Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Arsenal (0-0)

Un derby londonien intense, mais stérile

Au terme d’un match à grande intensité, Blues et Gunners ne sont pas parvenus à faire la différence. Pas de but, donc, pour un match nul qui, finalement, fait office de résultat plutôt logique.

Modififié

Chelsea 0-0 Arsenal



L’occasion est magnifique. En soliste, Ramsey élimine trois défenseurs de Chelsea avant de balancer un pointard en fin de course. Le geste est parfait. À un détail près, le ballon termine sa course sur le poteau de Thibaut Courtois. La balle revient sur Lacazette, seul face au but vide, qui ne parvient pas à trouver le cadre. Nous sommes juste avant la mi-temps et Arsenal vient de laisser passer sa chance. Celle d’ouvrir le score et de se mettre en bonne position pour enfin gagner à Stamford Bridge, six ans après sa dernière victoire ici. Dommage. Au moins, les Gunners peuvent s’estimer heureux de ne pas s’incliner. C’est déjà ça. Les Blues, eux, laissent le champ libre à City.

Arsenal sans complexe


Soucieux, les Gunners peuvent l’être au moment de fouler la pelouse de Stamford Bridge, eux qui restent sur cinq défaites consécutives ici en championnat pour un total de quinze buts encaissés. Mais l’histoire est faite pour être bousculée. Et le début de match d’Arsenal semble le confirmer. Bien en place, solides dans les duels et surtout très rapides sur les phases offensives, les Canonniers posent bien des problèmes à des Blues dépassés par une adversité inattendue de la part de leurs meilleurs ennemis.


Sauf qu’avec Arsenal, il faut toujours se méfier, et après quelques occasions franches, les visiteurs sont tout proches de se faire surprendre par Pedro, bien lancé par Fàbregas, mais l’Espagnol perd son duel face à Čech. On se dit alors que les hommes de Wenger vont se remettre à bégayer leur football, mais à l’inverse, ils reprennent le contrôle des opérations. Mieux, ils sont à deux doigts d’ouvrir le score, sauf qu’après un raid solitaire de grande classe, Ramsey vient taper le poteau alors que Lacazette, lui, ne parvient pas à trouver le cadre face au but vide. Pas de pion, donc, mais de belles promesses pour Arsenal au moment de regagner les vestiaires.

Une bataille sans vainqueur


Après une première période à forte intensité, ce second acte débute sur des bases plus timides. Conte a décidé de renforcer son milieu de terrain avec l’entrée de Bakayoko, un changement donc l’impact ne tarde pas à se faire ressentir tant les Gunners ont plus de mal à déstabiliser les Blues. Sinon, hormis une tentative de Willian facilement captée par Čech, les occasions se font plus rares et le gros de la bataille se déroule au milieu de terrain.


Histoire de bousculer l’apathie générale, les deux entraîneurs décident d’envoyer chacun un technicien sur la pelouse avec les entrées de Sánchez et d’Hazard. Pour autant, aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence. Les Gunners ont bien une explosion de joie à la 75e minute de jeu, mais elle est de courte durée lorsque le but de Mustafi est annulé pour une position de hors jeu. Les minutes défilent, la fatigue se fait ressentir, et le score, lui, n’évolue pas. De quoi agacer David Luiz qui voit rouge après un tacle de cheval sur Kolašinac. La supériorité numérique des Gunners dans les derniers instants n’y change rien, et les deux formations se séparent sur ce match nul somme toute plutôt logique.


Chelsea (3-4-2-1) : Courtois - David Luiz, Cahill, Azpilicueta - Alonso, Kanté, Fàbregas, Moses - Willian (Hazard, 69e), Pedro (Bakayoko, 45e) - Morata (Christensen, 88e)

Arsenal (3-4-2-1) : Čech - Monreal, Mustafi, Koscielny - Kolašinac , Xhaka, Ramsey, Bellerín - Iwobi (Elneny, 80e), Welbeck (Giroud, 73e) - Lacazette (Sánchez, 66e)


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible