8) – Une tronche à servir dans la Royal Air Force qui libère les siens juste avant la mi-temps. En force, sous la barre, devant un adversaire à terre. Gary ne fait pas de prisonniers.

Terry (7) – Dommage, cette belle volée du gauche qui passe juste au-dessus du but turc peu après la demi-heure de jeu. Le reste du temps, le capitaine de Chelsea a tout écarté pour permettre aux siens d'avancer vers la terre promise lisboète. Terry Moïse.

Azpilicueta (7) – Sur la pelouse de Stamford Bridge, il y avait bien un ancien Marseillais dont les supporters de l'OM ne devraient pas cesser de réclamer le retour. Surtout depuis qu'il joue à gauche. Le César du meilleur repositionnement, il n'est pas pour toi, Guillaume Gallienne.

Ramires (5) – Le Brésilien s'est planté de deux semaines : mardi gras, c'était le 4 mars. Et en plus, il a choisi le masque de Batman, le seul super-héro sans super-pouvoirs.

Lampard (6,5) – L'ancien a joué à sa main, franquillou.

Oscar (9) - Le meneur brésilien a rendu fou la défense stambouliote. Dribbles, ouvertures, une-deux, il punit son adversaire d'entrée en offrant l'ouverture du score à Eto'o. Et quand il a fallu, il a même sorti les lames de Pistorius pour faucher les innocents amadoués par son absence de pilosité. Lady Oscar.

Willian (8) – Lorsque les joueurs de Mourinho ne trouvent pas la solution, ils passent le ballon à leur Afro Jojo du côté droit, conscients que Willian saura.

Hazard (8) – Pour compléter cette folle ligne de trois chargée de soutenir Eto'o, Eden Hazard s'est montré à la hauteur de ses partenaires. Dangereux à chaque fois qu'il a été servi dans les pieds.

Eto'o (7,5) – Qu'il ait 32 ou 35 ans, peu importe, il est beaucoup trop vieux pour cette coupe de gamin de 20 piges. Buteur sur son premier ballon, il s'est ensuite attaché à créer des brèches pour ses jeunes partenaires en se positionnant en permanence à la limite du hors-jeu.

Galatasaray


Muslera (6,5) – L'Uruguayen, tellement sous-coté sur la scène internationale, évite aux siens de rentrer en Turquie dans un avion aussi surchagé que celui d'Aaliyah.

Eboué (3) – Moins dans la place que Félix, moins incisif que l'humour de Fabrice, il pourrait se rattraper avec le meilleur compte Twitter de footballeur. Mais c'est un fake.

Chedjou (4) – Aurélien était meilleur avec Eden Hazard dans son équipe. Aurélien était aussi meilleur avec Samuel Eto'o dans sa sélection. C'est dire si avec les deux dans le camp d'en face, sa coupe Slazenger a enchaîné les doubles fautes.

Kaya (2) – « Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures.  » Michel Blanc disait vrai, dans Viens chez moi, j'habite chez une copine. Sauf qu'à Stamford Bridge, Kaya n'a même pas tenu cinq minutes pour remettre Eto'o en jeu et assassiner les siens. Avant de poursuivre son match sur un rythme beaucoup trop roots. On connaissait le fléau des rastas blancs, on découvre celui du Turc blond.

Telles (3) – Ok, le corner qu'il concède avant le second but des Blues est peut-être inexistant. Mais si le latéral gauche savait correctement protéger son ballon, le doute ne serait pas permis.

Kurtulus (52°F) – Ou 11 degrés Celsius, la température qu'il faisait à Londres au moment de sa sortie à la 67e minute. Par contre, aucun Kurtulus à l'horizon.

Felipe Melo (5) – La pierre angulaire du système de Mancini se sera fait respecter deux minutes, le temps pour lui de tamponner Oscar d'entrée de jeu. Ensuite, la technique a parlé. Et là, c'est devenu compliqué pour la brute brésilienne. Pas la saison des Melo.

Inan (6) – Le capitaine du Galatasaray a été le seul milieu de terrain de son équipe à survivre dans l'enfer bleu. Au four et au moulin, il a tenté d'exploiter au mieux les rares ballons qui ne lui passaient pas au-dessus de la tête. Mention spéciale pour ce coude dans le visage de Ramires, qui permet l'entrée sur la pelouse d'Eva Carneiro dès le premier quart d'heure.

Yılmaz (2) – Sa sortie à la 54e minute fut à n'en pas douter sa plus belle action de la soirée.

Sneijder (4,5) – D'ordinaire, Wesley, c'est cet oncle gênant qui raconte n'importe quoi pendant tout le repas avant de mettre tout le monde d'accord en sortant une fulgurance au moment du digeo. Mais ce soir, l'alcool était interdit à Stamford Bridge. Fucking 10grace.

Drogba (6) - Tomber au détour d'une ruelle sur son amour de jeunesse fait chavirer n'importe quel cœur. Au point que la nostalgie prend le pas sur la réalité. Au final, ça donne le scénario d'un film de Manu Payet. Moyen, comme la perf' de l'Ivoirien défrisé.

par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Oscar a un nom de montreur de marionnettes, mais c'est loin d'être un guignol.

SHLEH!
Je trouve Hazard monstrueux dans tous ses matchs avec Chelsea. J'ai hâte de voir la coupe du monde de la Belgique et de voir ce que va donner le petit dans quelques années...

Sinon sur le match, j'ai raté le début (f***ing streaming) mais Chelsea n'a pas eu le temps de trembler. Je pense que cette équipe à la Mourinho pourra en faire iech pas mal d'autre mais je les vois pas atteindre la finale cette année...
Continuez de vous foutre de l'age d'etoo Avec vos blagues bidons n'empeche qu'il represente une alternative credible a Torres. C'est pas rien.
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. »

J'aimerais m'arrêter sur cette phrase.

Il fut un temps, voila que je pensâte la même chose. Je m'étais même fait la réflexion en matant ce film de merde chez mon petit frère : "que cette phrase est vraie".
Et puis, j'ai fait une découverte radicale, qui a changée en tout point de vue mon acceptation du reggae. Un jour, que je me promenais sur une plage abandonnée, il me vint aux oreilles le délicieux rhytme chaloupé de cette musique d'origine ethiopienne et de développement jamaïcain.

Un gus, tenait seul son bar devant la mer, s'emmerdait à mourir et écoutait son Dennis Brown en sirotant je ne sais quel cocktail exotique.

Je m'attablais alors, seul au bar. Je lui commandais un coca bien frais, et je sortait mon bouquin ("Le Maître et Marguerite", de Boulgakov, le meilleur roman). Après deux ou trois heures, à bouquiner tout en dodelinant de la tête, je me suis fait cette réflexion : la condition pour apprécier le reggae n'a rien à voir avec le groove, la qualité des textes, ou de la voix du chanteur (Bob Marley excepté, lui c'est un cas à part). La condition, c'est d'être dans la bonne situation. Au soleil, avec le bruit des vagues, en train de boire un truc, avec rien à l'esprit. Juste quelques pensées cochonnes et toute ton âme pour se focaliser sur les plaisirs simples de l'existence.

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.
WaiWaiFautVoir Niveau : DHR
Message posté par Sly
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. »

J'aimerais m'arrêter sur cette phrase.

Il fut un temps, voila que je pensâte la même chose. Je m'étais même fait la réflexion en matant ce film de merde chez mon petit frère : "que cette phrase est vraie".
Et puis, j'ai fait une découverte radicale, qui a changée en tout point de vue mon acceptation du reggae. Un jour, que je me promenais sur une plage abandonnée, il me vint aux oreilles le délicieux rhytme chaloupé de cette musique d'origine ethiopienne et de développement jamaïcain.

Un gus, tenait seul son bar devant la mer, s'emmerdait à mourir et écoutait son Dennis Brown en sirotant je ne sais quel cocktail exotique.

Je m'attablais alors, seul au bar. Je lui commandais un coca bien frais, et je sortait mon bouquin ("Le Maître et Marguerite", de Boulgakov, le meilleur roman). Après deux ou trois heures, à bouquiner tout en dodelinant de la tête, je me suis fait cette réflexion : la condition pour apprécier le reggae n'a rien à voir avec le groove, la qualité des textes, ou de la voix du chanteur (Bob Marley excepté, lui c'est un cas à part). La condition, c'est d'être dans la bonne situation. Au soleil, avec le bruit des vagues, en train de boire un truc, avec rien à l'esprit. Juste quelques pensées cochonnes et toute ton âme pour se focaliser sur les plaisirs simples de l'existence.

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.


Tout ca pour ca. Bonne nuit.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
"Le capitaine de Chelsea a tout écarté pour permettre aux siens d'avancer vers la terre promise lisboète. Terry Moïse.

Commence pas à foutre la merde.
"Willian saura".

Grand dieu. Celle-ci passerait presque inaperçue.
Message posté par Sly
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. »

J'aimerais m'arrêter sur cette phrase.

Il fut un temps, voila que je pensâte la même chose. Je m'étais même fait la réflexion en matant ce film de merde chez mon petit frère : "que cette phrase est vraie".
Et puis, j'ai fait une découverte radicale, qui a changée en tout point de vue mon acceptation du reggae. Un jour, que je me promenais sur une plage abandonnée, il me vint aux oreilles le délicieux rhytme chaloupé de cette musique d'origine ethiopienne et de développement jamaïcain.

Un gus, tenait seul son bar devant la mer, s'emmerdait à mourir et écoutait son Dennis Brown en sirotant je ne sais quel cocktail exotique.

Je m'attablais alors, seul au bar. Je lui commandais un coca bien frais, et je sortait mon bouquin ("Le Maître et Marguerite", de Boulgakov, le meilleur roman). Après deux ou trois heures, à bouquiner tout en dodelinant de la tête, je me suis fait cette réflexion : la condition pour apprécier le reggae n'a rien à voir avec le groove, la qualité des textes, ou de la voix du chanteur (Bob Marley excepté, lui c'est un cas à part). La condition, c'est d'être dans la bonne situation. Au soleil, avec le bruit des vagues, en train de boire un truc, avec rien à l'esprit. Juste quelques pensées cochonnes et toute ton âme pour se focaliser sur les plaisirs simples de l'existence.

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.


C'est pas le Reggae que t'as kiffé, c'est tes vacances. Elle est chelou ta déclaration d'amour, c'est un peu comme si je disais qu'il y avait une profonde spiritualité dans la musique de David Guetta... en boîte, complètement défoncé en me frottant le phallus contre un gros boule sur la piste.
Message posté par Sly
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. » ...

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.


SoJeParleCommeUnLivre
et t'as oublié le Gipsy Punk Ukrainien dans les musiques spirituelles

Sinon, je veux pas etre pessimiste, mais ca commence à sentir mauvais. J'ai fait un rêve bizarre avec un avant centre camerounais qui se fait un lumbago en soulevant une grosse coupe...
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par Sly
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. »

J'aimerais m'arrêter sur cette phrase.

Il fut un temps, voila que je pensâte la même chose. Je m'étais même fait la réflexion en matant ce film de merde chez mon petit frère : "que cette phrase est vraie".
Et puis, j'ai fait une découverte radicale, qui a changée en tout point de vue mon acceptation du reggae. Un jour, que je me promenais sur une plage abandonnée, il me vint aux oreilles le délicieux rhytme chaloupé de cette musique d'origine ethiopienne et de développement jamaïcain.

Un gus, tenait seul son bar devant la mer, s'emmerdait à mourir et écoutait son Dennis Brown en sirotant je ne sais quel cocktail exotique.

Je m'attablais alors, seul au bar. Je lui commandais un coca bien frais, et je sortait mon bouquin ("Le Maître et Marguerite", de Boulgakov, le meilleur roman). Après deux ou trois heures, à bouquiner tout en dodelinant de la tête, je me suis fait cette réflexion : la condition pour apprécier le reggae n'a rien à voir avec le groove, la qualité des textes, ou de la voix du chanteur (Bob Marley excepté, lui c'est un cas à part). La condition, c'est d'être dans la bonne situation. Au soleil, avec le bruit des vagues, en train de boire un truc, avec rien à l'esprit. Juste quelques pensées cochonnes et toute ton âme pour se focaliser sur les plaisirs simples de l'existence.

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.


Le match était si pourri que ça ?
Heiseinberg Niveau : CFA
Ivanovic meilleur latéral droit du monde ... En tout cas sofoot vous etes fort pour retourner votre quand lors de City-Barça on parlait d'Alves. bravo.
Merci Hidan, ce soir grâce à toi je vais me coucher avec le sourire en pensant à ceux qui l'auront demain matin en s'imaginant se frotter complètement défoncé contre un gros boule !
A mettre des notes de porc comme ca on dirait que Chelsea a fait un super match!
C'est plutôt l'adversaire qui valait rien, donc notes à relativiser.
Les matchs de deuxième semaine sont vraiment pas intéressants, entre galatasaray et schalke les adversaires sont d'un niveau affligeant
Message posté par Sly
"« Le reggae, c'est sympa pendant cinq minutes et puis chiant pendant 2 heures. »

J'aimerais m'arrêter sur cette phrase.

Il fut un temps, voila que je pensâte la même chose. Je m'étais même fait la réflexion en matant ce film de merde chez mon petit frère : "que cette phrase est vraie".
Et puis, j'ai fait une découverte radicale, qui a changée en tout point de vue mon acceptation du reggae. Un jour, que je me promenais sur une plage abandonnée, il me vint aux oreilles le délicieux rhytme chaloupé de cette musique d'origine ethiopienne et de développement jamaïcain.

Un gus, tenait seul son bar devant la mer, s'emmerdait à mourir et écoutait son Dennis Brown en sirotant je ne sais quel cocktail exotique.

Je m'attablais alors, seul au bar. Je lui commandais un coca bien frais, et je sortait mon bouquin ("Le Maître et Marguerite", de Boulgakov, le meilleur roman). Après deux ou trois heures, à bouquiner tout en dodelinant de la tête, je me suis fait cette réflexion : la condition pour apprécier le reggae n'a rien à voir avec le groove, la qualité des textes, ou de la voix du chanteur (Bob Marley excepté, lui c'est un cas à part). La condition, c'est d'être dans la bonne situation. Au soleil, avec le bruit des vagues, en train de boire un truc, avec rien à l'esprit. Juste quelques pensées cochonnes et toute ton âme pour se focaliser sur les plaisirs simples de l'existence.

Le reggae a l'air d'une musique simplette mais en vérité, comprendre sa vraie signification est un vrai périple dans les tréfonds de l'âme. C'est à mon sens, la seule vraie musique spirituelle avec les chants grégoriens. Je souhaite à tous de connaître ce sentiment de plénitude.

Bonne nuit.


bof, sans animosité, le reggae, c'est bien.
quel film? Pas the harder they come quand même?
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Un peu surnoté tout ca coté Chelsea. Sauf Frankie, qui m'étonne à chaque fois. C'est dingue à son age.

Mais bon, Gala n'était juste pas au niveau. Ils ont rien compris les pauvres... faut dire que ce but vient un peu tout foutre en l'air. Mais ils esperaient quoi??? Tenir, tenir et tenir...et que Didier invite un truc sur la fin?? Ca marche qu'une fois les gars (oui ok, c'etait Sneijder y a quelques mois).

Sinon, superbe ce coup franc de Drogba en plein sur "sa" banderole *LEGEND*; il aurait voulu viser qu'il n'y serait pas arrivé. D'ailleurs son 6 c'est surement gräce à ça.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Non pas "invite" , mais "invente" bien sur.

Mais bon, ça intéresse qui de toute façon??
nononoway Niveau : CFA
Message posté par ludwig


SoJeParleCommeUnLivre
et t'as oublié le Gipsy Punk Ukrainien dans les musiques spirituelles

Sinon, je veux pas etre pessimiste, mais ca commence à sentir mauvais. J'ai fait un rêve bizarre avec un avant centre camerounais qui se fait un lumbago en soulevant une grosse coupe...


Raciste quoi...
nivuniconu Niveau : CFA2
N'importe quoi vos notes, Drogba 6, à la place de Mancini je le sortais au bout d'un quart d'heure, vous auriez pu leur mettre 2 à tous tellement le match était nul.
Vu les niveau de notes de Chelsea, on pourrait croire qu'ils ont mit 5-0 au Bayern, alors que ça ressemblait plutôt au 2-0 du PSG ASSE de ce week-end...
AirForceOne Niveau : CFA2
C'est pas marrant certaines vannes sont incompréhensibles !
Surtout celle d'aaliyah. Et elle est morte en hélico.
Un mélange de mathias de secret story et de Mathieu Edwards cet auteur = double dose de pitié
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 33