1. // Tous championnats
  2. // Réflexion

Un entraîneur doit-il parler la langue de ses joueurs ?

Les coachs s'exportent de plus en plus, et certains d'entre eux sont loin d'être bilingues. Mais un entraîneur qui ne parle pas la langue de ses joueurs, est-ce préjudiciable ? Existe-t-il des vrais problèmes de communication dans un vestiaire riche en nationalités ?

Modififié
Très rares sont les fois où on a vu Marcelo Bielsa utiliser le langage français la saison dernière. S’il était largement capable de le comprendre – certaines conférences de presse le montrent –, El Loco ne parlait pas français, car il avait « peur du ridicule » . Et quand on entend un coach comme Vahid Halilhodžić tenter de se dépatouiller de la langue de Molière, les rires ne sont effectivement jamais très loin. Au-delà des erreurs syntaxiques et des oublis de pronoms, les difficultés de langue d’un entraîneur posent question : cela pose-t-il un réel problème au sein même d’un vestiaire ? La compréhension des joueurs en est-elle vraiment affectée ? Et les résultats s’en ressentent-ils ?

Vidéo

Évidemment, parler la langue de ses joueurs sera toujours un avantage. Personne ne dira le contraire. Expliquer un schéma tactique, une idée précise de jeu ou un comportement bien défini sans la barrière de la langue ne peut être que plus optimal. Sauf que cette barrière, quand elle existe, semble facilement et largement franchissable avec un peu d’effort. « Quand je suis arrivé en Arabie saoudite, je ne parlais pas un mot d’arabe, se souvient Patrick Suffo, ancien joueur camerounais qui a évolué dans pas moins de huit pays différents. J’étais le seul dans ce cas-là. Alors, ça m’a joué des tours au début. Une fois, je me suis fait remplacer à la mi-temps, parce que, soi-disant, je ne captais pas les consignes du coach. Mais après quelques semaines, ça roule : d’abord, tu utilises des gestes, puis tu t’intéresses un peu à la langue, tu apprends les bases. » Un avis partagé par Bernard Casoni, qui a évolué en France et qui a notamment entraîné en Tunisie, en Arménie et en Hongrie : « Par des gestes de main ou des regards, on arrive sans difficulté à se faire comprendre. Il suffit de quelques mots rudimentaires pour dépasser les éventuels soucis dus à la langue. »

What's the problem ?


Pour Joseph-Antoine Bell, qui a fait partie de l’épopée du Cameroun en 1990 – après avoir battu l’Argentine championne du monde en titre, les Lions indomptables avaient atteint les quarts de finale, une première pour un pays africain – alors que Valeri Nepomniachi, le sélectionneur de nationalité russe, ne parlait pas un mot de français ou d’anglais, c’est carrément un faux problème : « Une langue commune facilite les choses, c’est vrai, mais est-ce toujours d’actualité quand on voit les effectifs des clubs qui réussissent ? Prenez le PSG et ses joueurs aux nationalités toutes différentes : quelle langue parle-t-on dans le vestiaire ? Et combien de joueurs maîtrisent parfaitement le français que Blanc emploie ? »

Les footballeurs seraient donc aisément capables de faire avec un entraîneur qui ne cause pas leur langage. « Un bon coach est pédagogue et a les idées claires. Il parvient toujours à les transmettre d’une manière ou d’une autre » , reprend Bell. Surtout, la bonne connaissance du ballon rond aurait un rôle prépondérant, comme l’explique Casoni en prenant l’exemple de deux coéquipiers : « Quand deux personnes sentent le football, ce n’est pas compliqué de se comprendre. À l’OM, Chris Waddle ne parlait pas le français, Carlos Mozer non plus, et ça ne nous empêchait pas de communiquer. On apprend à se connaître, puis on anticipe la réaction de l’autre sur le terrain. Le football, c’est un langage universel. »

Google traduction


Reste que les entraîneurs, pour pallier leur défaut de langage, utilisent parfois un traducteur. Ce qui n’est pas toujours une bonne idée, estime Suffo : « En Arabie saoudite, j’ai eu un entraîneur roumain qui parlait hyper mal l’anglais. Du coup, il se sentait obligé d’avoir un traducteur avec lui non stop. Bah c’était pas terrible. La perception du discours n’est pas du tout la même quand c’est quelqu’un d’autre que toi qui délivre ton message. » Bell renchérit : « Lors de la Coupe du monde 1990, notre sélectionneur parlait russe et avait son traducteur. Mais il comprenait un peu le français, et il lui arrivait régulièrement de reprendre son interprète parce qu’il avait mal relaté son discours. »


La solution idéale ? Choper un mec qui s’y connaît lui aussi. « La majorité des coachs qui ne parlaient pas la langue locale avaient besoin d’un interprète pour communiquer, rapporte Benoît Croissant, défenseur français aujourd’hui retraité et qui a tapé la balle en Angleterre, aux Pays-Bas, en Égypte, en Chine ou encore à Singapour. La clef du succès, c’est de trouver un interprète qui comprend le football et qui est capable de retranscrire les bons messages aux joueurs, aux managers et aux médias. »

Guardiola, Mourinho, Bielsa, Blanc et Santini


Mais même si le traducteur est mauvais, un petit laps de temps permet aux joueurs de s’adapter à l’entraîneur et ses discours. Car le vocabulaire utilisé n’est pas non plus des plus riches ou des plus complexes. « Dans le foot, il faut quand même noter que ce sont toujours les mêmes mots qui ressortent. C’est une répétition de consignes, appuie Suffo. Quand j’ai eu Winfried Schäfer en sélection camerounaise entre 2001 et 2003, son traducteur ne servait quasiment à rien à la fin, car le coach répétait toujours les mêmes discours. Résultat : on a remporté la CAN. »

N’empêche que pour faire partie des meilleurs du monde, être bilingue semble être indispensable pour un technicien. Pep Guardiola parle six langues et a tenu à apprendre l’allemand avant même d’arriver à Munich. José Mourinho en manie couramment cinq. Même Laurent Blanc maîtrise l’italien et l’anglais, en plus du français. De quoi renforcer les relations avec certains joueurs. Benoît Croissant conclut : « Un coach doit maintenant savoir parler plusieurs langues, surtout lorsqu’il veut s’expatrier et entraîner des équipes qui jouent des compétitions internationales. » On dira que Marcelo Bielsa est l’exception qui confirme la règle. Mais que Jacques Santini n’y déroge pas.

Vidéo


Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Je crois qu'un entraineur peut, selon ses méthodes de management, se permettre de ne pas parler la même langue que ses joueurs.

Après, c'est un peu plus dérangeant si il ne parle pas la même langue que son président, que ses dirigeants et que les journalistes locaux.

Si Coco Suaudeau parlait une autre langue que le français, on aurait peut-être dissimulé plus lgtps le fait que sa fille se faisait poutrer par Makélélé.
Gourcuff, qu'il parle français ou moldave, c'est la même avec ses joueurs: une tombe.
"Pep Guardiola parlent". Pep et Guardiola sont ainsi deux personnes différentes.

Sinon c'est quoi les 6 langues courantes de Pep et Guardiola? Ca m'intéresse.
A l'époque c'était impressionnant leur niveau d'Allemand quand ils sont arrivés à Munich
Message posté par loukas94
"Pep Guardiola parlent". Pep et Guardiola sont ainsi deux personnes différentes.



J'ai tiqué dessus aussi. Et pas besoin d'être un grammar nazi, la faute est énorme ahahah
jaimelefootenmarchant Niveau : CFA2
des fois c'est plus de savoir quelle langue parlent les joueurs
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Concernant Luis Fernandez, je ne sais pas s'il a croisé durant sa carrière un seul joueur qui parlait sa langue, ce qui n'a pas empêché quelques résultats.
LesterFreamon Niveau : District
@jvoulavezzi Franchement je l'aime bien Luis, mais quand je l'entends sur RMC dire ce genre de bêtises : "Blanc va faire jouer les remplaçants, le turnover va tourner!" Tu peux pas le prendre au sérieux dans un vestiaire le gars. M'étonne pas qu'il entraîne plus
paul der krake Niveau : DHR
Vous êtes un peu dur avec Vahid. Lui parler à peu près correctement langue française.
Message posté par LesterFreamon
@jvoulavezzi Franchement je l'aime bien Luis, mais quand je l'entends sur RMC dire ce genre de bêtises : "Blanc va faire jouer les remplaçants, le turnover va tourner!" Tu peux pas le prendre au sérieux dans un vestiaire le gars. M'étonne pas qu'il entraîne plus


c'est bien pour ça que je n'écoute plus rmc quand il est aux manettes sujet verbe complément ile ne sait pas ce que c'est! il écoute personne il coupe la parole ect... pour en revenir au sujet la langue n'est pas toujours nécessaire et ce dans tous les sports il me semble que l'entraineur cubain de tamgho (pedroso il me semble) parle peut français et il réussis
Un entraîneur doit tourner 7 fois sa langue dans la bouche avant de parler aux journalistes.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 1
le probleme du francais par exemple est qu'elle est une langue compliquée qu' l'on apprends difficillement à l'age adulte.sourtout qund les gens sont prets à vous ridiculiser à la moindre faute de syntaxe.les anglophones sont plus cool avec leur langue.

Pour revenir au sujet,la langue n'est pas primordiale.c'est un argument utilisé par les entraineurs et presidents francais contre les coachs etrangers.bielsa par exemple
Message posté par loukas94
"Pep Guardiola parlent". Pep et Guardiola sont ainsi deux personnes différentes.

Sinon c'est quoi les 6 langues courantes de Pep et Guardiola? Ca m'intéresse.
A l'époque c'était impressionnant leur niveau d'Allemand quand ils sont arrivés à Munich


Catalan, Espagnol, Français, Italien, Anglais et Espagnol. Je crois.
Ca fait deux fois Espagnol donc :)


Sinon désolé de faire le Grammar Nazi plus tôt mais elle était énorme cette faute et elle a été corrigée. Après les fautes on en fait tous il y a pas de souci mais ce que je trouve carrément hypocrite de la part de Sofoot, c'est qu'ils refusent de mettre la fonction "edit" dans les commentaires afin, je cite, "d'inciter chacun d'entre nous à se relire et à soigner son langage" alors qu'eux même se relisent pas et modifient leurs articles après coup.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Ça fait déjà 3 mois qu on ne peut plus poster depuis l'appli et que le bug n est pas corrigé...

Donc la fonction edit, faut se rendre à l'évidence, ça doit être hors de portée pour celui qui gère l'appli.
L'article résume bien le truc, c'est pas obligatoire, mais quand tu vois qui sont les entraineurs les plus en vus, y a pas à chipoter: "Si vous voulez vivre (entrainer, jouer) dans ce pays, apprenez la langue." Dr.House ^^

Pour les joueurs, ils sont obligés d'avoir une "lingua franca" sur le terrain, si il ne partage pas une langue maternelle commune. Exemple, la charnière centrale (bis) du Barça Piqué-Mathieu: Un qui reste dans le catalan/castillan et l'autre en français. C'est impossible. Même son de cloche au milieu de terrain, Rakitic (Croate), Turan (Turc).
Même si c'est pas forcément nécessaire, tu vois quand même que ces mecs vivent dans un bulle quand un Zlatan qui est là depuis 3 ans (4 ?) galère à faire une phrase correcte en français.

Après certains ont plus de facilités que d'autres, étant en ce moment éxilé en Allemagne pour apprendre la langue de Goethe, je passe parfois par des grands moments de solitude.

Au-delà de la simple communication avec le club, je pense que l'apprentissage d'une langue renforce la légitimité d'un coach vis à vis de la presse et des supporters (et aussi de certains joueurs peut-être) c'est un effort d'intégration apprécié, à mon sens.
article intéressant 10 sur 10
la comm est plus ou moins importante quand il s'agit de football
Ouais enfin quand Zlatan a lâché ses petits mots doux sur la France à Bordeaux, en anglais et pas en suédois, c'était bien pour se faire comprendre du plus grand nombre ^^

On est d'accords, faire l'effort d'apprendre la langue, même si tu la massacre, est très appréciable pour les "locaux", qui de fait t'aideront.

Viel glück! :)
C est vrai que ton français a l air dégueulasse
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4
mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41