1. // Foot & patrimoine
  2. // Un homme, un stade

Un homme, un stade : Antonio Vespucio Liberti

Souvent, derrière le nom d'un stade, se trouve celui d'un homme. Une figure éminente de la ville ou du club. Président à cinq reprises de River Plate, Antonio Vespucio Liberti a tout donné à son club de cœur. Visionnaire, il lui a donné ses bases actuelles, dont son stade. Dépensier, il a claqué tellement d'argent que River est devenu le club de « Los Millionarios » . Pour le meilleur et pour le pire.

Modififié
« La passion est encore ce qui aide le mieux à vivre » , disait Émile Zola. Et quand on regarde la vie d'Antonio Vespucio Liberti, on se demande bien ce qu'il aurait fait s'il n'y avait pas eu le Club Atlético River Plate dans sa vie. Un club pour lequel il sera joueur, puis dirigeant. Un club qu'il dirigera à cinq reprises en l'espace de trente-quatre ans. Un club auquel il fera dépenser des fortunes, parfois pour le bon, parfois pour le moins bon, mais toujours pour son bien, jamais pour lui nuire. Un club pour lequel il construira une maison, qui finira par porter son nom huit ans après sa mort.

Un stade dans un coin paumé


De sa création en 1901 jusqu'à la fin des années 30, le club de River Plate erre de stade en stade dans Buenos Aires comme une âme en peine. D'abord dans le quartier de La Boca – car River vient du même quartier que son plus grand rival –, puis à Sarandi, dans le grand Buenos Aires. Puis de nouveau à La Boca, avant de s'établir à l'Estadio Alvear y Tagle, une enceinte de 40 000 places située à Recoleta, dans le centre de la capitale, et ce, pendant plus d'une décennie (1923-1937). Seulement, Antonio Vespucio Liberti rêve de plus grand pour son club de toujours. Arrivé à la présidence en 1933, ce fils d'immigrés génois veut quelque chose d'unique pour ce qu'il considère être un club unique. Il se met alors à prospecter dans les différents coins de la capitale argentine ; ironie du sort (ou pas), Antonio Vespucio Liberti décide que la future enceinte du club se trouvera dans le quartier de Belgrano, dans le secteur du Bajo Belgrano. Une terre gagnée sur le Rio de la Plata, mais très humide et sujette à de nombreuses inondations. Les autres dirigeants du club traitent leur président de fou, mais Liberti reste ferme : c'est là ou rien. Le 8 octobre 1934, River acquiert 8,5 hectares pour y construire son stade. Le 25 mai 1935 (le jour des trente-quatre ans du club), la première pierre est posée. Commence alors un chantier « Monumental » , qui donnera son nom au stade quelques années plus tard.

Los Millionarios, La Maquina et puis... plus rien


Cette acquisition est d'abord un cadeau empoisonné pour Liberti, qui n'est pas réélu à la tête du club, en 1936. Seulement, son successeur, José Degrossi, le suit dans ses plans. River contracte un prêt et se lance dans la construction d'un stade de 150 000 places. Mais la Seconde Guerre mondiale approchant à grands pas, le club est obligé de revoir ses plans. Finalement, c'est un stade en forme d'arc de cercle qui verra le jour, et qui sera inauguré le 25 mai 1938 (le jour des trente-sept ans du club). Une rencontre contre le club uruguayen de Peñarol, devant 70 000 spectateurs, que River Plate remportera 3-1 grâce notamment à des buts signés Carlos Peucelle et Bernabé Ferreyra.

Peucelle et Ferreyra, respectivement arrivés en 1931 et en 1932 à River, font alors partie des plus grandes stars du pays. Et s'ils ont signé à River plutôt qu'ailleurs, c'est grâce à Antonio Liberti. Dirigeant, mais pas encore président, le bonhomme avait convaincu ses pairs de faire venir les deux joueurs coûte que coûte. Et quand on aime, on ne compte pas : Peucelle signera contre 10 000 pesos, Ferreyra pour 30 000. Des sommes folles à l'époque, mais qui donneront un surnom au club pour l'éternité : « Los Millionarios » . Quelques années plus tard, la célèbre « Maquina » se met en place, un formidable quintette mêlant jeunes du cru (José Manuel Moreno, Adolfo Pedernera, Angel Labruna, Felix Loustau) et recrues bien senties (Juan Carlos Muñoz). Une équipe qui remportera notamment quatre championnats d'Argentine (1941, 1942, 1945, 1947) et dont le jeu, basé sur le dynamisme et la rotation des joueurs, sera considéré comme un des modèles du football total des Pays-Bas quelques années plus tard. De la joie pure pour Liberti, qui récolte sur la durée les fruits de son labeur. Et son successeur, Enrique Pardo, verra River remporter quatre autres titres de champion (1953, 1955, 1956, 1957). Seulement, rien n'est éternel. Le dernier titre de 1957 du CARP est le dernier avant un bon bout de temps. En 1960, Liberti est de nouveau élu à la tête du club, avec l'espoir que les titres finiront par revenir. Le président, qui entame là son cinquième mandat, fait alors ce qu'il sait faire de mieux : investir de l'argent. Les titres ne venant toujours pas, il décide de tenter une folie et de mettre trente-trois millions de pesos sur le défenseur uruguayen Roberto Matosas. Rien, pas de titre. Arrivent alors sur les bords du Rio de La Plata des joueurs comme l'Espagnol Pepillo (ex-Real Madrid) ou encore les Brésiliens Moacir (ex-Flamengo) ou Delém (ex-Vasco). Nada. Cette pénurie de titres durera jusqu'en 1975. Liberti, lui, partira avant, laissant le club dans une situation financière compliquée, et le cœur meurtri. « Dieu ne m'a pas donné la possibilité d'avoir des enfants. Mais il m'a donné une autre opportunité, et River occupe pour moi cette place. » Une phrase qu'il aura sûrement en tête jusqu'à son dernier souffle, le 28 novembre 1978.

Comment aurait pu s'appeler le stade Antonio Vespucio Liberti ?


  • L'Estadio Angel Labruna : la figure de proue de « La Maquina » a été huit fois champion d'Argentine et a inscrit 293 buts pour River.

  • L'Estadio Alfredo Di Stéfano : à l'époque de « La Maquina  » , Di Stéfano n'était qu'un figurant. Ce serait de la récupération pure et simple, en fait.

  • L'Estadio Amadeo Carrizo : premier gardien à utiliser des gants, premier gardien à quitter sa surface. Visionnaire.

  • L'Estadio Enzo Francescoli : cinq championnats, une Copa Libertadores et une Supercopa pour El Principe. Sauf qu'il est uruguayen. Pas sûr que tous les fans de River soient d'accord avec ça.



    Par Ali Farhat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    « Dieu ne m'a pas donné la possibilité d'avoir des enfants. Mais il m'a donné une autre opportunité, et River occupe pour moi cette place » Petite faute sur une/ una. Pas de possibilité de corriger autrement. Sorry.

    Article intéressant, cette explication des noms de stade est passionnante. Merci SF.
    Ce commentaire a été modifié 3 fois.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Article très intéressant !
    J'ai beau supporter Boca, j'ai jamais pu vraiment haïr River, comme je déteste par exemple la Lazio en tant que romanista (peut-être aussi parce que je ne suis pas argentin).

    J'ai même plutôt du respect et, je l'avoue, une certaine admiration pour River. Il faut dire que le club ne manque pas d'atouts séduction :
    - une certaine image de classe et ce sublime maillot à bande rouge (rien à voir mais pour moi, ça y fait beaucoup)
    - des équipes mythiques, parmi les plus grandes de l'histoire du jeu : la Maquina évidemment - sans doute la meilleure équipe du monde dans les années 40 - mais aussi les River 66, 86 et 96 notamment
    - une liste interminable de joueurs immenses ayant porté le maillot des Millonarios : Ferreyra, Peucelle, Moreno, Pedernera, Labruna, Loustau, Munoz, Nestor Rossi, Di Stefano, Sivori, Carrizo, Onega, Luis Cubilla, Oscar Mas, Fillol, Passarella, Beto Alonso, Luque, Francescoli, Gallego, Ruggeri, Alzamendi, Caniggia, Batistuta, Ortega, Crespo, Sorin, Salas, Gallardo, Ayala, Aimar, Lucho, Mascherano, Higuain, Trézéguet...

    Bref, j'arrête là sinon on risque de me qualifier de Gallinas...^^
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Parmi les joueurs étrangers ayant porté le maillot de River, il manque évidemment Radamel Falcao.
    Et chez les Argentins, Luis Artime, Ramon Diaz et Javier Saviola (entre autres)...

    PS : Cool de pouvoir éditer maintenant mais le délai de 2 minutes est vraiment trop court !
    1 réponse à ce commentaire.
    Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 21 minutes Le lob fou de Fekir mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    il y a 4 heures Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 9 il y a 6 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 13 il y a 8 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9
    jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22