En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Un jeune Anglais dénonce le laxisme de l'UEFA face au racisme

Modififié
« Je ne crois pas que l'UEFA prenne les choses au sérieux » , avait balancé du haut de ses 17 ans Rhian Brewster dans un entretien ce samedi au Guardian.

L'international U17 anglais et joueur de Liverpool a raconté dans les colonnes du quotidien ses diverses expériences du racisme sur les terrains de foot, pointant du doigt par la même occasion l'immobilisme des instances face à ces violences. Celles dont il a été victime se sont déroulées lors de la Coupe du monde U17 qu'il a remportée avec sa sélection et en Youth League.


Notamment lors d'un déplacement au Spartak Moscou. « J'avais subi une faute. J'étais au sol et j'avais le ballon dans les mains. L'un des joueurs a commencé à dire quelque chose à l'arbitre en russe. J'ai dit : "Il y a faute, mec, à quoi tu joues ?" J'étais encore au sol. Alors, le joueur s'est penché vers moi, et droit dans les yeux il m'a dit : "Suce ma b..., sale noir, sale nègre." » Le jeune joueur témoigne d'avoir été la cible de plusieurs insultes et chants racistes.

Son témoignage est assorti d'une accusation envers l'UEFA, qui « ne s'en soucie pas vraiment » . Le club moscovite avait par exemple était seulement sanctionné par 500 sièges fermés, à la place desquels une banderole « Equal Game » avait été déployée. « C'est la manière dont je le ressens, j'ai été relégué sous un tapis » , déplore Brewster. « J'aime ce jeu. Je l'aimerai toujours. C'est juste décevant de savoir que cela existe encore. »


Sa sortie ne restera, elle, pas vaine puisque la Fédération anglaise a décidé de porter plainte auprès de l'UEFA et de la FIFA. « Nous prenons ces questions très au sérieux et nous allons travailler pour apporter notre soutien à nos jeunes joueurs qui pourraient être victimes de ces comportements odieux quand ils représentent leur club ou leur pays » , écrit la FA dans un communiqué. « Nous comprenons la frustration ressentie devant le manque d'action. Rhian dispose de notre soutien entier et nous continuerons à réclamer des réponses appropriées de la part des autorités compétentes. »

Eh non, Kylian Mbappé n'est pas le seul adolescent à faire bouger les lignes. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3