Un fan de Chelsea se défend dans l'affaire du métro

Modififié
7 21
La cour des magistrats de Stratford entendait jeudi quatre supporters de Chelsea incriminés dans l'affaire de l'agression qu'a subie Souleymane Sylla en marge du match PSG - Chelsea.

Pour rappel, ces « supporters » ont empêché M. Sylla d'entrer dans le train, avant que plusieurs ne chantent « We're racist and that's the way we like it » . L'un d'entre eux, Richard Barklie (50 ans), a admis avoir poussé Souleymane Sylla hors du métro, mais a nié être l'auteur d'un acte raciste : selon lui, le Français a été repoussé, car il tentait d'entrer dans le train alors qu'il n'y avait plus de place dans le wagon. « M. Sylla, et c'est mon opinion, a été le seul auteur d'une agression. » Interrogé par l'avocat de la défense qui lui a demandé si son acte avait un quelconque lien avec la couleur de peau, M. Barklie a répondu « pas le moindre, non » .

Le procès est toujours en cours.

HM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 21