Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Juve/Napoli

Un Juventus-Napoli pour l’histoire

Ce soir, finale de Coupe d’Italie entre la Juventus et le Napoli. La Vieille Dame peut réaliser le doublé et devenir la première équipe italienne à être invaincue, toutes compétitions confondues, sur une saison. Les Napolitains peuvent remporter leur premier trophée depuis 22 ans.

Modififié
Une chose est sûre : le stadio Olimpico va être bouillantissime, ce soir. Déjà, parce que les deux équipes qui s’y affrontent, la Juventus et le Napoli, ne peuvent pas se piffrer. Les supporters, encore moins. D’ailleurs, la police a déjà prévu le coup : chaque camp sera escorté pour éviter de tomber malencontreusement sur des tifosi du camp adverse. Ensuite, parce que l’enjeu est de taille. Ce n’est pas qu’une simple Coupe d’Italie qui est en jeu. C’est bien plus. C’est la possibilité, pour l’un et l’autre, de réaliser une performance qui, de toute façon, s’inscrira dans l’histoire du club. La Juve court après un doublé historique et une invincibilité tout aussi légendaire, tandis que le Napoli espère soulever un premier trophée depuis l’époque Maradona. Pour mettre un point final à cette superbe saison italienne, on ne pouvait pas rêver mieux. Pour l’occasion, tous les protagonistes ont promis d’être là. De Pirlo à Vidal, de Cavani à Hamšik, de Conte à Mazzarri, en passant par Vucinic, Inler, Buffon ou encore Cannavaro. Seul acteur qui n’est pas encore assuré d’avoir l’un des rôles principaux : Ezequiel Lavezzi. Alors que son départ se fait de plus en plus probable, l’Argentin a de fortes chances de débuter sur le banc ce qui pourrait être son 188e et dernier match avec le maillot napolitain.

Troisième étoile ou étoile d’argent ?

Ce qui est bien avec cette finale, c’est qu’elle intervient une semaine après la fin du championnat. D’un côté, les organismes sont donc encore chauds, et de l’autre, tout le monde a eu le temps de décuver depuis la fête pour le Scudetto. On parle là de la Juve, évidemment. Les Turinois ont vécu une fin de saison particulièrement éprouvante émotionnellement parlant : le titre fêté à Trieste, puis à Turin contre l’Atalanta, les adieux poignants de Del Piero et le record de matches sans défaite. Oui, il y avait de quoi faire la java. Et les photos du président Agnelli, à moitié bourré, ne font que confirmer que les nuits ont été longues. Mais, pour que cette saison soit encore plus exceptionnelle qu’elle ne l’est déjà, la Vieille Dame a encore une marche à gravir. Et cette marche, c’est la Coupe d’Italie. Une compétition que la Juve n’a plus gagné depuis 1995. Une éternité.

Or, en cas de victoire, elle deviendrait la première équipe de l’histoire à remporter 10 fois la compétition. Le règlement ne le prévoit pas, mais le maillot bianconero, à défaut d’avoir officiellement sa troisième étoile pour le Scudetto (le 30e selon le club, le 28e selon les instances), pourra récupérer une « étoile d’argent » , pour la 10e Coupe d’Italie remportée. Un détail. Ce qui est bien plus qu’un détail, en revanche, c’est qu’une victoire signifierait que l’équipe d’Antonio Conte terminerait la saison invaincue. 38 matches en championnat et 5 en Coupe d’Italie. Seules deux équipes, dans l’histoire de la Serie A, n’avaient pas perdu en championnat : Perugia en 1978-79 et le Milan AC en 1991-92. Mais les deux équipes avaient connu la défaite en Coupe d’Italie, Perugia étant éliminé par Naples, et le Milan AC par la Juve. Tiens, Naples et Juve… Cela rappelle quelque chose, non ?

Amulette Pandev


Ce n’est pas l’invincibilité que l’on joue du côté du Napoli. Car Naples a déjà perdu. Beaucoup trop de fois. 12 défaites, en tout, en championnat. Soit presque un tiers des matches. De quoi faire s’envoler la qualification en Ligue des Champions. Un demi-échec pour la formation partenopei, qui espérait bien revivre, l’an prochain, les magnifiques soirées européennes vécues cette année. Non. Il faudra se contenter de l’Europa League. D’ailleurs, en remportant la Coupe d’Italie ce soir, Naples s’éviterait le barrage de la C3, à disputer fin août, et se qualifierait directement pour les phases de poule. Un petit bonus ? Oui. Mais ce n’est pas vraiment cela qui va motiver les joueurs de Mazzarri. Les motivations sont ailleurs. Soulever la Coupe face à l’ennemi turinois, quelques semaines après un humiliant 3-0 au Juventus Stadium, serait une joie incroyable pour les tifosi. Ce serait également l’occasion de couronner d’un premier trophée l’œuvre d’Aurelio De Laurentiis, qui a récupéré l’équipe en troisième division, pour la ramener au sommet. Ce sommet, Naples ne l’a plus entrevu depuis 1990, année du dernier titre napolitain : une Supercoupe d’Italie remportée 5-1 contre… la Juve. Véridique.

D’ailleurs, quel que soit le résultat de ce soir, les deux équipes s’offriront un remake en Supercoupe, qui se disputera en Chine au mois d’août. Mais, au mois d’août, peut-être que tout le monde ne sera plus là. Si Hamšik a d’ores et déjà prolongé son contrat, l'avenir de Cavani et surtout de Lavezzi est encore indécis. L’Uruguayen est plutôt parti pour rester que pour s’en aller, mais une énorme offre de Manchester City, du Real Madrid ou même du PSG pourrait toujours changer la donne. Quant à Lavezzi, il semble arrivé à la fin de son aventure napolitaine, à tel point que Mazzarri ne sait même pas s’il va le titulariser ce soir, ou lui préférer Pandev. De fait, le Macédonien fait figure d’amulette. En 2009, il dispute la finale de la Coupe d’Italie avec la Lazio. Il la gagne. En 2010, il joue les dernières minutes de la finale avec l’Inter. Il la gagne. En 2011, il dispute la dernière demi-heure de la finale toujours avec l’Inter. Il la gagne. Quatre finales consécutives. Ce serait bête de s’arrêter en si bon chemin. Et ce ne sont pas les supporters napolitains, qui vont tenter de transporter l’esprit du San Paolo au stadio Olimpico, qui diront le contraire.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3