1. //
  2. //
  3. // Résumé

Un Milan schizophrène domine Sassuolo, la Fio terrassée par le Toro

Modififié
2 14

Torino FC 2-1 ACF Fiorentina

Buts : Falqué (15e), Benassi (60e) pour le Torino // Babacar (84e) pour la Fiorentina

Le Toro continue de terrasser ses matadors potentiels. Après avoir claqué l'AS Roma la semaine dernière (3-1), les hommes de Siniša Mihajlović ont mis à terre la Fiorentina de Paulo Sousa. Falqué ouvre le score au quart d'heure de jeu après un raid solitaire, avant que Benassi claque une volée lucarne opposée complètement folle en seconde période. La Viola, sonnée, ne parviendra à réduire le score qu'en fin de match. Et va devoir se reprendre après un début de saison plus que mitigé, qui la voit stagner à la douzième place.


AC Milan 4-3 US Sassuolo

Buts : Bonnaventura (9e), Bacca (69e, sp), Locatelli (73e), Paletta (77e) pour Milan // Politano (10e), Acerbi (54e), Pellegrini (56e) pour Sassuolo

Un but super moche de Bonnaventura en guise d'apéritif (1-0, 9e). Une cagade d'Abate suivie d'une sortie pourrie de Gianluigi Donnarumma, qui permet à Politano d'égaliser une minute plus tard. Puis deux blocs bien en place. Des buts, certes, mais pas franchement une première mi-temps d'esthète, loin de là. Mais dans le second acte, Sassuolo victimise les Lombards en quasiment soixante secondes chrono. Acerbi place d'abord une volée précise à bout portant. Puis Pellegrini réalise un superbe une-deux dans la surface avec Defrel, avant d'ajuster Donnarumma du gauche. San Siro tire la gueule et commence à siffler les siens.

Les Rossoneri réagissent pourtant par l'intermédiaire de M'Baye Niang, qui obtient un penalty transformé par Bacca. Milan se sort les tripes et parvient même à égaliser par Locatelli, qui place une demi-volée monstrueuse dans la lulu. C'est officiel, Sassuolo fait désormais dans son froc. San Siro le sait et gueule comme jamais cette saison quand Gabriel Paletta vient piétiner la défense adverse pour placer une tête piquée qui bat Consigli (4-3, 77e). Troisième succès en quatre journées pour les Lombards qui offrent un joli cadeau d'anniversaire à Silvio Berlusconi, quatre-vingts ans cette semaine.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A AC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1
    quel match... on a beau critiquer niang mais il est indispensable dans le milan actuel. paletta est revenu à un très bon niveau. par contre abate c'est plus possible, faut vraiment laisser la place à calabria ou remettre de sciglio à droite et antonelli à gauche. luiz adriano sert à rien, si on peut le lâcher pour une dizaine de millions en janvier faut pas hésiter. bon match de bonaventura et de kucko, comme d'habitude.
    Romagnoli et calabria doivent faire leur retour au prochain match. mine de rien si on bat chievo on est sur le podium au prochain match...
    Cafu cremes Niveau : CFA2
    Content pour Niang qui arrive à trouver les clés de son propre jeu l'air de rien. J'ai pas mal de sympathie pour lui sans trop savoir pourquoi depuis ses débuts.

    Au moins le Milan offre des matchs cette année, ça fait plaisir.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Je ne sais pas comment Milan est parvenu à gagner ce match.
    Je regardais, je les voyais sombrer, se mettre en danger sur chaque action. Puis avoir un Penalty, puis marquer sur une (magnifique) frappe issu d'un corner, puis marquer d'une (très jolie) tête, puis continuer. Et le match est fini.
    J'ai juste pas compris, ça me rappelle ma première fois à Amsterdam ayant un peu trop de la spécialité pâtissière locale , il se passait une suite d’éventements, pour un résultat de moi dans le bus du retour, mais sans comprendre le comment du pourquoi.

    Là c'est la même chose... ça se passait quoi. Milan ne faisait même pas une grosse pression, c'est juste qu'ils marquaient.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2 14