1. //
  2. // 1/4 de finale aller
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid (0-0)

Un derby de Madrid sans spectacle, pas sans suspense

Dans un combat plus tactique que technique, l'Atlético, pas malheureux, et le Real, dominateur mais tombé face à un os nommé Oblak, se quittent dos à dos. Un score nul et vierge qui promet un match retour bouillant, à défaut d'avoir offert un spectacle brillant lors de cette première manche.

Modififié
4 71

Atlético Madrid - Real Madrid
(0-0)



Jan Oblak a tout de l'anti-star. Sa grande carcasse et ses épaules rentrées forment pourtant le grand bonhomme de ce derbi madrileño, remake de la dernière finale lisboète. Ironie de l'histoire, le premier déplacement européen de la saison lui avait été fatal. Sur le pré de l'Olympiakos, le portier slovène avait enchaîné bévues et hésitations. Sans pitié, Diego Simeone l'avait placé à ses côtés, sous la guérite. Jusqu'à la blessure de Moyá, sorti prématurément face au Bayer Leverkusen, seul son statut de gardien le plus onéreux du football espagnol le qualifiait. Sauveur lors de la séance de penaltys face aux Teutons, il a récidivé ce mardi dans un Vicente-Calderón rendu muet par le premier acte des Merengues. Plus que ses parades décisives, face à Gareth Bale ou James Rodríguez, Oblak a dégagé une sérénité tout en contraste par rapport à ses coéquipiers, méconnaissables dans leur manque d'engagement. Terminé sur un score nul et vierge, ce premier opus entre les frères ennemis de la capitale offre autant de regrets aux Madridistas, dominateurs contrariés, que d'espoirs aux Colchoneros, en souffrance, mais au coude à coude pour la qualification. Une qualification qui se décidera dans une semaine avec le Santiago-Bernabéu en guise de théâtre.

Un Calderón muet, un public apeuré


« Deux nuls peuvent faire l'affaire. » Carlo Ancelotti est maître dans l'art de communiquer sourire en coin. Suite à cette affirmation, chaque badaud présent au Vicente-Calderón s'attend à un match fermé, aux nerfs. Raté. Premier à frapper dès la seconde minute, son Real Madrid rend inoffensif le voisin du Sud de la capitale. Symbole de cette frilosité, Godín foire son dégagement. Gareth Bale active le mode buffle, s'avance devant Oblak qui offre son épaule pour remporter ce face-à-face. Le début du show slovène, également celui des ennuis pour les Colchoneros. Avec un James et un Modrić à hauteur de Kroos, les milieux de Simeone sont perdus, car sans marquage. La possession, loin d'être stérile, permet aux Blanc meringue d'enchaîner les combinaisons. De par ses décrochages, Benzema multiplie les solutions et les possibilités de frappes pour ses comparses. Sur chaque tentative, qu'elle soit du Gallois ou du Colombien, les gants du portier slovène s'interposent. Et offrent un grand bol d'oxygène au Calderón, plus apeuré que stressé. Une audience qui, sur les quelques prises de balle de Griezmann, auteur de la seule frappe cadrée des siens, se prend à espérer des minutes heureuses. Après la pause, donc.

Mandžukić, des coups et du sang


Frigorifiés par un vent tourbillonnant, déçus par des bières sans alcool, les aficionados locaux s'en remettent à l'esprit de guerriers de la bande à Simeone. Un iota moins fébrile, l'Atlético délaisse toujours le cuir à son ennemi. Avec une physionomie inchangée, la rencontre gagne en température suite au(x) coup(s) de sang de Mandžukić. L'arcade ouverte, victime d'une agression de Carvajal, le Croate passe le plus clair de son temps à houspiller Sergio Ramos et consorts. Le rythme s'en ressent, la qualité technique aussi. Benzema, si juste durant le premier acte, multiplie les mauvais choix. Comme lors de ce 69e tour de cadran, lorsque servi par Marcelo dans la surface, il tente une remise du talon bien plus complexe que la frappe qui s'imposait. Touché au genou, il est d'ailleurs le premier à être remplacé. Les quelques sifflets qui lui sont adressés se répètent, une petite minute plus tard, lorsque le Cholo décide de sortir son Français, Griezmann. Ses changements - entrées de Raúl García, puis de Fernando Torres - permettent pourtant à l'Atlético d'occuper la moitié de terrain adverse. En panique malgré toute logique, l'arrière-garde merengue concède des occasions que Torres et Mandžukić sont à deux doigts de convertir. Sur un dernier centre de Gabi, Raphaël Varane, impérial, s'interpose et laisse place à un suspense. La semaine va être longue.

À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Robin Delorme, au Vicente-Calderón
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

harry plotteur Niveau : DHR
CR7 était apparemment à un ratio ahurissant de 1/56 concernant ces coups francs avant le match, le voilà à 1/58! Au moins ca prouve qu'il était bien sur la pelouse car invisible ce soir..
Ian Curtis
Benzema, 5.9 sur Whoscored
hahahahaha
Non mais sérieux, c'est juste ouf ses passes quand il faut tirer.
On dirait du foot féminin.
Note : 4
Dommage que l'arbitre n'ait pas su tenir son match dès le début. Il a mis beaucoup de temps à sortir les sanctions administratives, d'un côté comme de l'autre. Beaucoup de fautes et de tensions alors que ça aurait pu être évité à mon sens. Côté jeu, le Real a bouffé l'Atléti en première qui a su se rebiffer en seconde, malgré les occasions concédées. Sur des étincelles, le Real peut vraiment déclencher la foudre. A mi-parcours, ça profite plus à l'Atlético qu'autre chose.

A noter, le comportement exemplaire de nos trois français, en incluant Kroos et Modric pour le Real et Miranda et Gabi pour l'Atlético qui n'ont quasiment jamais gueulé sur les décisions.

C'est usant de voir les joueurs beugler à tout bout de champ sur les arbitres pour rien.
Il n'y a que chez nous qu'on voit ça. En basket, en hand ou en rugby, l'arbitre est rarement malmené comme ça peut être le cas. C'est sifflé, replacez-vous, il ne reviendra pas dessus, du moins tant qu'on aura pas cette putain de vidéo.
tres gros match de varane (a part sa coupe de cheveux)... le futur de l'equipe de france est assure ... ce marcelo quel joueur !!! sur le cote, au milieu, a la recuperation ,sur les centres , technique , rapide ... tonton nasser lache les biftons ...
Benzema tu le mets seul sur la ligne de but il va chercher CR7...
Ramos un match à la Ramos : énorme défensivement, mais des relances foireuses plein axe et les coups de coude qui vont bien...
Varane et Marcelo monstrueux.

Pour le reste, Carlo parlait de se qualifier avec deux nuls, il devrait s'inquiéter de l'élimination par deux nuls. En n'ayant pas réussi à convertir une des nombreuses occasions ce soir ça pue totalement le traquenard au retour.

L'Atlético à part à la 89e ils ont absolument rien tenté.
tres gros match de varane (a part sa coupe de cheveux)... le futur de l'equipe de france est assure ... ce marcelo quel joueur !!! sur le cote, au milieu, a la recuperation ,sur les centres , technique , rapide ... tonton nasser lache les biftons ...
tres gros match de varane (a part sa coupe de cheveux)... le futur de l'equipe de france est assure ... ce marcelo quel joueur !!! sur le cote, au milieu, a la recuperation ,sur les centres , technique , rapide ... tonton nasser lache les biftons ...
Ian Curtis
Message posté par harry plotteur
CR7 était apparemment à un ratio ahurissant de 1/56 concernant ces coups francs avant le match, le voilà à 1/58! Au moins ca prouve qu'il était bien sur la pelouse car invisible ce soir..


C'est ce qu'on appelle un homme de records..
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 3
Mandzkic :
http://media.uaredesign.com/catalog/pro … nc-1_1.jpg

D'ailleurs gare à la sanction pour carvajal après vision des images pour son enchaînement gauche-droite...
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par MetekoO
Dommage que l'arbitre n'ait pas su tenir son match dès le début. Il a mis beaucoup de temps à sortir les sanctions administratives, d'un côté comme de l'autre. Beaucoup de fautes et de tensions alors que ça aurait pu être évité à mon sens. Côté jeu, le Real a bouffé l'Atléti en première qui a su se rebiffer en seconde, malgré les occasions concédées. Sur des étincelles, le Real peut vraiment déclencher la foudre. A mi-parcours, ça profite plus à l'Atlético qu'autre chose.

A noter, le comportement exemplaire de nos trois français, en incluant Kroos et Modric pour le Real et Miranda et Gabi pour l'Atlético qui n'ont quasiment jamais gueulé sur les décisions.

C'est usant de voir les joueurs beugler à tout bout de champ sur les arbitres pour rien.
Il n'y a que chez nous qu'on voit ça. En basket, en hand ou en rugby, l'arbitre est rarement malmené comme ça peut être le cas. C'est sifflé, replacez-vous, il ne reviendra pas dessus, du moins tant qu'on aura pas cette putain de vidéo.


DE TOUTE MANIERE C'EST QU'UN CLUB DE FDP QUI SAIT PAS JOUER AU FOOT! SUS A L'ATLETI!








Vivement le match retour qu'on gagne d'un petit but au Bernabeu et qu'on fasse rager tout les amateurs du beau, du parfait Real Madrid.
Cette equipe de l atletico Madrid est degueulasse a voir jouer. Mais bon vu qu ils jouaient face aux mechants Real Madrid ce club qui represente les derives du capitalisme dans le football d aujourdhui on va avoir tout les hipsters qui vont encore nous dire que Mandzukic et consort ont ete héroïque alors que quand Chelsea joue de la meme facon tout le monde les denigre. Bref j espere vraiment que la real leur petera le derche au retour.
Au vu de leurs dernières confrontations, je m'attendais à un gros pressing des colchoneros. Bien au contraire, une première mi-temps dominé par le Real avec de grosses occasions comme ce face à face Bale/Oblak. Griezmann a eu également une grosse occase, très mal négociée, car il avait le temps et l'espace pour accompagner la passe au lieu de contrôler dos au but et frapper en pivot.

La 2ème mi-temps plus brouillone, plus hachée, toujours aussi intense mais d'un niveau technique plutot moyen. A l'image d'un Ronaldo qui doit faire beaucoup plus dans ce type de match fermé. La sortie de Benzema avec la rentrée d'Isco, a vu le Real reculer et un Atleti qui a finit fort.

Globalement déçu de ce match.
Parlons foot car les p**** comme Ramos ,mandzukic,Raúl Garcia ,limite carvajal je les déteste bande de cons va
Bon sinon groooossse première mi temps du réal surtout benzema et modric ,la Benz c'est très très fort un petit but et c'était la mi temps parfaite.
Cr7 OK moyen en 1 ère mi temps ,bale a fait des diff en 1 ère mi temps aussi
Modric techniquement il vend du rêve.
2 ème mi temps le réal arrête de jouer donc l'atletico se procure des occasions avec leur triangulations près du poteau de corner puis centre ils les ont tournes en bourrique
Arda quelques accélérations dont 1 magnifique.
Et comme prévu James s'est fait victimise je sais si je suis le seul mais je trouve que les adversaires y vont un peu fort sur lui mais jamais assez pour qu'il y ai faute ou jaune d'après l'arbitre en tout cas mais ça doit être chiant tout le match à prendre des petits coup.
Ben au retour on aura un petit 1-1 et atletico passe
Ian Curtis
Message posté par KillerCroc


DE TOUTE MANIERE C'EST QU'UN CLUB DE FDP QUI SAIT PAS JOUER AU FOOT! SUS A L'ATLETI!








Vivement le match retour qu'on gagne d'un petit but au Bernabeu et qu'on fasse rager tout les amateurs du beau, du parfait Real Madrid.


Ils font encore les puristes depuis leur match façon Grèce 2004 contre le Bayern?
Ian Curtis
Oui, c'est bizarre, où est passé le pressing de l'Atletico?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
L'Atletico c'est des génies... ils commencent le match à la fin quand il est quasiment fini pour le Real !
KillerCroc Niveau : CFA
on était pas dans un gros soir, mais j'y crois pour le retour au point de mettre ma femme en vente sur leboncoin. A l'extérieur on va faire un truc, même si le Real pourra se permettre d'attendre car pas dans l'obligation de marquer, faudra faire gaffe à leur science du contre et pas rater 36 occases.
Ben moi Marcelo je trouve qu'il en fait trop,après avoir dribble 2 joueurs fait la passe putain et applique toi merde dans tes passes
Les gens l'adorent pour ses dribbles mais moi je trouve que en simplifiant ça pourrait être bcp plus efficace.
Euh cr7 a été bcp plus présent que les précédent match face a l'atletico.
Et oblak a fait des arrêt mais ceux qui sont vraiment dangereux c'est 3-4 pas plus il faut pas exagérer.
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par Ian Curtis


Ils font encore les puristes depuis leur match façon Grèce 2004 contre le Bayern?


ça s'arrêtera jamais, on est le bouc émissaire du foot européen, quand l'Atleti gagne, c'est parce que l'équipe adverse a pas su mettre un pied devant l'autre. C'est à se demander si ils sont considérés comme joueurs de foot.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 4
Message posté par Muforever
Cette equipe de l atletico Madrid est degueulasse a voir jouer. Mais bon vu qu ils jouaient face aux mechants Real Madrid ce club qui represente les derives du capitalisme dans le football d aujourdhui on va avoir tout les hipsters qui vont encore nous dire que Mandzukic et consort ont ete héroïque alors que quand Chelsea joue de la meme facon tout le monde les denigre. Bref j espere vraiment que la real leur petera le derche au retour.


Chelsea mettra jamais 4-0 au Real.

Et lors de l'atletico-chelsea de l'année dernière on a bien vu qui étaient les vrais gareurs de bus. Le match retour à Stambford Bridge: 6 Def de metier sur le terrain coté Chelsea. Du joli.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 71