Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ipswich Town

Un joueur accroc aux paris

Modififié
Mario Balotelli achète des quads, Joey Barton aime les courses de chevaux, Emmanuel Adebayor aime les grosses voitures.

Ce n’est pas nouveau, les joueurs de football ont du pognon a ne plus savoir quoi en faire. Du coup, certains s’adonnent à diverses passions, addictions, dont le jeu fait grandement partie.

Michael Chopra, attaquant d’Ipswich Town, se shoote lui aux paris. Dans un entretien accordé au Guardian, le joueur de 27 ans a longuement évoqué son addiction au jeu et ses paris les plus fous : « Dès que je gagnais plus d’argent, je jouais plus. Il arrivait que je parie plus de 25 000 euros par joueur. Dès que j’entrais sur le terrain, je me concentrais sur le football. Mais une fois de retour aux vestiaires, je regardais les résultats sur mon téléphone, pour voir si j’avais gagné. Lors de ma première saison à Cardiff, j’avais des dettes qui dataient de mon séjour à Newcastle. J’ai dû quitter Cardiff et signer pour un autre club pour payer cette dette. J’ai perdu entre 1,8 et 2,4 millions d’euros en jouant » .


Qu’il ne se plaigne pas. Certains sont tombés pour ça. Et d’autres tomberont. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

Le Kiosque SO PRESS