Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir

Un coup d'épée dans l'eau

Paris devait tuer le suspense en recevant Montpellier. Oui mais non. Le nul entre les deux leaders ne fait pas avancer les choses, et encore moins le classement. Une chose est certaine, le futur champion de France jouait sans doute au Parc des Princes, hier.

Modififié
Paris a vacillé

Une semaine que le Royaume de France et de Navarre voulait voir son duel. Entre le supposé Roi et son dauphin, l'écart était mince avant la joute dominicale. Elle l'est encore plus après 90 minutes d'affrontement. Si le PSG conserve son maillot jaune suite au match nul (2-2), Montpellier l'a clairement emporté aux poings, à l'envie, et dans les têtes. C'est bien simple, le PSG n'est pas tout à fait une équipe et Carlo Ancelotti n'arrive pas encore à faire (bien) jouer les siens. Sans un excellent Sirigu et un éclair de génie de Menez à la 88eme, Paris aurait morflé. Car en face, les ouailles de René Girard ont sorti un gros match. Clairement, actuellement, la meilleure équipe de Ligue 1, c'est eux. Belhanda, Giroud, Bedimo and co ont montré un visage séduisant. Il leur a manqué un brin d'expérience et un poil de chance pour repartir de Paname avec les trois points. Sinon, Kevin Gameiro est de plus en plus petit dans le maillot parisien, ça devient urgent. Limite gênant.

Les Olympiques dans le dur

Autant Marseille peut avoir des regrets sur le résultat du week-end (1-1 contre Valenciennes au Vélodrome), autant Lyon n'a pas existé à Bordeaux (neuvième défaite des Rhodaniens en championnat). Une chose est certaine, les deux équipes ont perdu des points dans leur course au podium. Marseille - qui avait récupéré tous ses Africains de la CAN - n'a pas réussi à déboiter une bonne équipe nordiste et a encore perdu des points à la maison. Rien n'est grave, car l'OM ne perd plus. Mais les hommes de Didier Deschamps n'arrivent toujours par à emballer une rencontre.
Pour Lyon, en revanche, c'est beaucoup plus flippant. C'est mou, emprunté, prévisible et terriblement ennuyeux. Les Bordelais n'ont pas eu à forcer leur talent pour se payer le scalp des Aulas's Boys. Mine de rien, depuis janvier, Bordeaux avance à vitesse grand V. Tant mieux pour eux et pour le suspense, samedi, ils se déplaceront à Montpellier.

Pêché Mignot

Jean-Pascal Mignot. Un triplé patronymique qui fait frémir les services de l'Etat Civil. Contre Rennes, l'ancien Auxerrois a marqué son premier but pour Saint-Etienne. Après un début de saison moyen, le défenseur s'est repris en main. Oublié le Mignot qui envoyait son coude dans les gencives adverses, maintenant, JP se la joue footballeur au sein de la défense des mecs du Forez. Des Verts globalement très costauds contre une équipe de Rennes, il faut le dire, dégueulasse. Comme chaque année, Rennes a du mal à maintenir la cadence et commence à salement se liquéfier. Le contraire d'une équipe stéphanoise décidément très joueuse (victoire 4-0) avec un Batlles des grands soirs. Après sa démonstration, Sainté est sixième ( à égalité de points avec l'OM et l'OL). Mieux, entre Lille et Bordeaux, il n'y a que six points. Ça va partir dans tous les sens. Et c'est tant mieux.

Kakuta, mon Amour

On le soupçonnait très fort, le petit Kakuta. D'une, quand un mec comme Ancelotti vous couve à Chelsea, ce n'est pas pour rien. De deux, parce que Football Manager se trompe rarement, également. Et ce n'est pas Patrice Carteron qui dira la contraire. Si son équipe s'est amusée à danser sur le corps sans vie de l'OGC Nice, le petit gaucher y est pour beaucoup. Un but, une passe décivise, des gestes d'instinct, le milieu de terrain a récité sa partition sans aucune fausse note. Son duo avec Brice Jovial a complètement désarmé une pâle équipe niçoise. Dijon commence à prendre ses aises avec la zone rouge (5 points d'avance) à mesure que Kakuta se familiarise avec la Ligue 1. D'aucuns y voient une coincidence, d'autres y voient l'éclosion d'un talent au service d'une idée : le maintien.

En vrac :

- Nenê doit être malade, il n'a pas tiré une seule fois contre Montpellier. C'est la première fois cette saison.

- A Ajaccio, on n'aime pas le Coca, visiblement.

- Brandao est devenu le meilleur attaquant de l'OM suite à la blessure de Rémy.

- Louis Nicollin est un homme heureux. Son fils lui ressemble.

- Kakuta a été titulaire trois fois avec Dijon. Trois buts. Boum.

- Govou a claqué le 50è but de sa carrière contre Caen.

- Sans faire parler, Lille revient sagement dans le coup (troisième avec un match en retard).

- Regattin et Capoue sont les deux délits capillaires du week-end. Félicitations.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier