Un joueur victime du racisme au Pérou

Modififié
3 19
Et oui, aussi inattendu que cela puisse paraître, il y a du racisme au Pérou.

Dimanche, lors de la rencontre opposant le Real Garcilaso et Cienciano Cusco, des supporters de Cusco ont agressé la mère d'un joueur du club rival. Jhoel Herrera, 34 ans, a ainsi été victime d'insultes racistes pendant le match. Sa mère, indignée par de tels actes, est allée s'expliquer avec les « hinchas » avant de se prendre une gifle. Tout ça le jour de la fête des mères, la classe.

« Nous condamnons fermement et rejetons ce nouveau cas de racisme dans le football péruvien » , a déclaré le responsable de la Fédération péruvienne de football, Renzo Sanguinetti. La fête ne s'est pas arrêtée là, puisque des heurts se sont déroulés entre la police et les supporters à la fin du match.

En mars dernier, déjà, le Panaméen Luis Tejada du club Juan Aurich avait quitté le terrain en cours de match, après avoir été la cible de cris de singe par ce même groupe de supporters. Enfin, si on peut appeler ça comme ça.
GF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 7
"Et oui, aussi inattendu que cela puisse paraître, il y a du racisme au Pérou."

Partout les gars, partout ! En Afrique, en Asie, en Océanie, en Amérique du Nord ou du Sud, en Europe partout. Même au Pôle Sud j'suis sûr qu'il y a des ours polaires fachos !
ON TOUCHE PAS AUX MAMANS PUTAIN
D autant plus ridicule qu en général au Pérou les gens de la montagne ( donc Cuzco par ex) sont les plus discriminés par ceux de la côte (Lima,etc...)
Le crétinisme est universel hélas.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Mascherano et les Allemands
3 19