Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e
  3. // OL/Bordeaux (3-1 ap)

Un Lyon toutes griffes dehors

En difficulté face à une équipe girondine bien en place avec son 3-5-2 très défensif, l’Olympique Lyonnais a dû sortir les griffes pour être au rendez-vous des quarts de finale de Coupe de France (3-1, ap).

Modififié
OL - Bordeaux: 3-1 ap
Buts: Lacazette (37e), B.Gomis (96e) et J.Briand (118e) pour l'OL. Jussiê (23e) pour les Girondins.

« En jouant en 3-5-2 contre toutes les équipes, on va en emmerder plus d’une, ça j’en suis persuadé ! » Francis Gillot a eu le nez creux. Lors de ce 8ème de finale de Coupe de France, son Bordeaux a été chiant à jouer. Les Lyonnais en savent quelques chose ! Dominateurs sur l’ensemble du match, les Gones ont dû s’employer jusqu’en prolongations pour valider leur ticket pour les quarts de finale. Bien en place dans leur 3-5-2 façon Barça, les Girondins n’ont eu aucune occasion jusqu’à l’ouverture du score de Jussie (24ème minute). Un but symptomatique du mal lyonnais. Comme d’habitude, l’OL tient le ballon, Gourcuff est trouvé sur la gauche et rate son passement de jambes. Sur le contre, Gouffran profite d'une maladresse de Koné pour lancer Jussiê qui fusille Lloris.

Le coup de patte de Gourcuff
Pourtant, une bonne organisation ne fait pas tout. Et personne n’est à l’abri d’un éclair de génie. Très disponible jusque-là mais sans réelle influence sur le jeu, Yoann Gourcuff, absent des terrains depuis le 11 janvier, est encore capable de quelques coups de patte. Sur une passe magistrale du meneur de jeu tricolore par-dessus la défense, Ederson place une tête repoussée par Carrasso. Complètement seul au six mètres, Lacazette n’a plus qu’à pousser dans le but vide (1-1, 37ème minute). Dans un stade aux trois-quarts vide et par -4 degrés, Lyon avait eu jusque-là un mal fou à se montrer dangereux. Incapables de mettre de la vitesse et de la profondeur dans leur jeu, les Lyonnais s’en remettent à des frappes de loin. Gourcuff (2ème et 27ème minute), Fofana (7ème) et Lisandro (19ème) s’essayent à l’exercice. Sans succès. En face, seul Gouffran, dont la frappe enroulée frôle le poteau de Lloris, file un frisson aux quelques supporters lyonnais présents à Gerland (30ème).


Furia lyonnaise en deuxième période
Dès le retour des vestiaires, les joueurs de Rémi Garde semblent avoir retenu la leçon du premier acte et impriment un rythme d’enfer. Ederson envoie une mine de 25mètres. Au-dessus. Puis Lisandro, bien lancé en profondeur, se voit refuser deux buts pour des hors-jeu justifiés (57ème et 62ème). Carrasso se transforme même en sauveur de la patrie en danger face à Lacazette (78ème). En clair, ça chauffe sévère pour les fesses de la défense bordelaise qui peine à sortir de sa moitié de terrain. Côté bordelais, seul Gouffran, bien trouvé par Jussie, gâche une balle de 2-1 (77ème minute) lors de la seule percée bordelaise de la deuxième mi-temps. Toujours acculé, Carrasso doit se montrer intraitable face à Kallstrom et Lisandro (89ème) pour envoyer tout le monde en prolongations. Le portier international ne fait que retarder l’échéance. Dès la 96ème minute, Gomis, entré en jeu un peu plus tôt, délivre les Gones, à l’affût en bon renard qu’il est, sur une frappe manquée de Jimmy Briand (2-1). Gillot tente bien un coup en faisant entrer Maurice-Belay, Bellion et Sala. Mais le cœur n’y est plus. Lyon inscrit même un troisième but sur un contre d’école conclu par Jimmy Briand (118ème). Qualifié pour la finale de Coupe de la Ligue, encore en lice en Ligue des Champions, et désormais quart de finaliste en Coupe de France, Lyon s’affirme de plus en plus comme l’équipe de coupe par excellence de l’année 2012.

Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE