1. //
  2. // 34e journée
  3. // OL/Saint-Étienne (1-1)

Un derby agité entre supporters

Modififié
119 24
Avant le derby d'hier à Gerland, l'atmosphère était particulièrement tendue entre supporters stéphanois et lyonnais. À la rivalité sportive s'ajoutaient de vifs conflits entre fans des deux équipes, suite notamment au vol d'une partie de la banderole des Magic Fans par des indépendants du virage sud lyonnais après le quart de finale de Coupe de France entre l'ASSE et Lorient. Trois jours plus tard, les Magic Fans avaient tenté de rendre la pareille aux supporters lyonnais lors du retour de ces derniers d'un déplacement à Montpellier, mais la police s'était interposée.

Les forces de l'ordre étaient par conséquent sur leurs gardes avant le match de dimanche. 22 supporters des deux camps avaient été interdits de stade, le dispositif policier avait été renforcé et les supporters stéphanois contraints de se rendre à Gerland en bus.

Ces mesures ont permis d'éviter des incidents majeurs entre fans des deux clubs. Quelques supporters des Verts ont cependant été interpellés avant le match pour des jets de projectiles sur les forces de l'ordre ou pour détention de fumigènes. Suite à l'ouverture du score par les Verts, des fumigènes ont également été échangés entre le secteur réservé aux fans visiteurs et le virage sud de Gerland, ce qui a amené les forces de l'ordre à faire usage de gaz lacrymogènes et l'arbitre M. Duhamel à interrompre la rencontre pendant quelques instants.

Mais les incidents les plus graves ont eu lieu une heure avant le match entre supporters… des deux virages lyonnais. Les tensions étaient palpables depuis plusieurs mois entre certaines franges du virage nord, le principal kop de Gerland occupé par les Bad Gones, et des groupes du virage sud, notamment les bandes de hooligans qui ont été régulièrement impliquées dans des incidents ces derniers temps et qui comptent une part importante d'extrémistes de droite. Chaque groupe s'était mobilisé pour parer à une éventuelle attaque des ultras stéphanois. Pour des raisons encore indéterminées, ces tensions latentes ont explosé hier quand les deux groupes du sud et du nord, composés chacun d'une centaine de personnes, se sont croisés près du stade. Selon plusieurs témoignages (que nous avons directement recueillis ou qui sont évoqués dans l'édition lyonnaise du journal Le Progrès), l'affrontement a été très violent. Si des incidents avaient déjà opposé les deux camps lyonnais, la bagarre d'hier est d'une ampleur inédite. Elle témoigne notamment de la radicalisation, tant violente que politique, du virage sud lyonnais.

En tribunes, les Magic Fans ont maintenu leur ligne de conduite de réduction de leurs activités, décidée après le vol de leur banderole, en n'amenant aucun matériel (banderoles ou drapeaux) mais en chantant pour soutenir leur équipe. Seuls les Green Angels et les Indépendantistes affichaient donc ostensiblement leurs couleurs dans une tribune visiteurs qui a su se faire entendre. Quant aux ultras lyonnais, ils ont eux aussi assuré l'ambiance, en particulier dans le virage nord. Et ils ne se sont pas privés de chambrer, par plusieurs banderoles interposées, leurs homologues stéphanois suspectés de célébrer la victoire en Coupe de la Ligue après avoir dénigré cette compétition. « Stéphanois perruqués, la coupe à Moustache vous va au poil » raillait Lyon 1950 dans le virage sud quand les Bad Gones clamaient « Qui c'est les girouettes ? Évidemment, c'est les Verts ! » . QB et AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Stephanek 94 mukongo
Merci SO FOOT de nous informer sur certaines tensions entre groupes ultra méconnues du grand public !

Pour les "vrais" supporter de lyonnais ce qui habitent la région et qui fréquentent régulièrement le stade c'est le même délire que le psg une tribune plus "cosmopolite" et une tribune plutôt "nationaliste ou patriotique" ?!
On attend le compte-rendu de nos amis Lyonnais dans le prochain SUPP' MAG'... (Aaaahhh, les années 90...soupir)
Message posté par Stephanek 94 mukongo
Merci SO FOOT de nous informer sur certaines tensions entre groupes ultra méconnues du grand public !

Pour les "vrais" supporter de lyonnais ce qui habitent la région et qui fréquentent régulièrement le stade c'est le même délire que le psg une tribune plus "cosmopolite" et une tribune plutôt "nationaliste ou patriotique" ?!


Et non, tant les BG que Lyon 1950 (plus particulièrement le groupe + quelques indépendants au sud) ont une tendance à droite (pour ne pas dire extrème droite) même si ces groupes sont supposés être apolotiques. Je pense certainement qu'il est ici plus question de "suprématie" niveau pouvoir, depuis quelques temps le virage sud se développe à travers Lyon 1950 et est notamment assez présent en déplacement, ce qui peut paraitre comme une remise en cause de l'hégémonie des Bad Gones. Cet affrontement est très dommageable car ce n'est certainement pas le dernier, surtout que le virage sud n'a pas connu une telle ambiance depuis bien longtemps (Cf hier).
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Encore une fois avec ce genre d'incidents et de comportements, on arrivera jamais à être crédibles. C'est rageant parce que nos droits seront encore plus amoindris en tant que supporter.
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
On compte un corse dans le lot des interpellés.

Considérant ses faits inexcusables qui ternissent l'image du foot français, Frédéric "Moustache Pringles" Thiriez a décidé, en accord avec Mr Garibian, de suspendre Furiani à titre conservatoire pendant 795 ans, et a demandé à François Hollande d'annoncer et de mettre en place la loi martial en Corse. Le Sporting Club de Bastia est exclu à vie du football français, et désormais tous les 5 mai le foot français fera la fête et instaurera une chenille obligatoire dans tous les stades avec chapeaux d'anniversaires et serpentins. Dans le meme temps, en accord avec les présidents de tous les clubs professionnels, Mr Thiriez est annoncé président à vie de la Ligue de Football Professionnelle. Vive la LFP.

:)
Message posté par kolls
On attend le compte-rendu de nos amis Lyonnais dans le prochain SUPP' MAG'... (Aaaahhh, les années 90...soupir)


+1...rhha on rigolait bien tout de meme.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Message posté par GhjuvanFilippu
On compte un corse dans le lot des interpellés.

Considérant ses faits inexcusables qui ternissent l'image du foot français, Frédéric "Moustache Pringles" Thiriez a décidé, en accord avec Mr Garibian, de suspendre Furiani à titre conservatoire pendant 795 ans, et a demandé à François Hollande d'annoncer et de mettre en place la loi martial en Corse. Le Sporting Club de Bastia est exclu à vie du football français, et désormais tous les 5 mai le foot français fera la fête et instaurera une chenille obligatoire dans tous les stades avec chapeaux d'anniversaires et serpentins. Dans le meme temps, en accord avec les présidents de tous les clubs professionnels, Mr Thiriez est annoncé président à vie de la Ligue de Football Professionnelle. Vive la LFP.

:)


le mec qui pète un cable en direct !
Le_Touriste Niveau : DHR
Bientôt un plan Leproux à Lyon ?
Selon certaines sources bien informées, un groupe de supporters bastiais présent à Furiani auraient tenté de rester debout et auraient refusé de s'asseoir dans la tribune est Jojo Petrignani durant la rencontre contre le TFC necessitant l'intervention des forces de l'ordre. Ils ont été interpellé et risquent l'interdiction de stade pour ces faits ahurissants. Frederic Thiriez aurait même demandé l'ouverture d'une enquête.

Dans le même temps à Gerland, des fumigènes et bombes agricoles etaient lancés d'un camp à l'autre entre supporters stéphanois et lyonnais nécessitant une courte interruption de la rencontre.
Suite à cela, Frederic Thiriez aurait déclaré: "ce qu'il s'est passé à Gerland? J'y étais et je n'ai rien vu, affaire close".
http://www.sofoot.com/lyon-ou-sont-les-fafs-156272.html

Cet article était très intéressant et montre bien la sociologie des tribunes de Gerland.

Je conseille aussi cet article très intéressant : http://rebellyon.info/Fafland-Panorama- … ation.html

Bizarrement on ne parle jamais des dérives xénophobes et identitaire des deux virages lyonnais. Par contre pour taper sur l'ancienne tribune Boulogne (qui je le précise avait besoin d'être dissoute) les pouvoirs publics sont toujours au taquet.... Il y a vraiment deux poids, deux mesures.
Il est de notoriété publique que les Bad Gones penchent très clairement à droite (si ce n'est à l'extrème droite) et ils ont toujours étés protégés par le pépère Aulas et ça personne n'en parle !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
119 24