1. // Foot & patrimoine
  2. // Un homme, un stade

Un homme, un stade : François Coty

Souvent, derrière le nom d’un stade se trouve celui d’un homme. Une figure éminente de la ville ou du club. Élu maire d’Ajaccio en 1931, François Coty préférait les parfums au ballon rond. Suffisamment pour être le leader mondial en matière de fragrance pendant l’entre-deux-guerres et engendrer assez de revenus pour financer des partis politiques en vogue dans les années 30.

Modififié
Né le 3 mai 1874 à Ajaccio, Joseph Marie François Spoturno serait un descendant d’Isabella Buonaparte, tante de Napoleone di Buonaparte. Comme son illustre ancêtre, il décide de franciser son nom, adoptant Coty, inspiré du nom corse de sa mère, Coti. Le changement légal est fait en 1904 sur les conseils du commandant Emmanuel Arène, homme politique d’origine corse, établi à Paris. Rencontré lors de son service militaire, Arène sert de père de substitution à Coty, orphelin dès ses sept ans. Élevé par ses grand-mères, l’Ajaccien quitte la Corse à treize ans pour, comme nombre de ses semblables, chercher meilleure fortune du côté de Marseille. Il y devient marchand de tissu avant de « monter » à la capitale en 1900.

L’empereur des parfums français


Secrétaire particulier d’Arène, Coty gagne sa vie en vendant des accessoires de mode au porte-à-porte. C’est de cette manière qu’il fait rapidement la rencontre de la charmante Yvonne Le Baron, modiste de son état, qu’il épouse quelques mois plus tard. Par sa compagne, il fait la connaissance d’un pharmacien, Raymond Goery, avec qui il joue au piquet, chaque soir, avenue de la Motte Picquet. Un jour, son partenaire doit annuler la partie de carte pour travailler sur des ordonnances. Coty peut lui tenir compagnie, mais ne doit en aucun cas toucher aux médicaments. Aucune objection n’est en revanche formulée à ce que Coty fabrique de l’eau de Cologne, suivant la banale recette maison. Une fois la fragrance obtenue, le nez du jeune Corse n’est guère impressionné. Il propose de faire mieux et Goery, ravalant sa fierté, accepte. Avec les mêmes produits, François Coty concocte un parfum hautement supérieur. Époustouflé, le pharmacien le reconnaît : son ami a un don. Toujours par les connexions de son mentor, Coty fait la connaissance d’Antoine Chiris, industriel et maire de Grasse.


À Paris, il monte un laboratoire dans le petit appartement qu’il partage avec Yvonne. C’est là qu’il confectionne le parfum qui fera sa gloire : la Rose Jacqueminot. Mais le succès tarde. En 1904, Coty se rend aux Grands Magasins du Louvre. Le personnel n’a que faire des produits enrobés de satin de cet inconnu et lui indique la porte, sans lui laisser l’opportunité de faire humer sa création. L’histoire raconte que Coty, agacé, brisa une bouteille de Rose Jacqueminot sur le sol. Puissantes, les effluves caressent les narines de clientes émerveillées, qui accourent auprès des vendeurs. Leur condescendance ravalée, les employés du magasin commandent douze bouteilles pour le lendemain. Puis d’autres, puis d’autres.

Le Duce français


Là commence le succès de François Coty. Dès 1905, il ouvre ses laboratoires de Neuilly, puis donne une dimension nouvelle au commerce du parfum, quittant l’artisanat pour l’industrie. En 1908, les ateliers de Suresnes produisent jusqu’à cent mille flacons par jour. À la sortie de la Grande Guerre, le petit Corse est l’un des hommes les plus riches du monde et en profite. Coty collectionne maîtresses et maisons de prestige : un château à Suresnes, un en Dordogne, des villas sur la Riviera ou dans sa Corse natale. Il acquiert Le Figaro en février 1922, lui enlève sa particule et installe la rédaction sur la plus belle avenue du monde. L’année d’après, il achète un poste de sénateur à Ajaccio, avant que son élection ne soit invalidée.


En politique, François Coty a un maître, un exemple : Benito Mussolini. Il soutient ainsi une flopée de mouvements d’extrême-droite dont le Faisceau, premier véritable parti fasciste français, la milice nationaliste Croix de Feu, tout en versant deux millions de francs à l’Action française. En 1931, il lance sa propre ligue, Solidarité française, dont les membres copient le style fasciste, que ce soit pour les uniformes ou le pas cadencé lors de défilé. C’est à partir de ce moment qu’il aime se faire appeler « Le Duce français » et est pris en photo le bras droit levé... La même année, il est pourtant élu maire d’Ajaccio. Historien de l’ACA, Frédéric Bertocchini doute que le milliardaire ait eu une quelconque passion pour le ballon rond : « Le football est arrivé à Ajaccio en 1910, raconte-t-il. Autant dire qu'à trente-six ans, Coty le découvrait à peine. L’ACA naissante était un club omnisports. Le rugby, la voile ou le tennis prédominaient alors. Les premiers joueurs étaient la plupart du temps initiés au football par des marins anglais, des soldats, qui venaient mouiller dans la rade d'Ajaccio. Il n'y avait pas de stade, les matchs se jouaient sur la place du Diamant et on trouvait des bancs publics et des réverbères sur l'aire de jeu. » On voit en effet mal le mondain Coty aller taper la balle en costume dans les rues de la ville...

Du stade Jean-Lluis au stade François-Coty


Alors, pourquoi le stade de l’ACA porte-t-il son nom ? On ne sait pas tout à fait. En 1965, soit trente et un ans après la mort de Coty, l’ACA intègre le championnat de D2 français et remporte le titre deux saisons plus tard. Une enceinte plus adaptée au nouveau statut du club ouvre en novembre 1968 dans le quartier de Timizzolu. Bertocchini précise : « Ce stade n'avait pas encore de nom. Les Ajacciens disaient à l'époque qu'ils se rendaient au nouveau Jean-Lluis. » En 1971, les dirigeants du club décident de baptiser leur demeure et choisissent celui de l’ancien maire milliardaire né à quelques kilomètres.


L’inauguration se fait le 12 décembre avant un match face à Nîmes, et la fille de Coty est là pour couper un ruban symbolique. Les dirigeants de l'époque étant tous décédés, il est difficile de connaître les circonstances de la prise de décision. Mais Bertocchini tente une explication : « François Coty appartenait à la droite ajaccienne, soutenu par le fameux Comité central bonapartiste. Les dirigeants de l'ACA étaient en majorité du CCB. Cela vient donc probablement de cette proximité politique. » Pour l’historien, les Ajacciens manquaient alors de recul sur les idéaux de leur ancien maire. Prochainement, le nom du parfumeur se détachera à jamais de celui de l’ACA. Une fois les travaux entamés en 1992 terminés, le stade François-Coty deviendra le stade Michel-Moretti, du nom de l’ancien président emblématique décédé. Pour le coup plus proche du nationalisme corse que du fascisme français.

Comment aurait pu s’appeler le stade François-Coty


  • Le stade Napoléon Bonaparte : le parti bonapartiste encore en activité dans la cité impériale serait ravi.

  • Le stade Tino Rossi : « Ô ACA, club d’amour. »

  • Le stade Alain Orsoni : dans un monde dystopique pas si absurde où l’ancien du FLNC serait maire autocratique.

  • Le Toc de Stade : toc de : expression courante dans la région ajaccienne, équivalent continental : « bête de » , « taille de » . Ex. : « Ochoa a encore fait un toc d’arrêt ô fraTé.  »

  • Le stade Jennifer Alizée : célébration du nombre de stars de télé-crochet fournies par la ville.



    Par Thomas Andreï
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Ouais enfin le stade Michel Moretti est pas encore près de voir le jour...des travaux ont été faits en 2012/2013 mais c'est au point mort depuis, et jouer dans le ventre mou de la L2 ne va pas aider.
    Existe-t-il une filiation ou un degré de parenté quelconque entre Francois et notre brave president de la IVe Rep, René?

    Ce dernier est d'ailleurs mondialement connu pour l'excellence de son service de renseignement durant son mandat.
    Bise.
    Claude_Corti Niveau : DHR
    René Coty, c'est notre Raïs a nous.. Un grand homme, il marquera l'histoire !
    1 réponse à ce commentaire.
    Il n'y a qu'un seul Coty, c'est René !

    "C'est notre Raïs à nous : c'est M.René Coty. Un grand homme. Il marquera l'Histoire. Il aime les Cochinchinois, les Malgaches, les Marocains, les Sénégalais… c'est donc ton ami. Ce sera ton porte-bonheur."
    *offre à Slimane la photographie du président Coty*
    Claude_Corti Niveau : DHR
    "Sauf qu'un contremaitre comme ça, on l'chérit mon vieux !"

    "Mais je l'ai chéri !!"

    "Ouai, a coup d'piecettes ou a coup d'auboles, j'appelle pas ça chérir moi !"

    "(Slimane, déchirant la photo de Coty et la jetant au visage d'oss) Tiens, mon porte bonheur !"

    "(Oss s'enerve) Le président Coty, comment oses-tu..."

    "Heyyyyyy, position initiale hein garçon ! Va pas commencer a jouer au malin !"

    Culte !
    Jacques-Alaixys Niveau : District
    C'est coincé sidi, c'est coincé sidi! J'le vois bien que c'est coincé, tu me prends pour un crétin ou quoi?
    2 réponses à ce commentaire.
    Je vois que tout le monde quand il voit le nom de Coty même le mauvais pense à OSS
    Rien de bien surprenant à ce qu'un stade d'Ajaccio porte le nom d'un sympathisant fasciste.
    Tu veux pas aller un petit peu baiser ta maman ?
    1 réponse à ce commentaire.
    Pas de lien possible avec le grand René Coty, qui lui aime les Sénégalais, les Cochinchinois, les Malgaches. Et qui est donc notre ami. Ce sera notre porte bonheur !
    vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
    vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30