Un gardien devient ministre

0 2
Jose Franciscos Cevallos est peut-être l'homme de l'année en Équateur.



Il y a quelques semaines, ce gardien de but de 40 ans réalisait un rêve : celui d'être sur le banc, remplaçant, tandis que son fils de 16 ans entrait sur la pelouse pour un match de Copa Libertadores.



Après quoi, le joueur a décidé de prendre sa retraite, après 21 ans de bons et loyaux services. Célèbre dans son pays pour être "les mains de l'Equateur", Cevallos, ancien portier de l'équipe nationale, n'a pas tardé à se reconvertir.



Hier, il a prêté serment devant le président de la République, Rafael Correa, et a été nommé ministre du Sport. Une cérémonie solennelle au cours de laquelle les métaphores n'ont pas manqué. « Je souhaite la bienvenue à Cevallos, pour le match le plus difficile de sa carrière » a lancé le président. « Après avoir arrêté des tirs pendant toute ma vie, je vais essayer d'arrêter la violence. Il va me falloir plusieurs paires de gants » a rétorqué Cevallos.



A quand l'improbable rencontre avec Chantal Jouanno?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
dit donc c'est une belle histoire ça. c'est comme gudjohnsen qui avait remplaçé son père en équipe nationale.
non il me semble que gudjohnsen avait carrément jouer en meme temps que son père sur le terrain
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2