Un maire bulgare prend les rênes du club de la ville

0 1
La différence entre un maire et un entraîneur ? Le premier peut virer le second.

Simitli, une ville du Sud-Ouest de la Bulgarie, vient d'écrire une histoire assez cocasse du football. Enfin, c'est plutôt le maire de la petite bourgade qui l'a écrite. La ville est le principal sponsor de l'équipe du Simitli FC qui évolue en D2 bulgare, et le maire, Apostol Apostolov, a décidé de foutre à la porte l'entraîneur du club.

Le motif ? Monsieur le maire n'était pas satisfait des résultats. « Les joueurs n'ont absolument pas joué sérieusement ces derniers matchs. C'est une insulte faite aux supporters et à la communauté de Simitli » , a annoncé cet ancien arbitre dans des propos repris par le Guardian. Ne faisant pas les choses à moitié, Apostolov s'est aussi auto-proclamé entraîneur de l'équipe. Un personnage qui gagne donc à être connu.

Simitli City pour lui. LM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1