1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 23e journée

Un coup pour rien

Un trio de tête qui ne gagne pas, la Fiorentina et la Lazio qui se replacent en embuscade, l'Inter qui commence à prendre forme au contraire du Milan : encore un joli week-end de Serie A avec un bon paquet de rebondissements. Un cauchemar pour les parieurs en revanche.

Modififié
3 5
  • L'équipe du week-end : Palerme


    Le duo fraîcheur de Palerme, Vazquez-Dybala, a une nouvelle fois ébloui la Serie A de tout son talent, ce week-end. Dans le sillage de leurs deux Italo-Argentins, les Rosanero ont stoppé la belle série de quatre victoires consécutives du Napoli, tombé au stadio Barbera sans vraiment livrer bataille (3-1). Il faut dire que les Azzurri ont vite été pris de court, la faute à Rafael auteur d'une grosse bévue sur une frappe lointaine de Lazaar. On connaît la suite avec la puissance de feu argentine à l'action. Seule satisfaction pour le Napoli : le troisième but consécutif de Gabbiadini sur une jolie talonnade.

    Youtube

  • Vous avez raté Cesena-Juventus et vous n'auriez pas dû


    - Week-end de Saint Valentin oblige, vous avez cédé aux demandes de Madame et lâché la télécommande. Argument supplémentaire, la programmation télé était plutôt sympa avec un bon Batman sur TF1, une comédie romantique sur France 2 ou encore un classique Usual Suspects sur France 4. De toute manière, c'était sûr : la Juve n'allait faire qu'une bouchée de Cesena, 19e au classement. Sauf que la Vieille Dame – non pas la vôtre – s'est montrée empruntée sur la pelouse de ses homologues bianconeri. Après deux grosses parades de Buffon devant Defrel, Djuric a fini par trouver l'ouverture sur un contre rapide initié par une grossière erreur de Pirlo. Morata et Marchisio ont bien remis les choses en ordre par la suite, mais Brienza a égalisé. Les Turinois auront quand même l'opportunité de s'imposer sur penalty, mais Vidal ne trouvera même pas le cadre. Signe d'une soirée ratée. Et sinon, le film, c'était bien ?

  • Les joueurs du week-end : M'Baye Niang et Fredy Guarín


    Cocorico. L'un des meilleurs joueurs du week-end en Serie A n'est autre que M'Baye Niang. Arrivé au Genoa, cet hiver, pour trouver plus de temps de jeu, l'attaquant français réussit pour l'instant son pari. Déjà décisif, lundi dernier, en obtenant un penalty contre la Lazio, Niang est passé à la vitesse supérieure ce dimanche. Il a en effet fortement contribué au succès des siens contre le Hellas Verone (5-2) avec un doublé – ses deux premiers buts en Serie A – dont une superbe tête décroisée. Remplacé à la 74e minute, le natif de Melun a reçu une ovation méritée du stadio Ferraris. Son secret ? « Ici, je sens la confiance de tout le monde. » A-t-on vraiment besoin de déchiffrer le message ?
    La concurrence est toutefois rude pour le Français avec un Fredy Guarín intraitable face à l'Atalanta. Le milieu de terrain colombien a en effet été impliqué sur les quatre buts de l'Inter pour une victoire finale 4-1. Dans l'ordre, Guarín a obtenu un penalty pour l'ouverture du score de Shaqiri, inscrit un magnifique doublé, puis offert une « passe décisive » à Palacio. L'Inter enchaîne une deuxième victoire consécutive grâce aux griffes de Fredy.


  • Les images du week-end


    Premier but pour Mattia Destro avec le Milan AC. Fêté comme il se doit, mais insuffisant pour assurer le succès des siens face à Empoli (1-1).


    « Frère, on va bien s'amuser à Rome. » Gervinho et Doumbia sont bien rentrés de la Coupe d'Afrique des nations, mais n'ont pu forcer la décision avec la Roma contre Parme (0-0).


    À l'honneur, la régie mobile de la chaîne Sky (lors de Roma-Parme), à l'origine de la polémique entre la Juventus et le Milan, le week-end dernier. C'est mieux que le streaming, hein ?


    Mohamed Salah a également inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, en profitant d'une superbe déviation de Babacar. Reconnaissant, l'Égyptien a ensuite rendu la pareille à son coéquipier.

    Youtube

    Panenka tranquille pour Antonio Candreva qui permet à la Lazio de retrouver la victoire, sur le terrain de l'Udinese (1-0) après deux défaites.



  • La banderole du week-end


    Pas de référence sportive cette fois, mais un hommage de Cesena au coureur cycliste Marco Pantani natif de la ville d'Émilie-Romagne. Au lendemain du onzième anniversaire de la disparition du Pirate – le 14 février 2004 –, la Curva Sud de Cesena a ainsi affiché un message sans détours : « Hier, aujourd'hui et demain : vérité et justice pour Marco Pantani » . L'enquête sur les circonstances de la mort de Pantani a en effet été ré-ouverte depuis quelques mois dans la Botte. Une photographie en noir et blanc de Pantani accompagnée d'un « Ciao Marco » a aussi été affichée sur le tableau lumineux du stade Dino Manuzzi.


  • Rudi Garcia a dit


    Attention changement de discours pour Rudi Garcia après le match nul de la Roma contre Parme (0-0) : « On n'a plus besoin de regarder le classement. On a seulement besoin de rechercher notre jeu avec continuité. Comme celui qu'on a produit en seconde période où on a réussi à jouer avec plus de rythme. Si on continue comme ça, alors on retrouvera la victoire, a jugé le coach français. […] On n'a pas d'alibi et on ne doit pas chercher d'excuses. Contre le dernier, on devait gagner. C'est un résultat très décevant. » Dur retour à la réalité.

  • La stat inutile


    Salah est devenu le 17e buteur différent de la Fiorentina cette saison. Encore quelques efforts, et Vincenzo Montella va titulariser ses gardiens en pointe pour faire le perfect comme tout bon joueur de FIFA.

  • Et sinon...


    - La Sampdoria n'a toujours pas gagné depuis l'arrivée de Samuel Eto'o (1 nul et 2 défaites). Les Blucerchiati se sont cette fois inclinés contre le Chievo (2-1) malgré une passe décisive du Camerounais pour Muriel, auteur de son premier but avec la Samp, précisément 364 jours après sa dernière réalisation en Serie A.
    - L'Inter s'est imposée pour la première fois depuis avril 2008 sur la pelouse de l'Atalanta après 3 matchs nuls et 2 défaites.
    - Le Torino n'a pas non plus réussi la passe de cinq victoires consécutives. La faute à un vaillant Cagliari venu chercher un point au stadio Olimpico de Turin (1-1).
    - Empoli a réussi 170 passes de plus que le Milan AC. Significatif de la domination toscane ce dimanche et des difficultés des Rossoneri.
    - La maman de Giovinco est demandée à l'accueil d'un centre commercial de Toronto.


    Par Eric Marinelli
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    georgesleserpent Niveau : Loisir
    Moi je retiens de ce week end, au delà de la superbe perf du Milan, 2 choses:
    -L'inter a du potentiel et Guarin peut être un super joueur quand il décide de se sortir les doigts
    -Petit à petit, Ljajic devient le taulier offensif de la Roma, face à Parme il est le seul en 1ère MT à créer du danger, même si il s'efface un peu en seconde. De plus, il faut à mon avis pas attendre Doumbia avant la saison prochaine, comme ce fut le cas pour Honda, c'est con à dire mais les championnats russes et italiens sont tellement différents sur tellement de points que l'adaptation est longue.
    PaganBishop Niveau : DHR
    D'accord avec Ljajic. Ce type a vraiment quelque chose, même s'il a mis du temps à montrer pourquoi on l'avait acheté à la Fio. J'espère qu'un jour Iturbe montrera aussi un bout du joueur qu'il était l'an dernier parce que pour l'instant et au prix qu'on l'a payé c'est la plus grosse enfilade des dix dernières années.

    Quant à Verde ce serait bien de le voir jouer un bout de match toutes les semaines. Pas titulaires pour qu'il prenne le temps (mais pas la grosse tête), mais des minutes par ci par là. Il pourra être une arme redoutable dans 2-3 saisons!
    kingarturo32 Niveau : Loisir
    llajic ce que j'aime pas c'est qu'il a trop tendance à se laisser tombé au moindre contact et sa nonchalance j'ai toujours l'impression qu'il marche après techniquement c'est du très bon il lui manque juste une meilleur finition, par contre verde la 1ere fois que le voit jouer, et ça va être du lourd je sen il a une putain de prise de balle, il centre bien à 18 ans ça va
    kingarturo32 Niveau : Loisir
    j'avais oublier, ça devient du lourd le vasquez en 10 pour l'après tevez ?
    Pas besoin qu'elle aille à l'accueil, suffit de trouver le rayon Gormiti
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3 5