Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Huitièmes de finale

Un gamin sauve Arsenal, ça passe pour les deux clubs de Manchester

Modififié

Arsenal 2-1 Norwich

Buts : Nketiah (85e, 96e) pour Arsenal // Murphy (34e)pour Norwich

Un gamin sorti du banc, qui n’avait joué qu’une minute avec les pros jusqu’à présent et qui marque les deux buts de la qualification. C’est la très belle histoire du soir en League Cup et elle met subitement en lumière Eddie Nketiah, 18 ans, sauveur d’un Arsenal très poussif, avant qu’il ne fasse son entrée en jeu décisive en seconde période. Car les Gunners sont passés tout proche de se faire éliminer dès le stade des 8es de finale, à domicile et face à une formation de Championship.

Ce qui aurait été sacrément moche. Pendant longtemps, on s’est dit que ce n’était pas franchement scandaleux, avec une ouverture du score pour les visiteurs inscrite en première période par Josh Murphy, lancé plein axe par Maddison. Les hommes d’Arsène Wenger sont finalement parvenus à renverser la situation face aux Canaris de Norwich, soutenus par pas loin de 9 000 supporters ayant fait le déplacement à l’Emirates Stadium. Entré en jeu à la 85e à la place de Nelson, c’est donc Eddie Nketiah qui égalise sur corner en déviant du pied son premier ballon touché, puis qui marque le but du 2-1 et de la qualification, sur corner toujours, mais cette fois d’une tête puissante en prolongation. Belle histoire, et éclosion d’un nouveau phénomène ? Voilà en tout cas de quoi bien s’exciter pour les fans des Gunners.

Swansea 0-2 Manchester United

Buts : Lingard (21e, 59e) pour Manchester United

Le tenant du titre de cette League Cup sera bien au rendez-vous des quarts de finale. Au Liberty Stadium de Swansea, Manchester United s’est imposé sans trop forcer. Jordan Ayew et les siens n’ont pas pu longtemps rivaliser avec des Red Devils qui comptaient dans leurs rangs Anthony Martial, mais surtout Jesse Lingard, auteur d’un doublé ce soir et qui marque certainement des points aux yeux de Mourinho : une ouverture du score sur une déviation de Rashford, puis le but du break sur une montée de balle de Tuanzebe et un centre parfait de Darmian. Il a ensuite fallu se contenter de gérer pour Man U, Romero se montrant vigilant pour garder sa cage inviolée. Pas le temps de niaiser, place désormais au choc de la Premier League samedi face aux Spurs à Old Trafford.

Manchester City 0-0 (4 TAB à 1) Wolverhampton



Le leader de Premier League face au leader de Championship : tel était le programme alléchant de cette affiche entre City et les Wolves, avec un Pep Guardiola ayant profité de l’occasion pour faire tourner ses troupes. Sauf que l’attaque-défense que ses boys proposent au début de la rencontre s’avère stérile. Finalement, ce sont bien les Wolves qui se montrent les plus saignants, le très bon Enobakhare profitant de la fébrilité défensive de Mangala par deux fois, sans trouver la faille. Face à Hélder Costa puis ce même Enobakhare, c'est donc Claudio Bravo qui supplée sa défense jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Ce n’est qu’en prolongation que le match s’emballe, City prenant un vrai ascendant, mais sans parvenir à ouvrir la marque, se heurtant à une défense solidaire et à un Norris en feu. Mais c’est son homologue Claudio Bravo qui se montre encore décisif par deux fois lors de la séance de tirs au but, pour permettre aux Citizens de se qualifier. À l’arrache. RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 34 minutes Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 11 il y a 1 heure Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 7
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 8 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 117