1. // Foot & patrimoine
  2. // Un homme, un stade

Un homme, un stade : Gabriel Montpied

Il est l’un des stades les plus atypiques de France : Gabriel-Montpied, l’antre du Clermont Foot, avec une seule vraie grande tribune de 8 000 places, sur les moins de 12 000 qu’il y a au total. Inauguré en 1995, il porte le nom du maire emblématique de Clermont-Ferrand, qui a contribué à la modernisation de la ville pendant ses près de trois décennies de mandat, après un passé de syndicaliste et de résistant haut gradé.

Modififié
La vie de Gabriel Montpied se décline en trois parties. La première est celle d’un syndicaliste exemplaire, dans le Clermont industriel des années 30. Né en 1903, il devient pupille de la nation lorsque son père meurt dans les combats de la guerre 1914-1918. Ouvrier, puis agent de maîtrise chez Bergougnan, à l’époque l’une des trois industries caoutchoutières du Puy-de-Dôme (avec Torrilhon et Michelin, avant que ce dernier n’avale ses deux concurrents), il développe vite un grand intérêt et un talent indéniable pour la défense de ses camarades de travail. Ardent militant des intérêts de la classe ouvrière, il est un responsable syndical reconnu et respecté à l’échelle locale lorsque la Seconde Guerre mondiale est déclenchée. Très rapidement, il s’engage contre l’occupation allemande et le régime de Vichy. « On peut dire de Gabriel Montpied qu’il est un résistant authentique, éclaire l’historien auvergnat Fabien Conord. De par son histoire personnelle, avec un père mort au front et une jeunesse passée dans ce contexte de conflit avec le voisin allemand, renforcée par le service militaire qu’il a passé dans la Ruhr dans les années 20, il a développé un état d’esprit caractéristique de l’époque, celui d’un patriote intraitable. »

Dans le maquis, il était « Colonel Monique »


La Seconde Guerre mondiale correspond à la deuxième vie de Gabriel Montpied : celle du résistant, entré en clandestinité par choix, qui rejoint le mouvement Libération dès 1941. Deux ans plus tard, au printemps 1943, il est l’un de ceux à qui est confiée la charge d’organiser les premiers maquis. Il en met un en place du côté de Riom, monte en grade dans la hiérarchie de la résistance et est nommé chef action des Mouvements unis de la Résistance, la grande organisation qui se met en place à ce moment-là sous la direction de Jean Moulin en France et du général de Gaulle depuis son exil. À Clermont, il est alors connu sous le pseudonyme de « Colonel Monique » et participe activement à la libération de la région. C’est pour toutes les actions qu’il a entreprises depuis le début du conflit qu’il reçoit la Légion d’honneur à titre militaire en 1945. À ce moment-là déjà, Gabriel Montpied a quitté cette deuxième vie de résistant, courte, mais intense et décisive pour la suivante, ayant été nommé maire de Clermont-Ferrand en 1944 par le comité de libération, l’organisme transitionnel post-régime de Vichy. Cette nomination est confirmée un an plus tard lors des premières élections municipales d’après-guerre. Après le Gabriel Montpied syndicaliste, le Gabriel Montpied résistant, il y a désormais le Gabriel Montpied homme politique.

En 59, il bat Giscard d’Estaing aux municipales de Clermont


Il sera maire de Clermont-Ferrand sans discontinuer pendant vingt-neuf ans, jusqu’en 1973, devenant du même coup, pendant cette longue période, le « vrai patron du socialisme clermontois » , comme le qualifie Fabien Conord. Un maire populaire, quoique peu communiquant, relativement austère, voire autoritaire avec ses collaborateurs. Un gestionnaire sérieux de sa ville, qui va vite étendre ses fonctions en cumulant un autre mandat, celui de sénateur du Puy-de-Dôme entre 1952 et 1974. « Gabriel Montpied a pu très vite asseoir sa légitimité grâce à son passé, à la fois de syndicaliste défenseur de la classe ouvrière, et de vétéran de la résistance, dit encore Fabien Conord. En tant que sénateur notamment, lorsqu’il était au palais du Luxembourg, il était très respecté par ses pairs en tant qu’ancien chef maquisard. Pour beaucoup d’entre eux, il était encore le "Colonel Monique". » Dans ces années 50 de la reconstruction et du baby-boom, Gabriel Montpied s’applique à être le maire bâtisseur que ses administrés attendent de lui. Son combat ? Le logement pour tous, avec de grands programmes immobiliers qu’il applique et supervise. Lors des élections municipales de 1959, il bat difficilement un jeune secrétaire d’État aux finances nommé Valéry Giscard d’Estaing... « Contrairement à lui, Gabriel Montpied n’a jamais eu de velléités nationales, éclaire l’historien. Il a borné ses ambitions politiques à sa ville et à son département. »

Adepte du sport pour tous


Avant qu’il ne cède sa place en 1973 à son successeur – et ancien adjoint – Roger Quillot, qui sera maire de Clermont-Ferrand jusqu’en 1997, Gabriel Montpied s’attache aussi à mener une politique volontariste en faveur du sport pour tous : mise à disposition d’équipements de quartier aux associations laïques, mise en place d’un service éducatif sportif et fondation d’une école municipale des sports en 1962. « C’est une vraie particularité chez lui, observe Fabien Conord. En cela d’ailleurs, c’est plutôt ironique qu’on ait donné son nom à une enceinte sportive dédiée à l’activité d’un club de haut niveau, lui qui était plus en faveur du sport pour tous. » Le stade Gabriel-Montpied voit le jour en 1995. À l’époque, l’ancien maire de la ville et héros de la résistance est décédé depuis quatre ans. « Mais il s’était retiré depuis longtemps déjà de la vie politique, dès le milieu des années 70, à la fin de ses différents mandats. » Sa ville de Clermont-Ferrand ne l’a pas pour autant oublié et il est décidé par la municipalité de Roger Quillot que ce nouveau stade de Clermont Foot porte son nom, tout comme ensuite le nouveau CHU de la ville. Un stade modeste, rarement bien garni, atypique par son architecture (une seule grande tribune et un projet d’agrandissement qui revient régulièrement à l’actualité depuis un paquet d’années...), dans une ville qui vibre surtout pour le rugby, avec l’équipe locale, l’une des meilleures de France, qui évolue, elle, au stade Marcel-Michelin. Mais ça, c'est une autre histoire...

Comment aurait pu s’appeler le stade Gabriel-Montpied :


  • Pas Michelin du coup (Marcel, André, Edouard...), le nom est déjà pris par les camarades de l’ovalie.

  • Pas Valéry Giscard d’Estaing non plus, lui qui a échoué une deuxième fois à se faire élire maire de Clermont en 1995... l’année même de l'inauguration du stade.

  • Georges Besse, parce que l’industriel assassiné en 1986 par Action Directe était né à Clermont.

  • Jean-Luc Petitrenaud, parce qu’en 1995, le Clermontois avait aussi une belle actu en publiant son best-seller : La France du casse-croûte.

  • Lolo Ferrari, parce que la Clermontoise, Eve Geneviève Aline Vallois de son vrai nom, débutait sa courte, mais fulgurante carrière de freak girl dans le porno en 1995.



    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Et moi pendant ce temps là, j'tournais la manivelle...
    GovouLegend Niveau : CFA
    Un stade où je suis pas mal allé la es de mes 3 années clermontoises. Aujourdh'hui que je vis à Marseille je refuse tout simplement que l'on critique Romain Alessandrini en ma présence. Non mais.
    Comme toujours, une belle histoire derriere de beaux monuments du foot français.
    Merci SF de nous délecter de ces anecdotes et de nous faire passer de bons moments.

    Cordialement,
    Bien a vous.
    Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
    jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)