1. //
  2. // Demies
  3. // Galles-Portugal (0-2)

Un destin portugais

La Selecção est en finale d’un championnat d’Europe qu’elle aurait pu quitter dès le premier tour et où elle n’a jamais vraiment brillé. Alors on peut critiquer, regretter qu’une autre sélection ne soit pas à sa place, on peut aussi juste être content pour tout un pays. Et si le Portugal avait enfin rendez-vous avec son destin dimanche à Saint-Denis ?

Modififié
2k 76
C’est l’histoire d’un petit pays périphérique de l’Ouest de l’Europe de 10 millions d’habitants, un pays dont les journaux et les chaînes d’infos ne parlent pas souvent. C’est vrai, il suffit de demander au correspondant en Espagne d’y faire un tour si jamais un événement notable se passe. Pas de conflits, pas de terrorisme, un président dont on ne connaît même pas le nom (mais comme il paraît que le vrai patron est le Premier ministre...), quelques cinéastes pour des salles d’Odéon et Saint-Germain, des belles plages, un fiscalité sympa pour les retraités, une nourriture agréable et bon marché si on tolère bien l’huile d’olive, des ponts qui portent le nom de navigateurs, une capitale où tous vos amis sont allés forcément l’été dernier ( « Quoi, tu n’es pas allé à Lisbonne ? Mais c’est beaucoup plus authentique que Barcelone. » ) C’est l’histoire d’un pays où une génération a découvert la crise, le chômage et dont un ancien Premier ministre (de centre droite) a dit d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Alors, comme il ne peut plus découvrir de terres inconnues, conquérir la moitié du monde, qu’il n’a plus d’œillet à mettre au bout des fusils de ses soldats, ce pays a trouvé le foot pour faire parler de lui, pour se raconter une histoire à lui-même.

Première défaite contre l'Albanie, à la maison


Ce jeudi matin, il s’est même réveillé dans la peau du premier finaliste de ce championnat d’Europe. À vrai dire, il se pince un peu pour y croire. L’optimisme n’a jamais été son point fort, il a même inventé ce joli mot fourre-tout de saudade pour expliquer cet attrait irrésistible pour la mélancolie. Que pouvait-il attendre d’une équipe qui débute ses éliminatoires par une défaite à la maison contre l’Albanie ? Au moins, il a eu la bonne idée de changer de sélectionneur. Avec ses valises sous les yeux et ses airs de personnage résigné à sortir d’un roman de Lobo-Antunes, ce Fernando Santos attire la confiance. On sent l’homme revenu de toutes les illusions, mais un type fiable, un peu roublard sur les bords, et dont le petit pays se dit qu’il doit forcément avoir un plan en tête sans en être trop sûr non plus. Parce qu’une équipe qui en prend trois contre la Hongrie, glisse dans la bonne partie de tableau parce qu’un grand blond islandais marque à la dernière seconde contre l’Autriche, attend la demi-finale pour gagner son premier match dans le temps réglementaire, change toute sa défense, son milieu et se retrouve à 90 ou 120 minutes de remporter cet Euro… Oui, cette équipe doit avoir ce qu’on appelle un destin.


Le destin, c’est ce truc très con qui vous fait battre le Paraguay sur un but en or, être repêché au dernier moment parce que l’ONU a décrété un embargo sur le pays qui a terminé devant vous lors des éliminatoires, qui fait que votre meilleur joueur rate le seul penalty de sa carrière en finale dans un stade de base-ball, qui vous fait perdre une finale d’un championnat d’Europe à cause d’un but d’un attaquant dont l’errance de la suite de sa carrière l’amènera à Arles-Avignon. Le destin est parfois plus fort que vos insuffisances, que l’ennui que peuvent vous procurer des personnes chargées d’entretenir un flot de paroles ininterrompues lors d'un duplex depuis Clairefontaine ou la fameuse arrivée du bus des Bleus (importante, l’arrivée du bus). Ce petit pays aimerait bien que son équipe pratique un football plus chatoyant, moins court en bouche. Alors il encaisse les critiques, il se vexe parfois, il peut virer un peu parano, mais il aurait tort. L’essentiel est ailleurs. L’essentiel n’est pas de savoir si le spectacle pratiqué est du goût des spécialistes, des causeurs, si Cristiano devrait laisser un coup franc au petit Guerreiro, si cette sélection est dégueulasse, ennuyeuse, chanceuse et si Platini a foutu un beau bordel avec son Euro à 24. L’essentiel réside dans l’émotion provoquée par une victoire aussi à l’arrachée soit-elle, la joie suscitée par ce sport à la con où le meilleur ne gagne pas toujours à la fin. Le Portugal est en finale de l’Euro 2016 et que cela plaise ou non, c’est aussi une belle histoire.



Par Alexandre Pedro
Modifié

Dans cet article

ça pince tout de même un petit peu de savoir que cette équipe pourrait gagner l'Euro quand Figo, Futre, Rui Costa, Deco, Maniche ne l'ont pas fait.
Cristiano Ronaldo 7 Niveau : CFA2
Note : 2
Joli article bien écrit. Oui, le Portugal joue mal. Et les amateurs de football ne doivent pas kiffer en voyant le jeu. Mais d'un point de vue de l'histoire que ces matches racontent, c'est sympathique.

A cela, il faut rajouter que le Portugal a depuis 20 ans à peu près une certaine régularité dans les performances en compétition internationale. C'est quelque chose qu'il n'avait pas avant. Gagner dimanche - même si ce sera difficile - ne serait pas hallucinant.

Enfin, le Portugal est souvent passé à rien. Disons que l'Histoire nous en doit une. Comme pour les Pays-Bas.
Frenchies Niveau : CFA
"Le Portugal est en finale de l’Euro 2016 et que cela plaise ou non, c’est aussi une belle histoire."


c'est pas l'histoire qui déplait c'est la manière !

un finaliste qui n'a gagné qu'un seul match dans le temps réglementaire, c'est laid.
point barre


ets pour ce qui est de l'histoire,
ils sont aussi en finale sans avoir éliminer une seule équipe qui a déjà gagné un titre international ...
(nous sommes 7 à avoir déjà gagné l'euro)

islande autriche hongrie croatie pologne paysdegalles

désolé, mais on est loin du vrai top8 européen
(allemagne espagne france italie paysbas belgique suisse portugal)

jouer un titre, une compétition sur un seul "choc"
c'est pas un truc que "l'histoire" retiendra tant que ça :/
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
Note : 3
Message posté par Frenchies
"Le Portugal est en finale de l’Euro 2016 et que cela plaise ou non, c’est aussi une belle histoire."


c'est pas l'histoire qui déplait c'est la manière !

un finaliste qui n'a gagné qu'un seul match dans le temps réglementaire, c'est laid.
point barre


ets pour ce qui est de l'histoire,
ils sont aussi en finale sans avoir éliminer une seule équipe qui a déjà gagné un titre international ...
(nous sommes 7 à avoir déjà gagné l'euro)

islande autriche hongrie croatie pologne paysdegalles

désolé, mais on est loin du vrai top8 européen
(allemagne espagne france italie paysbas belgique suisse portugal)

jouer un titre, une compétition sur un seul "choc"
c'est pas un truc que "l'histoire" retiendra tant que ça :/


Non mais j'hallucine, c'est vrai que l'equipe de france et son incroyable parcours mérite bien plus d'aller en finale..
Cristiano Ronaldo 7 Niveau : CFA2
Déjà, je vous rassure : personne ne voit objectivement le Portugal gagner l'Euro dimanche quand même.

Ensuite, le Portugal a incontestablement une régularité depuis 15-20 ans qui est bienvenue et qui sera, un jour, je l'espère, récompensée.

Ensuite, de plus belles générations n'ont pas gagné auparavant. Mais il leur manquait ce que celle-ci a : de la cohésion et un vrai esprit d'équipe. Je n'ai jamais vu la sélection être aussi soudée et je n'ai jamais vu les joueurs se sacrifier les uns pour les autres.

Pour ce qui est d'une hypothétique victoire portugaise, si elle advient, ce sera peut-être une chose immonde pour le foot mais ce sera comme ça. Et franchement, je ne pense vraiment pas que les supporters de la sélection seront déçus. Car, que je sache, le Portugal n'a jamais rien gagné. Quand tu as l'habitude de manger de la merde, un Mcdo passe toujours très bien. En particulier quand tu ne peux pas acheter du caviar.
Top-player Niveau : CFA
Note : 3
Dire que le Portugal ne se serait pas qualifié sans la nouvelle règle est aberrant.

En poules, le Portugal est tombé sur des équipes jouant le match nul. Elles savaient qu'avec un nul, elles pourraient quand même se qualifier. Contre la hongrie, le Portugal n'a pas vraiment tenté de gagner en fin de match car ils savaient qu'avec ce match nuls, ils étaient qualifiés.

C'est la même chose pour les autres groupes. On agit pas pareil quand on sait qu'avec 3 points, on a de grandes chances de passer.

Le passage a 24 explique aussi pourquoi beaucoup d'équipes fermaient le jeu.
Cristiano Ronaldo 7 Niveau : CFA2
Note : 2
Message posté par Zimedine Zimdane
Quel est le problème avec le Portugal en France alors ?

y a 1,2 millions de français d'origine portugaise ou de portugais au dernier recensement


En tant que franco-portugais qui parle la langue, qui y retourne tous les ans et qui s'intéresse beaucoup à ce pays, je vais te donner mon avis. Pas une vérité mais un avis.

Il y a tout d'abord des éléments sociaux et hors-foot.

En France, il y a chez certains un sentiment de supériorité vis-à-vis des portugais.

C'est alimenté par plus plusieurs choses non classées par ordre de priorité : l'origine socio-professionnelle des migrants qui sont venus s'installer en France (des gens en général peu éduqués et de couches sociales moyennes ou populaires), les métiers que ces-derniers ont pris une fois ici (des métiers peu qualifiés et peu gratifiants), l'attitude de ces migrants et surtout de leur descendance que je trouve parfois ridicule (persuadés d'être la plus grande nation de foot au monde alors qu'on n'a jamais rien gagné, une modestie trop souvent oubliée) et aussi une attitude sans cesse revendicatrice. Certains iraient même jusqu'à la qualifier de communautarisme (les fameux drapeaux portugais affichés en veux-tu en voilà).

Je pense que le Portugal n'est pas vraiment pris au sérieux. On le voit comme un gentil pays qui ne fait pas trop de bruit. Dès qu'il sort de sa place, on peut être emmerdé, surtout quand il joue comme il le fait cette année (j'y reviens plus bas).

Le football permet à ce sentiment de supériorité de se manifester et permet aussi à certains membres de la communauté portugaise d'exprimer leurs travers. Et en plus, son Histoire récente a donné lieu à quelques duels homériques mais qui ont toujours tournés en faveur de la France en dépit du fait que le Portugal ne semblait pas si loin que cela des Bleus ce qui accentue le sentiment de dépit.

Un exemple : certains portugais prétendent qu'Abel Xavier n'avait pas fait faute en 2000. Entendre ça, c'est assister à un violent déni de la réalité. Et quand, t'es seulement français et que tu entends ça, tu ne peux pas t'empêcher d'avoir un avis négatif sur certains portugais.

De plus, comme l'équipe joue assez défensivement, qu'elle a du mal à produire du jeu - faut voir aussi comment les adversaires ont fermé le jeu devant les portugais - et qu'elle a bénéficié de la refonte de la formule de l'Euro - meilleur troisième plus partie de tableau facile et ce, même si Irlande/Islande c'est en dessous de Pologne/Croatie - on a un sentiment d'injustice qui se développe : on se dit que c'est pas normal que le Portugal soit passé. On en parle presque comme s'il avait violé la règle morale selon laquelle le vainqueur doit toujours être beau. Le Brésil 1994/2002, France 1998, Italie 2006 sont des contre-exemples.

Dans la deuxième partie, tu as les éléments un peu plus "actuels" et footballistiques.

Voilà quel est le problème. On a parlé de racisme. C'est galvaudé. Mais un petit sentiment de supériorité : si, il y est.
Zimedine Zimdane Niveau : CFA2
Message posté par Cristiano Ronaldo 7
En tant que franco-portugais qui parle la langue, qui y retourne tous les ans et qui s'intéresse beaucoup à ce pays, je vais te donner mon avis. Pas une vérité mais un avis.

Il y a tout d'abord des éléments sociaux et hors-foot.

En France, il y a chez certains un sentiment de supériorité vis-à-vis des portugais.

C'est alimenté par plus plusieurs choses non classées par ordre de priorité : l'origine socio-professionnelle des migrants qui sont venus s'installer en France (des gens en général peu éduqués et de couches sociales moyennes ou populaires), les métiers que ces-derniers ont pris une fois ici (des métiers peu qualifiés et peu gratifiants), l'attitude de ces migrants et surtout de leur descendance que je trouve parfois ridicule (persuadés d'être la plus grande nation de foot au monde alors qu'on n'a jamais rien gagné, une modestie trop souvent oubliée) et aussi une attitude sans cesse revendicatrice. Certains iraient même jusqu'à la qualifier de communautarisme (les fameux drapeaux portugais affichés en veux-tu en voilà).

Je pense que le Portugal n'est pas vraiment pris au sérieux. On le voit comme un gentil pays qui ne fait pas trop de bruit. Dès qu'il sort de sa place, on peut être emmerdé, surtout quand il joue comme il le fait cette année (j'y reviens plus bas).

Le football permet à ce sentiment de supériorité de se manifester et permet aussi à certains membres de la communauté portugaise d'exprimer leurs travers. Et en plus, son Histoire récente a donné lieu à quelques duels homériques mais qui ont toujours tournés en faveur de la France en dépit du fait que le Portugal ne semblait pas si loin que cela des Bleus ce qui accentue le sentiment de dépit.

Un exemple : certains portugais prétendent qu'Abel Xavier n'avait pas fait faute en 2000. Entendre ça, c'est assister à un violent déni de la réalité. Et quand, t'es seulement français et que tu entends ça, tu ne peux pas t'empêcher d'avoir un avis négatif sur certains portugais.

De plus, comme l'équipe joue assez défensivement, qu'elle a du mal à produire du jeu - faut voir aussi comment les adversaires ont fermé le jeu devant les portugais - et qu'elle a bénéficié de la refonte de la formule de l'Euro - meilleur troisième plus partie de tableau facile et ce, même si Irlande/Islande c'est en dessous de Pologne/Croatie - on a un sentiment d'injustice qui se développe : on se dit que c'est pas normal que le Portugal soit passé. On en parle presque comme s'il avait violé la règle morale selon laquelle le vainqueur doit toujours être beau. Le Brésil 1994/2002, France 1998, Italie 2006 sont des contre-exemples.

Dans la deuxième partie, tu as les éléments un peu plus "actuels" et footballistiques.

Voilà quel est le problème. On a parlé de racisme. C'est galvaudé. Mais un petit sentiment de supériorité : si, il y est.


Merci pour ton explication

Et je te donne 100% raison
Note : 2
Message posté par Frenchies
"Le Portugal est en finale de l’Euro 2016 et que cela plaise ou non, c’est aussi une belle histoire."


c'est pas l'histoire qui déplait c'est la manière !

un finaliste qui n'a gagné qu'un seul match dans le temps réglementaire, c'est laid.
point barre


ets pour ce qui est de l'histoire,
ils sont aussi en finale sans avoir éliminer une seule équipe qui a déjà gagné un titre international ...
(nous sommes 7 à avoir déjà gagné l'euro)

islande autriche hongrie croatie pologne paysdegalles

désolé, mais on est loin du vrai top8 européen
(allemagne espagne france italie paysbas belgique suisse portugal)

jouer un titre, une compétition sur un seul "choc"
c'est pas un truc que "l'histoire" retiendra tant que ça :/


La notion de "vrai top 8 européen" est super intéressante... Partant du principe que le Portugal a battu la Pologne, qui avait battu la Suisse "top 8 européen" selon toi et surtout la Croatie, qui bien que ne figurant pas dans ton top, en fait à mon avis, partie...

Pour l'instant le parcours de la France n'est pas beaucoup plus difficile, j'aurais même tendance à croire que jusqu'à la demie il était nettement plus facile.

Après évidemment, c'est de la chance ce parcours, si le Portugal avait fini deuxième, très probablement il aurait perdu contre la France en quart!

Quant au reste... Certes Portugal-Pologne était indigeste, mais Portugal-Croatie était un match fermé plaisant à voir vu les prestations défensives et hier, la seconde mi-temps était sympa aussi...
Message posté par Cristiano Ronaldo 7
En tant que franco-portugais qui parle la langue, qui y retourne tous les ans et qui s'intéresse beaucoup à ce pays, je vais te donner mon avis. Pas une vérité mais un avis.

Il y a tout d'abord des éléments sociaux et hors-foot.

En France, il y a chez certains un sentiment de supériorité vis-à-vis des portugais.

C'est alimenté par plus plusieurs choses non classées par ordre de priorité : l'origine socio-professionnelle des migrants qui sont venus s'installer en France (des gens en général peu éduqués et de couches sociales moyennes ou populaires), les métiers que ces-derniers ont pris une fois ici (des métiers peu qualifiés et peu gratifiants), l'attitude de ces migrants et surtout de leur descendance que je trouve parfois ridicule (persuadés d'être la plus grande nation de foot au monde alors qu'on n'a jamais rien gagné, une modestie trop souvent oubliée) et aussi une attitude sans cesse revendicatrice. Certains iraient même jusqu'à la qualifier de communautarisme (les fameux drapeaux portugais affichés en veux-tu en voilà).

Je pense que le Portugal n'est pas vraiment pris au sérieux. On le voit comme un gentil pays qui ne fait pas trop de bruit. Dès qu'il sort de sa place, on peut être emmerdé, surtout quand il joue comme il le fait cette année (j'y reviens plus bas).

Le football permet à ce sentiment de supériorité de se manifester et permet aussi à certains membres de la communauté portugaise d'exprimer leurs travers. Et en plus, son Histoire récente a donné lieu à quelques duels homériques mais qui ont toujours tournés en faveur de la France en dépit du fait que le Portugal ne semblait pas si loin que cela des Bleus ce qui accentue le sentiment de dépit.

Un exemple : certains portugais prétendent qu'Abel Xavier n'avait pas fait faute en 2000. Entendre ça, c'est assister à un violent déni de la réalité. Et quand, t'es seulement français et que tu entends ça, tu ne peux pas t'empêcher d'avoir un avis négatif sur certains portugais.

De plus, comme l'équipe joue assez défensivement, qu'elle a du mal à produire du jeu - faut voir aussi comment les adversaires ont fermé le jeu devant les portugais - et qu'elle a bénéficié de la refonte de la formule de l'Euro - meilleur troisième plus partie de tableau facile et ce, même si Irlande/Islande c'est en dessous de Pologne/Croatie - on a un sentiment d'injustice qui se développe : on se dit que c'est pas normal que le Portugal soit passé. On en parle presque comme s'il avait violé la règle morale selon laquelle le vainqueur doit toujours être beau. Le Brésil 1994/2002, France 1998, Italie 2006 sont des contre-exemples.

Dans la deuxième partie, tu as les éléments un peu plus "actuels" et footballistiques.

Voilà quel est le problème. On a parlé de racisme. C'est galvaudé. Mais un petit sentiment de supériorité : si, il y est.


Une petite précision concernant l'euro 2000. Le penalty sifflé par l'arbitre est probablement la première faute sifflée à l'aide de l'assistance vidéo. Pour rappel, l'arbitre de champ n'a rien vu et signalé dans un premier temps, tout comme l'arbitre de ligne. Ce fut le 4ème arbitre qui signala à ses collègues la faute. Soit, elle fut bien réelle. Toutefois on peut sérieusement se demander si cette expression de zèle (utilisant des moyens illégaux que j'espère voir en activité un jour prochain), aurait eu lieu si la faute avait été Française, équipe championne du monde de l'époque...
Note : 2
Mais moi aussi je suis dans la quête de l'émotion, je peut être de mauvaise foi quand je déteste/adore une équipe.

Mais bon, quand on me ressasse les même clichés pendant des années, je rage.

Italiens=truqueurs
Allemand=pragmatisme
Ronaldo=individualiste

Etc.

Des clichés encouragés par notre presse et relayés par des personnes qui ne regardent pas les matchs
Message posté par outah
Mais moi aussi je suis dans la quête de l'émotion, je peut être de mauvaise foi quand je déteste/adore une équipe.

Mais bon, quand on me ressasse les même clichés pendant des années, je rage.

Italiens=truqueurs
Allemand=pragmatisme
Ronaldo=individualiste

Etc.

Des clichés encouragés par notre presse et relayés par des personnes qui ne regardent pas les matchs


C'est sûr...Et même quand on regarde les matchs, on est souvent conditionnés par ces "récits" et ces mythes. C'est la magie hallucinatoire du foot (mais c'est peut-être la même chose en politique) que sur un terrain tu ne vois que ce que tu veux bien voir (ou ce que l'on nous dit de voir).
PagePute à Berlu Niveau : District
Note : 4
Message posté par Angelinho
Ce serait l'Angleterre qui en serait arrivée ce stade de la même manière, tout le monde vanterait le fighting spirit, on applaudirait l'Italie pour leur"Catennacio", si l'Allemagne gagne ce soir on ressortira que les allemands gagnent toujours à la fin... mais la c'est le Portugal, alors on critique le jeu, c'est pas beau,... condescendance de français à petite queue et grande gueule!
PS: si c'était l'Algérie tu la fermerai pour pas te faire cramer ta caisse


+100, on voudrait tous être à la place du Portugal. Ils y sont, le reste c'est du bruit de fond.
Message posté par Cristiano Ronaldo 7
En tant que franco-portugais, je ne peux que me faire l'écho de ce constat. Un certain nombre de luso-descendants sont d'énormes beaufs qui correspondent au portrait fait. Il a tout fait raison.


je ne nie pas leur existence, et je ne suis pas sur de ne pas en faire partie (surtout après litrons de houblon :-)). Mais je trouve assez curieux de juger une équipe à cause de ses supporters.
PagePute à Berlu Niveau : District
Note : 5
Message posté par Cristiano Ronaldo 7
Ronaldo c'est la résurrection en 2002 bien sûr. Mais d'un point de vue du jeu offensif, ce Brésil-là, c'était surtout des individualités, non ? Ceci étant, j'avais même pas 13 ans. Il y a donc peut-être beaucoup de buée sur les lunettes avec lesquelles je regarde le passé.

Italie 2006, c'est beau en demi notamment. Mais contre nous, en finale, ils sont à deux doigts de craquer. Et surtout, contre l'Australie, ils passent sur un penalty inexistant qui avait d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre. Après pour ceux qui aiment le vice - j'aime le vice - oui c'est un beau vainqueur. Mais plus par leur cohésion, par leur triomphe dans l'adversité que par les prouesses techniques.

D'ailleurs, l'Espagne 2010 est un vainqueur super logique mais pas forcément beau. Ils étaient plus beaux en 2008 et 2012, je trouve.


Oui ce fameux pénalty que l'arbitre donne pour compenser l'exclusion de Materazzi (à la 50+ pour une faute presque imaginaire).

C'est fou les gens se rappellent que des choses qui les intéressent. L'Italie craquer contre la France? Pour une équipe qui s'est crée trois occases en 120 minutes (dont un penalty inventé de toutes pieces) et surtout que l'arbitrage à favorisé (but de la tête à la 77e pour l'Italie annulé sans explication) et un président de la FIFA qui nous remet pas le trophée parce qu'il voulait pas nous voir gagner...

Je comprends de mieux en mieux les Lusitaniens, mais bon c'est aussi ça la France.
Message posté par SpartaFC
C'est sûr...Et même quand on regarde les matchs, on est souvent conditionnés par ces "récits" et ces mythes. C'est la magie hallucinatoire du foot (mais c'est peut-être la même chose en politique) que sur un terrain tu ne vois que ce que tu veux bien voir (ou ce que l'on nous dit de voir).


Oui on l'est tous un peu, conditionné.

Le pire restant pour moi le lynchage d'un joueur parce que la plupart ne l'ont vu jouer qu'une fois et que cette fois là, il ne fut pas bon/n'a pas marqué/n'a pas été trouvé par ses partenaires, etc.

Et donc à chaque fois qu'ils le verront sur un terrain, quoi qu'il fasse, il sera "nul".

Mais bon, faut avouer que quand on te ressasse les mêmes choses de partout, il faut être sacrément sûr de soi pour dire le contraire, et même voire autre chose. C'est comme une dégustation de vin : si quelqu'un prétendument expert avec un meilleur vocabulaire que toi trouve que le vin a un arôme de framboise, il y a de forte chance que tu le perçoive aussi (parce que du coup, tu recherches l'arôme de framboise).
SeiBrasil67 Niveau : Loisir
Note : 3
C'est dingue la mentalité des gens.
Si le Portugal etait aussi mauvais qu'on le dit, alors que fait il en finale ?

Oui le Portugal n'a "battu" "que" la Croatie, "que" la Pologne, "que" le Pays de Galles...

Et évidemment a lire les 3/4 de footix pro EDF (Equipe qui savait très bien quen finissant 1ère de son groupe elle aurait un tableau dégagé jusqu'en demies) sur ce site, a vous lire les adversaires du Portugal allaient écarter les jambes pour qu'ils leur mettent pleeeeein de buts et gagnent TOUS leurs matchs.

France Suisse ?
France - Roumanie qui se décante à la toute fin apres une purge.
France - Albanie ? 2-0 ? Wahou à partir de la 89e. Easy.

Et les anti Ronaldo, juste un commentaire : Si Ronaldo etait français, vous serez tous en train de le pomper actuellement.

Avec mes amitiés
Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Message posté par SeiBrasil67
C'est dingue la mentalité des gens.
Si le Portugal etait aussi mauvais qu'on le dit, alors que fait il en finale ?

Oui le Portugal n'a "battu" "que" la Croatie, "que" la Pologne, "que" le Pays de Galles...

Et évidemment a lire les 3/4 de footix pro EDF (Equipe qui savait très bien quen finissant 1ère de son groupe elle aurait un tableau dégagé jusqu'en demies) sur ce site, a vous lire les adversaires du Portugal allaient écarter les jambes pour qu'ils leur mettent pleeeeein de buts et gagnent TOUS leurs matchs.

France Suisse ?
France - Roumanie qui se décante à la toute fin apres une purge.
France - Albanie ? 2-0 ? Wahou à partir de la 89e. Easy.

Et les anti Ronaldo, juste un commentaire : Si Ronaldo etait français, vous serez tous en train de le pomper actuellement.

Avec mes amitiés


On dit pas qu'il est mauvais on dit qu'il est dégueulasse à voir jouer

Pour Ronaldo on le pomperait plus comme on a pompé Ginola ou plus comme Benzema ?

Et désolé qu'il y ait eus des beaux buts aux matchs de l'edf
SeiBrasil67 Niveau : Loisir
Note : 4
Je pense que ce système de meilleurs 3emes a fait en sorte qu'ils touchent la nouille.

Oubliez pas que le Portugal cest 5/7 demies finales.
Et à l'époque y avait pas de meilleurs 3emes.

Je ne crache pas sur les "beaux buts" de l'EDF après de sacrées purges.
Cache misere.


En tout cas jai hate d'être ce soir, on saura si les footix petit jean pro edf auront raison de s'emballer ou si tout n'était qu'une mascarade.

Pcq avec cette mentalité, ils se sont chié dessus pendant 1 semaine avant de jouer l'Islande, la ces derniers jours c'est la fête on est trop forts.

Suffit d'une defaite et c'est reparti.

Même si je pense que la France va gagner. La célèbre chatte à Deschamps qui fait qu'ils jouent une Allemagne diminuée.
Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Message posté par SeiBrasil67
Je pense que ce système de meilleurs 3emes a fait en sorte qu'ils touchent la nouille.

Oubliez pas que le Portugal cest 5/7 demies finales.
Et à l'époque y avait pas de meilleurs 3emes.

Je ne crache pas sur les "beaux buts" de l'EDF après de sacrées purges.
Cache misere.


En tout cas jai hate d'être ce soir, on saura si les footix petit jean pro edf auront raison de s'emballer ou si tout n'était qu'une mascarade.

Pcq avec cette mentalité, ils se sont chié dessus pendant 1 semaine avant de jouer l'Islande, la ces derniers jours c'est la fête on est trop forts.

Suffit d'une defaite et c'est reparti.

Même si je pense que la France va gagner. La célèbre chatte à Deschamps qui fait qu'ils jouent une Allemagne diminuée.


ton message est indigeste

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 76