1. // Foot & patrimoine
  2. // Un homme, un stade

Un homme, un stade : Francis Le Blé

Avant de donner son nom au stade de Brest, dont il a été maire de 1977 jusqu’à sa mort soudaine en 1982, Francis Le Blé est d’abord considéré par les gens de gauche comme l’un des pères fondateurs du socialisme moderne dans le Finistère. Un militant modèle, qui s’est forgé sa conscience syndicale et politique à l’Arsenal de Brest dans les années 50 et 60.

Modififié
Francis Le Blé n’est pas brestois d’origine, pas même finistérien. C’est à Locmiquélic, petit port de pêche face à Lorient, qu’il naît le 6 septembre 1929 dans une famille modeste. Jeune, il est scolarisé dans le privé, avec une enfance et une adolescence studieuses et sans histoire.
Sa vie professionnelle l’emmène à Brest dès 1948, où il est embauché comme ajusteur à l’arsenal, l’immense base navale militaire dont les origines remontent au XVIIe siècle. Cette période d’après-guerre est difficile dans une ville particulièrement meurtrie par les bombardements intenses de l’été 1944 qui ont permis sa libération le 18 septembre. Le siège de Brest a conduit au largage de 100 000 obus et de 30 000 bombes en l’espace de trois semaines. Seuls 200 des 16 500 immeubles que comptait la ville avant-guerre ont été épargnés. La forte activité de reconstruction qui suit ne se fait pas sans tension, notamment durant tout le mois d’avril 1950, avec de violents affrontements entre ouvriers de l’arsenal, ouvriers du bâtiment, dockers et forces de l'ordre. Ces mouvements dureront un mois. Cette grève a été racontée par Kris et Étienne Davodeau dans la très chouette BD Un homme est mort. Un an plus tard, un autre long mouvement de grève est mené, encore à l’Arsenal, conduisant à la signature du décret du 22 mai 1951, relatif à l'alignement des salaires du personnel ouvrier sur celui de la métallurgie parisienne.

Issu du syndicalisme chrétien


C’est dans ce contexte aussi agité que passionnant que Francis Le Blé devient progressivement un leader syndical. Son éducation catholique sociale l’entraîne naturellement à adhérer aux deux mouvements qui collent alors le plus à cet état d’esprit : la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne), très populaire sous la IVe République, et la CFTC. Il apprend des mouvements de grève de 1950 et 1951, développe son réseau, tout en menant en parallèle une carrière exemplaire d’ajusteur puis d’ingénieur. En 1959, il n’a que trente ans lorsqu’il est nommé secrétaire de l’unité brestoise de la CFTC. Les années qui suivent sont importantes, à la fois pour le jeune homme et pour le milieu syndical, avec le mouvement de déconfessionnalisation de la CFTC et la création par le courant majoritaire, favorable à cette déconfessionnalisation, de la CFDT. Francis Le Blé s’affirme en réformateur et devient vite une figure de la CFDT naissante, née de la rupture en 1964. Pourtant, seulement trois ans plus tard, il démissionne de ses fonctions syndicales – il est alors le numéro 1 de la CFDT dans le Finistère – pour se consacrer à la vie politique.

« Le père fondateur du nouveau socialisme finistérien »


En homme de la gauche chrétienne, humaniste et moderne qu’il est, Francis Le Blé adhère alors non pas à la SFIO vieillissante, mais à la CIR, la Convention des institutions républicaines, mouvement fondé en 1964 par un certain François Mitterrand et dont feront partie beaucoup de têtes d’affiche des deux septennats de 1981 et de 1988, ainsi que du gouvernement Jospin en 1997 : Roland Dumas, Pierre Joxe, Daniel Vaillant, Élisabeth Guigou, Édith Cresson, Gérard Collomb... C’est avec le CIR que « FLB » mène sa première campagne politique, les législatives de 1967. Les années qui suivent sont celles de la transformation profonde de la gauche française, avec la création du Parti socialiste (au sein duquel le CIR fusionnera) et sa prise de pouvoir par Mitterrand à l’occasion du fameux congrès d’Épinay en 1971. Le Blé est le premier secrétaire départemental de ce PS naissant. Les premiers temps sont galères, avec à peine une centaine de militants et une dizaine de cotisants au niveau local. Ses premiers combats sous la bannière de la Rose – cantonales de 70, législatives de 73 – sont néanmoins encourageants. Le passé syndical et ouvrier de Francis Le Blé est un atout, de même que son large réseau. Avec lui à sa tête au niveau local, le PS grandit de manière exponentielle sur Brest et ses alentours, à tel point que l’historien Christian Bougeard, auteur d'Un Siècle de socialisme en Bretagne, le considère comme le « père fondateur du nouveau socialisme finistérien » .

Nouveau nom de stade, nouveau nom de club


Sa victoire politique personnelle la plus marquante est bien sûr celle qui le conduit à la mairie de Brest en 1977. Tête de liste d’un regroupement d’union de la gauche nommé « Brest-Espoir » , il est élu maire dès le premier tour du scrutin, le 13 mars 1977, battant une droite désunie, avec deux anciens maires – dont le sortant – qui avaient chacun leur liste. Un an plus tard, il échoue de très peu à cumuler avec un mandat de député. Francis Le Blé devient alors président de l’agglomération brestoise, mais il décède brutalement le 23 juin 1982 à seulement cinquante-deux ans. « Il réalisait dans sa personne le modèle même du militant que prônait et qu'exprimait le nouveau parti socialiste : l'osmose avec le "peuple de gauche", la connaissance du milieu associatif et syndical, la longue pratique de la réflexion et de l'action, de l'organisation et du combat » , est-il écrit dans le communiqué du PS 29 qui rend hommage à ce maire populaire. L’autre hommage, c’est donc ce stade de la ville qui porte désormais son nom. Construit en 1922 et d’abord nommé stade de l’Armoricaine (du nom du club de foot dont est issue la création du Stade brestois en 1950, par le regroupement de ce patronage catholique avec d’autres), il avait bénéficié d’une rénovation et d’un agrandissement au début des années 80. L’inauguration de la grande tribune latérale à l’été 82 est donc l’occasion de renommer l’enceinte. Son club résident est alors en pleine bourre depuis sa première montée historique en élite en 1979 et l’arrivée à la présidence de François Yvinec. À l’époque, le Stade brestois devient le Brest Armorique et le stade de l’Armoricaine devient Francis-Le Blé. Ce sera le début de la décennie la plus folle du football finistérien.

Comment aurait pu s’appeler le stade Francis-Le Blé :

  • Le stade Miossec, parce qu’Évoluer en troisième division est l’une des plus belles chansons sur le foot.

  • Le stade Yann Queffélec, parce que l’accent le plus étrange des écrivains français mérite bien des honneurs.

  • Le stade Roberto Cabañas, parce que ça valait le coup que le président Yvinec aille arracher ce joyau des mains du cartel de Medellín en 1988.

  • Le stade Bruno Grougi, parce que les dreadlocks.

  • Le stade Bruno Derrien, parce que ça peut être bien vu de flatter le corps arbitral en honorant l’un de ses représentants natifs de la ville.



    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    True Grit Niveau : DHR
    Intéressant cette série, j’en apprends plus sur le parcours de cet homme ! Par contre pour les initiales du bonhomme, « FLB », j’ai un peu tiqué, ça me rappelle une toute autre organisation haha

    Ça me surprendra toujours de voir une terre si catholique que la Bretagne, virer du bord socialiste des plus véhéments si brusquement. Catholicisme social me direz-vous mais quand même !

    J’ai toujours eu du mal à m’identifier au Stade Brestois 29 : bien qu’il s’agisse du club du Big 5 breton le plus proche de mes terres, j’ai toujours eu du mal à apprécier ce côté très politisé, ancré rouge, syndicaliste, militantisme, socialiste, et prolétaire.

    Il est vrai que je n’ai rien en commun avec ces attributs et, étant fier d’être Breton, j’ai toujours eu plus d’empathie pour des clubs comme l’En Avant de Guingamp ou le Stade Rennais, qui s’affirment déjà plus comme club Breton.

    C’est dommage, car si l’hermine du blason du Stade Brestois et les supporters brestois m’attirent dans un premier temps, le reste de l’identité du club m’écœure un peu… A fond je suis déçu de ne pas être tombé réellement amoureux, à un plus jeune âge, d’un club breton. Mais pour en avoir discuté avec plusieurs aficionados de foot bretons, je crois ne pas être le seul à ressentir plus une affection large, englobante, de tous les clubs bretons (les 5 de L1, mais aussi Stade Brestois, US Concarneau, Vannes OC et j’en passe), plutôt qu’un supportérisme plus traditionnel dédié à un seul club.

    Après je me trompe peut-être, l’image que je possède du SB 29 est peut-être déformée !

    Bevet Breizh !
    Jean-Boursouf Niveau : District
    Rouge et blanc nos couleurs
    Brest, notre bonheur
    C'est vrai que Brest est plus marqué politiquement que le reste des clubs bretons (enfin au moins parmi les clubs pro).
    Sapin_de_Noël Niveau : CFA2
    Ce côté politisé, rouge et prolétaire dont tu parles colle surtout à Brest dans son ensemble. À Brest même, le Stade Brestois est plutôt le club "catho et bourgeois" de la ville (c'est surtout sensible chez les catégories de jeunes, et peut-être un peu moins vrai aujourd'hui qu'il y a quelques années), en opposition à l'ASB, le club populaire. Mais comme le Stade est pro, il draine évidemment avec lui l'image de la ville...

    Quant à l'absence de revendication du côté breton, ben, c'est là encore un peu lié à l'identité même de la ville...
    Brest est une ville déjà à part en Bretagne par son histoire. Après justement c'est aussi ça qui me plaît dans ce club et cette ville, ils n'en font pas des caisses d'un pseudo folklore breton. Rennes est le pire pour ça, on dirait qu'ils complexent de passer pour des parisiens et du coup ils en font des caisses (quel blague le Roazhon Park).

    Après le public de Brest n'est pas si rouge que ça. Il y a toujours indéniablement cette base populaire ou proléraire, mais justement ça suit la tendance de ce milieu social et beaucoup se sentent maintenant plus proches de Marine que de la base syndicale et socialiste.

    En tout cas, je me souviendrai toujours de mon premier match à Le Blé, en remontant la rue dans la bruine et la brume pour un vieux Brest/Reims, j'entendais de plus en plus les clameurs du kop et je commençais à distinguer les lueurs des fumis. Là je me suis dit que j'avais trouvé mon club.
    True Grit Niveau : DHR
    Merci pour vos éclaircissements Sapin_de_Noël et guytan : j’en sais plus désormais sur les supporters du SB 29 ! C’est vrai que Brest a une drôle d’histoire ; colonie française au cœur même de la Bretagne bretonnante !

    Bon, je comprends pour Rennes, mais n’oublions pas toutefois que pendant longtemps le Stade Rennais a été le seul club à représenter la Bretagne toute entière en France, en étant le seul club breton évoluant en 1ère division.

    Après je vais être clair : je serai le premier ravi de voir le Stade Brestois revenir en Ligue 1 ! Mais vous m’avez donné envie d’aller goûter par moi-même l’ambiance à Le Blé haha
    5 réponses à ce commentaire.
    ah le stade le blé, ses derbys contre guingamp avec les bouteilles de pisse qui volent...
    "Nos enfants sont dans les stades, les vôtres dans les congélateurs"
    Vu sur les murs du stade francis maïs.
    UNE SEULE CHOSE : Le Nom du Stadium de Brest avant ce raisin s'appelait l'ArMoricaine...

    j'adorais et on me l'a volé...

    ça fait plus de 30 ans et ça me fait encore chier...
    "Le stade Miossec, parce qu’Évoluer en troisième division est l’une des plus belles chansons sur le foot"

    C'était "évoluer en D3" mais bien d'accord quand même.
    vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 1 heure L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    il y a 2 heures Kembo Ekoko à Bursaspor il y a 3 heures La bastos de Marcos Alonso 2 il y a 5 heures Il foire sa panenka à la 96e minute 21 il y a 8 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 il y a 9 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 53
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    il y a 10 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 il y a 10 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 7 il y a 11 heures La demi-volée de Gignac 10 il y a 12 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 30
    Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2
    À lire ensuite
    Top 10 : buts de ninja