1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe F
  3. // Argentine/Bosnie (2-1)

Un éclair de Messi, un seul, suffit au bonheur argentin

L'Argentine s'est fait peur, l'Argentine a douté, mais l'Argentine a Lionel Messi. Même fantomatique pendant 60 minutes, le Barcelonais est sorti de sa cachette au meilleur des moments pour définitivement assurer une victoire plus que poussive aux siens (2-1). La Bosnie se consolera en se disant qu'elle a plus appris en 90 minutes qu'en 100 matchs.

Modififié
1 42

Argentine - Bosnie H.
(2-1)
S. Kolašinac (2' csc), L. Messi (64') pour Argentine , V. Ibišević (84') pour Bosnie-Herzégovine.


Tous les Argentins se ruent sur lui. Pourtant il n'a pas marqué. Ni vraiment fait de passe décisive. Mais pour eux, ça n'a pas d'importance : Lionel Messi a tiré le coup franc qui a amené l'ouverture du score de l'Albiceleste (3e). Seul Garay est allé fêter le but avec Rojo, le dernier à avoir touché le ballon avant que Kolašinac ne le détourne dans ses propres buts. Agüero, Di María, Mascherano et les autres savent le nœud dans le ventre que génère la sélection pour la Pulga, lui qui n'a pas marqué un seul but dans un Mondial depuis le festival de 2006 contre la Serbie (6-0). Alors quand le Barcelonais y est allé de son premier vrai but, sur un slalom tout ce qu'il y a de plus classique chez lui, ils sont tous, sauf le gardien, allés le prendre dans leurs bras. Un par un. Il faut dire qu'en une seule action, leur numéro 10 les a sortis d'une bien belle déconvenue face à la Bosnie. Elle, l'Argentine aux 15 Coupes du monde, face au bizuth des Balkans.

Contrôle porte-manteau et .ppt

Car hormis ce premier but précoce, l'Argentine n'a rien fait dans cette première période. En fait, elle n'est pour ainsi dire jamais vraiment entrée dans son match. Hormis une sacoche de Mascherano plein axe (29e), que Begović n'a pu arrêter qu'en la boxant, le Power Point de présentation de la première mi-temps argentine tient en deux points : un bus garé devant la défense faute d'imagination et Lionel Messi qui vient immanquablement s'empaler dans les milieux récupérateurs adverses en tentant toujours le même dribble. Alors qu'en face, ce CSC a forcé les Bosniens à oublier l'enjeu d'un premier match d'un tout premier Mondial et la stature de l'adversaire pour revenir au score au plus vite. À peine dix minutes plus tard, Hajrović est bien lancé dans le dos de la défense (12e). Son contrôle porte-manteau n'est pas labellisé ZZ. Ça laisse au gardien le quart de seconde pour dégager des deux poings. Mais on n'est pas passé loin. Comme sur cette tête de Lulić, la vraie menace dans ce match, venu couper de la tête un corner (40e). Mais Romero est à la parade.

Ibišević pour l'honneur

Le pire, c'est que le discours de Sabella à la mi-temps et l'accueil réservé par le Maracanã, pour le retour sur le terrain de ses protégés ciel et blanc, ne semblent rien y faire. La deuxième période commence comme elle s'est terminée. Avec un replay d'une action de Lulić sur les grands écrans du stade. Le milieu de la Lazio enroule un coup franc bien placé juste au-dessus du mur (50e). Il est cadré, mais trop mou pour ne pas finir dans les gants de Romero. Une minute plus tard, c'est même tellement le feu dans la défense albiceleste que Marcos Rojo ne trouve pas d'autre moyen de se dégager qu'un coup du foulard (51e). Comme un symbole, encore, Messi envoie son coup franc dans le ciel du Maracanã (63e). C'est au moment le moins indiqué donc, alors que rien ne prédisposait la physionomie du match à basculer, que Messi décide, on ne sait pourquoi dans ces cas-là, de se réveiller. L'espace de 20 secondes. Une-deux avec Higuaín. Il traverse la moitié adverse en diagonale pour finir perpendiculaire à la surface, à lécher la ligne de la surface de réparation, dribbler 2 joueurs et enrouler au second poteau. Ça ne manque pas. La Pulga fait poteau rentrant. Avec cet éclair, bien sûr, Messi débloque les siens et l'Argentine se procure quelques belles occases, comme cette accélération puis frappe du Kün Agüero (76e), passée de peu à côté. Si le tableau d'affichage retiendra que la Bosnie a quand même marqué un but par Ibišević à la 84e (2-1), le foot retiendra lui que Messi a véritablement commencé son histoire avec la Coupe du monde, un soir de match au Maracanã.

Par Maxime Marchon, au Maracanã
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Estebanana Niveau : CFA
Messi moyen. Mais messi décisif. Reste plus que Ronaldo et Ozil et tous les leaders d'attaque auront réussi leur entrée.
Estebanana Niveau : CFA
Messi moyen. Mais messi décisif. Reste plus que Ronaldo et Ozil et tous les leaders d'attaque auront réussi leur entrée.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
L'Argentine était peu inspirée offensivement mais a le mérite de bien lancer son mondial avec ce résultat. Elle sera obligée de hausser son niveau pour aspirer à battre de plus gros adversaires. Les bosniaques n'ont pas démérité
Steve Zissou Niveau : District
Mitigé après ce match. L'Argentine fait un match franchement moyen, mais gagne quand même face à une équipe pas évidente à jouer.
Reste à voir l'Argentine 90 minutes avec un vrai schéma de jeu, et pas l'horreur de la première mi-temps.
Dwight K. Schrute Niveau : District
Dommage pour la Bosnie, je pense qu'ils pouvaient vraiment faire un bon résultat, l'Argentine était prenable... Mais que d'imprécisions c'est pas croyable !!
J'ai l'impression Sabella est parti dans un délire à la Ancelotti, mais poussé à fond. Son équipe est carrément coupée en deux, défense basse et jeu hyper vertical en attaque. Du coup, grosse dose d'individualisme chez Aguero et Messi, un peu comme Bale et Ronaldo au Real. Sauf que y'a pas de Benzema pour faire le trait d'union. C'est très brut, assez peu policé dans dans le cas de l'Argentine.

Du coup, assez difficile à juger. Il faut voir ce que ça donne par la suite. Si il y a vraiment une tactique pensée et efficace, on ne pourra que s'incliner. Sinon, on sera plus proche de l'indigence...
Des ignares vont vous dire que la Bosnie méritait de gagner. Ne les écoutez pas.
J'aime cette équipe d'Argentine, j'aime sa suffisance. Messi a dû défendre trois fois dans le match, en fait les attaquants ne défendent pas, le gardien a une tête de branleur des pages.
Le but, c'est un exploit de Messi mais aussi une sublime action collective dont seule l'Argentine est capable (avec le Japon disons, on verra à la fin qui aura mis des buts du même tonneau).
Les stats 59% de possession pour l'Argentine, 90% de passes réussies alors qu'ils pratiquent un jeu fait de prises de risque permanentes, 11 tirs pour l'Argentine, 16 pour la Bosnie (dont 2 réellement dangereux, l'un fait but d'ailleurs). Mais il faut voir le sourire de Romero après le but de la Bosnie. Le mec était peinard.
Les ignares dont je parlais prévoient que l'Argentine ne passera pas les huitièmes...
Ils sont juste trop nonchalants, mais quel talent dans cette équipe, énorme qualité de passe sinon.
LaCagetteAuFondDuGrenier Niveau : Loisir
L'Argentine pour le moment c'est : peut mieux faire.
Il y a beaucoup de potentiel mais attention il y aussi pas mal de travail.
Messi doit se libérer et arrêter d'essayer de faire la différence seul et d'aussi loin.
Message posté par Dwight K. Schrute
Dommage pour la Bosnie, je pense qu'ils pouvaient vraiment faire un bon résultat, l'Argentine était prenable... Mais que d'imprécisions c'est pas croyable !!


Prenable, me fait pas rire! C'est juste que tactiquement, c'est délirant et qu'ils sont super talentueux. Les mecs marchaient en attaque.
Trois coups du foulard en un match, dont un à la Edmilson.
En tant que vrair argentin et passionné (oui, j'ai un pote de mon oncle qui a vécu 5 mois à buenos aires donc je me sens argentin.), je suis triste d'annoncer que cette équipe enculera
Faudra m'expliquer pourquoi Maxi Rodriguez est toujours sélectionné...toujours trouvé moyen , et encore plus ce soir.
Cette équipe d'Argentine me laisse quand même un peu perplexe. Par contre, la Bosnie a bien joué et aurait mérité un meilleur résultat. Une équipe d'Argentine coupée en deux et qui concède facilement des occasions. Il va falloir montrer une autre image s'ils veulent aller loin dans cette compétition autrement je serais pas surpris de les voir être éliminés en quart par le premier "gros". Sinon le but de Messi est juste sublime! on sentait dans sa joie qu'il avait envie de marquer, je me rappelles pas la dernière qu'il a jubilé de la sorte.
Affligeant la compo! Eh Sabella les mecs en bleu c'était pas l'Italie mais la Bosnie vieux!

Non mais serieux défense à 5 avec sa majeste Campagnaro (attention pointure) épaulé par Maxi Rodriguez, l'homme de la passe en retrait!

Au moins le mec a le mérite de reconnaitre à la fin du match qu'il s'est chié dessus comme une pucelle a sa premiere partouze.
(la tronche de mon précédent message, j'avais pas fini)

En tant que vrair argentin et passionné (oui, j'ai un pote de mon oncle qui a vécu 5 mois à buenos aires donc je me sens argentin.), je suis triste d'annoncer que cette équipe enculera n'importe quelle défense mais se fera également sauté.

J'ai des frissons jusqu'aux couilles quand elle porte la balle dans le camp adverse, les individualités sont tellement fortes qu'elle donne l'impression de b'avoir une vraie cohésion.

Par contre, cette équipe ne sait pas défendre, elle est coupé en 2. Chacun essaye de défendre à sa manière de façon individuelle. Rojo et Romero me font flipper et contrairement aux apparences, l'axe central est solide.

Si ils veulent aller au bout, ils devront continuer ainsi et ne penser qu'à marquer et toujours penser à scorer plus que l'adversaire car le système à 5 défenseurs ...Ben non mon gars.

Le manque d'unité collective pour défendre est criant et ça m'étonnerait pas qu'on se fasse démonter par une équipe bien rodée comme le Chili ou la Colombie voire même la France (sisi) car je pense que la France a vraiment tourner la page avec le jeu dégueulasse insufflé par domenech et blanc.
Si la France se qualifie elle jouera probablement l'une des deux équipes.

L'Argentine m'a un peu déçu. En première mi temps ils ont joué en mode catenaccio horrible. En deuxième mi temps, j'ai cru voir une équipe de football us: une équipe attaque avec Messi en quarterback et une équipe défense.

La Bosnie s'est sympa a voir jouer mais ils ont manqué de créativité (malgré l'excellent match de Pjanic), d'audace (le sélectionneur aurait du faire le changement tactique plus tôt) et surtout de chance.

Je veux voir comment se déroulera le tournoi pour ces deux équipes parce qu'au vu de ce premier match, la France a les moyens de les sortir en 1/8.
Le système de Sabella pour la première mi-temps était pour le moins ... étrange. 5 défenseurs (bon ok 3 en possession, encore que ...) + Mascherano qui avait fait un pari avec un pote qu'il passerait pas la ligne médiane c'est pas possible autrement, ça faisait une équipe coupée en deux, avec absolument personne pour venir chercher un ballon au milieu de terrain. Messi qui faisait comme à son habitude tout pour battre un nouveau record : celui du nombre minimum de kilomètres parcourus sur une mi-temps, et Di Maria et Aguero complètement paumés à coté de Maxi Rodriguez qu'ils ont été recherché je ne sais d'où.

Après par contre, la deuxième mi-temps était toute autre : Gago a fait beaucoup de bien pour les relances vers Messi qui avait des points d'appui devant lui avec la montée d'Higuain. Et puis ce goal...

Par contre, j'entends dire partout que "l'Argentine n'a pas de défense". Je les ai trouvé plutôt très solides personnellement, après c'était que la Bosnie, mais on pas vu Dzeko de tout le match. Les latéraux sont très bons et les centraux ont tour pris sauf sur l'action du but ou Fernandez est un peu perdu. Faudra revoir contre une meilleure équipe, mais j'y crois moi. Avec un Messi en confiance, un système opportun et un bon équilibre au milieu, ça peut faire très mal !
Ha ce Messi... On s'est foutu de sa gueule pendant toute une partie du live SF et vlà qu'il nous sort une accélération made in Argentine... Salaud* !

J'ai bien aimé cette Bosnie. On a vu les deux qualifiés, bien que je ne connaisse pas trop le Nigeria.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
La défense de l'Argentine c'est quand même d'une tristesse.

Les bosniaques étaient à 2 contre 5 et pourtant ils étaient à chaque fois dangereux.
Les défenseurs étaient statiques, j'avais l'impression que leur seul objectif c'était de jouer le hors-jeu.

Heureusement qu'ils compensent par l'attaque parce que sinon ils sont mal barrés
Mark Renton Niveau : CFA2
Message posté par Estebanana
Messi moyen. Mais messi décisif. Reste plus que Ronaldo et Ozil et tous les leaders d'attaque auront réussi leur entrée.


Oui, Wayne Rooney fait un grand match !
La Serbie en 2006 les gars, la putain de Serbie...

Ah non j'oubliais, c'est tous les mêmes ces Yougos !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Benzema porte l'allégresse
1 42