1. // Foot & patrimoine
  2. // Un homme, un stade

Un homme, un stade : Alfred Kunze

Souvent, derrière le nom d'un stade se trouve celui d'un homme. À Leipzig, l'histoire mouvementée et souvent changeante du football a un refuge comme aucun autre : l'Alfred-Kunze-Sportpark. Ici, l'homme et le stade vont de pair. Car c'est là que l'entraîneur Alfred Kunze a écrit l'une des plus belles pages du football local, entre miracle sportif et pied de nez sublime au pouvoir est-allemand.

Modififié
Les heures de gloire du Chemie Leipzig semblent lointaines lorsqu'on se rend à un match des Vert et Blanc aujourd'hui. Depuis la chute du mur, le club est très loin de l'élite et des premiers rôles. Le stade conserve un charme désuet, mais paraît anachronique face aux enceintes de Bundesliga. Pourtant, un match d'Oberliga (équivalent de la D5) ou de Coupe régionale parvient encore à réunir fréquemment plus de 1000 supporters dans le stade – jusqu'à 5000 pour les plus belles affiches. Dans la mince tribune debout derrière les buts, les plus fiévreux entament quelques chants en l'honneur de la belle histoire du Chemie et agitent parfois un grand fanion blanc, au portrait cerclé de lauriers verts.


Sur ce drapeau, le vieil homme à la mine affable s'appelle Alfred Kunze, celui de la « légende de Leutzsch » de 1964. Dans cette tribune, dans tout le stade, la question de savoir qui est Alfred Kunze ne se pose pas. Tout bon supporter du Chemie se doit de détailler son curriculum vitae en un tour de main. Car Alfred Kunze est le meilleur entraîneur de l'histoire du BSG Chemie et un mythe que le temps n'effacera pas. Ce Sportpark était la seconde maison de la grande famille des Vert et Blanc, et d'Alfred Kunze. En toute logique, il porte donc le nom de cette figure inoubliable.

Football et politiques


Né à Leipzig en 1909, professeur à temps plein, Alfred Kunze se passionne pour le football avec une équipe d'un quartier de Leipzig à l'opposé de Leutzsch : le VfL Sudöst Leipzig. En 1933, Kunze connaît son premier point de friction avec le pouvoir. Son équipe est interdite par le régime nazi. Il poursuit toutefois sa petite carrière avec le Wacker Leipzig, aux côtés de son frère, et atteint même la Gauliga, le plus haut niveau dans les années 30. À vingt-neuf ans, sa carrière s'arrête à cause d'une fracture à la jambe. Le professeur Kunze devient entraîneur en 1940... et se fait rattraper par la guerre aussitôt. Nouvelle intervention de la géopolitique dans le parcours du technicien : c'est l'heure de la Wehrmacht, puis de la prison dans les geôles britanniques. Libéré en 1948, Kunze retourne chez lui à Leipzig dès que possible.

Ses talents d'entraîneur et ses écrits théoriques reconnus lui valent une place privilégiée dans l'école de sport de Leipzig, et même une place de sélectionneur pour deux matchs non officiels de la RDA au début des années 50. Malheureusement, la suite de sa carrière pâtit des querelles et des décisions d'un football est-allemand en plein chambardement. Au Vorwärts Leipzig (le club de l'armée), Kunze voit son équipe être téléportée en une nuit à Berlin pour sauver les meubles et diminuer la tension qui règne autour du club. Kunze passe alors au Chemie, dissous et renommé SC Lokomotive, puis entraîne une saison à Weimar. Il est remercié pour ses services et revient en 1958 à la case départ, à Leipzig, avec le SC Lok. Là, il signe des résultats intéressants, avec notamment une finale perdue en Coupe de RDA. En 1963, l'État revient cependant basculer tout l'écosystème et bouscule la vie et le destin d'Alfred Kunze.

Les restes


Pendant l'été 63, une super-équipe est composée à Leipzig avec le soutien des autorités, qui veulent favoriser l'émergence d'un club puissant dans la ville. Les équipes du Rotation Leipzig et du SC Lok sont fusionnées. Les meilleurs rejoignent donc ce nouveau club, nommé SC Leipzig (jusqu'en 1966, date à laquelle il prend le nom du 1. FC Leipzig). On y trouve notamment quelques internationaux de la RDA, dont Dieter Fischer et Henning Frenzel. Les autres sont contraints d'être inclus dans une nouvelle équipe, le Chemie Leipzig, le club de l'industrie chimique locale. Immédiatement, cette équipe prend le nom des « restes de Leipzig » , avec Alfred Kunze à sa tête. Le miracle est-il évident ? Le Lok prend une correction, le Chemie crée la surprise : une victoire 3-0, une moyenne de spectateurs (plus de 20 000) presque deux fois supérieure à celle du rival, et une première place conservée à la fin de la saison.


Le Chemie, l'équipe des restes, gagne au nez et à la barbe d'une RDA bien policée. Le onze de l'équipe championne est gravé dans une sculpture de bois, puis quelques années plus tard dans le béton aux abords du stade. Alfred Kunze devient symbole d'une rébellion douce, d'une manière de tenir tête au pouvoir. Ses joueurs de l'époque se souviennent particulièrement d'un meneur d'homme, d'un psychologue incroyable, avec l'appui de sa femme Hertha. Wolfgang Krause témoigne pour la plaquette du stade d'un entraîneur qui « savait quand il devait parler, et ce qu'il devait dire » , que ce soit de manière individuelle ou collective. Trois ans plus tard, le Chemie gagne même la Pokal (victoire 1-0 contre le Lok Stendal), avant de retrouver une place qui corresponde plus à ses faibles moyens par rapport à la concurrence et aux privilèges accordés. La réputation de Kunze n'est plus à faire et traverse le rideau de fer, même s'il n'aura jamais la chance d'aller prouver ses talents ailleurs.

L'AKS avant le reste


Assez tôt, dès 1967, Alfred Kunze se retire du poste d'entraîneur pour se consacrer pendant quelques années à des fonctions plus éloignées du terrain, au sein de la Fédération est-allemande, notamment dans le cadre de la préparation à la Coupe du monde 1974. Cela ne l'éloigne pas vraiment du club. Régulièrement, Alfred Kunze continue de se rendre au stade du Georg-Schwarz-Sportpark, du nom d'un résistant communiste au régime nazi. Uwe Loll, ancien speaker de l'enceinte, ne se souvient pas trop de cette époque. Un souvenir demeure : « Alfred Kunze était toujours transporté par un supporter de sa maison de retraite au stade, où il allait s'asseoir directement, en haut dans le club-house. De là, derrière la fenêtre, il regardait tous les matchs. » Alors que le nom de Georg Schwarz ne convient plus à grand monde et que la presse parle volontiers du « Sportpark Leutzsch » , un jeune supporter de dix-sept ans suggère un hommage à Alfred Kunze, lors d'une réunion publique avec le club. L'unanimité en faveur est franche, et directe. L'ancien entraîneur est en pleurs. Volker Hecht, président du FC Sachsen Leipzig, successeur officiel du Chemie après la réunification, officialise la chose rapidement avec un premier match inaugural six mois plus tard, le 27 mai 1992, devant 10 300 spectateurs.


Quatre ans après le nouveau nom de baptême de l'enceinte, Alfred Kunze s'éteint à l'âge de 86 ans. Le FC Sachsen glisse alors doucement vers la quatrième, puis la cinquième division, puis dépose le bilan. Peu importe le bazar qui envahit la ville et la bataille de succession : le « AKS » est devenu un lieu à part, où la tradition footballistique reste, où se réunit le quartier de Leipzig-Leutzsch week-end après week-end, où la famille des Vert et Blanc poursuit son chemin. À l'image de ce qui a été fait pour l'Union Berlin, les supporters mettent la main à la patte pour rénover progressivement les tribunes. Entre un match amical contre l'Eintracht Francfort et des initiatives ponctuelles de rénovation, avec cagnotte en ligne, tout est fait pour maintenir la mémoire d'Alfred Kunze et de sa maison. Pour qu'aujourd'hui encore, ce grand-père bienveillant permette de raconter une autre histoire du football, où les miracles et les titres sont possibles. Même à l'Est. Même pour le Chemie Leipzig.


Comment aurait pu s'appeler le stade de Leipzig :


  • Le stade Napoléon. Mais pour ça, fallait gagner la bataille des Nations, pas faire « match nul » .

  • Le stade Jean-Sebastien Bach, pour sortir des chants de cathédrale pendant les matchs.

  • Le stade du grillage, car en 1965, le stade des Chemiker est devenu le premier en RDA (et probablement dans toute l'Allemagne) avec une séparation renforcée entre les tribunes et le terrain. Ce qui n'est pas un hasard, évidemment.

  • Le stade « Fünf gegen Zwei » , du nom d'une boisson énergétique alternative, pour avoir un véritable pendant direct et franc à la grosse arène des voisins encombrants qui jouent en Bundesliga.

  • Le stade Manfred Walter, pour célébrer l'un des plus grands joueurs dans l'histoire du Chemie, international à seize reprises et membre de l'équipe médaillée de bronze aux JO de 1964.




    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Aucun commentaire sur cet article.
    Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
    Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
    jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
    À lire ensuite
    Super Costa porte Chelsea