1. //
  2. // 1ere journée

Un Milan de gala pour démarrer

Petite journée inaugurale plutôt poussive en Italie. En attendant
l'Inter demain, le Milan a écrasé Lecce, la Juve a perdu à Bari, et la
Roma a fait nul.

Modififié
0 0
Pas de constat plus facile à faire que celui d'une première journée.
Côté gagnants, ceux qui ont remporté leur match : Genoa, Bari, Chievo
Vérone, Parme, Sampdoria. Côté couillons, ceux qui ont perdu :
Udinese, Juventus, Catane, Brescia, Lazio, Lecce. Et entre les deux
clans, les bons cons qui ont fait nul : Roma, Cesena, Palerme,
Cagliari, Fiorentina, Naples. On peut aussi dire que deux promus sur
trois (Brescia et Lecce) ont perdu. Sinon, 15 buts en 9 matchs et un
premier « choc » , entre la Fiorentina et Naples, qui n'a rien donné de
bien excitant. 1-1 score final, devant 25 000 spectateurs et avec
comme buteurs deux recrues : D'Agostino côté toscan, Cavani pour les
sudistes. Un carton rouge partout aussi, Vargas et Blasi étant allés
prendre leur douche avant les autres. On a connu départ plus
pétaradant.

Dans le détail, il y a quand même deux grosses infos à tirer de ce
dernier week-end d'août. La première, c'est que la Juventus a perdu
son premier match de championnat depuis 1982. Faut-il en déduire que
l'équipe du Piémont repart sur les mêmes bases catastrophiques que
l'an dernier ? Ce serait trop facile, bien sûr. D'une, la Juve avait
fini la saison 82-83 seconde du championnat, finaliste de la C1 et
vainqueur de la coupe d'Italie, ce qui prouve qu'elle a encore du
temps pour se refaire. De deux, Del Neri, le nouvel entraîneur, avait
aligné d'entrée sur la pelouse six nouveaux joueurs par rapport à l'an
dernier, dont Krasic et Quagliarella, qui faisaient là leur toute
première apparition sous le maillot turinois. De trois, Bari n'est pas
une équipe de branques : miraculeux dixième de Serie A l'an passé, le
club des Pouilles est l'exact inverse de cette Juventus d'août : un
collectif huilé qui se trouve les yeux fermés. Pour la petite
histoire, c'est Massimo Donati qui a scellé l'affaire d'une frappe de
maître artisan. On recausera de cette équipe.

Deuxième sensation, le départ boulet de canon du Milan AC. « Nous
sommes prêts
 » , avait affirmé avant le match Massimiliano Allegri, sans
que personne ne le croie. En fait, le nouveau mister avait raison. En
atomisant Lecce 4-0 (Pato deux fois, Thiago Silva, Inzaghi), le club
de Berlusconi a non seulement pris la tête du championnat, mais aussi
et surtout marqué les esprits : du beau jeu, des buts, et la présence
déjà menaçante de Zlatan Ibrahimovic, recrue de l'été, dans les
tribunes. Et si le Milan avait enfin cette année les moyens
de concurrencer l'Inter pour le titre final ? Premier élément de
réponse demain : l'Inter, décevant en Supercoupe vendredi, se
déplacera à Bologne, qui a déjà viré son entraîneur. Ça promet.





Résultats

Udinese 0-1 Genoa


Roma 0-0 Cesena


Palerme 0-0 Cagliari


Bari 1-0 Juventus


Chievo Vérone 2-1 Catane


Parme 2-0 Brescia


Sampdoria 2-0 Lazio


Milan 4-0 Lecce


Fiorentina 1-1 Naples

Stéphane Monteverdi

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Real encore poussif
0 0