Un coach viré trois fois

Modififié
2 6
Tsanko Tsvetanov est un rescapé de la vie. Coach du club bulgare de l’Etar Veliko Tarnovo, il a connu l’incroyable expérience d’être licencié à trois reprises par son club.

Le pourquoi du comment ? D’abord, au mois d’août, à la suite d'un début de saison pourri, sa direction lui signifie la fin de son contrat. Les supporters gueulent. Tsanko est donc réhabilité de facto pour une seconde chance.

Un mois plus tard, les résultats ne connaissent pas d’embellie. De nouveau viré, le coach peut encore compter sur le soutien indéfectible du public. Le club se déjuge et rappelle Tsvetanov. On commence à se dire que le type a le cul bordé de nouilles.

Cette semaine, il finit par se faire virer une troisième fois. Pour justifier cet énième camouflet, l’Etar Veliko a expliqué que son entraîneur avait eu des mots insultants pour son président et, du fait de sa grande popularité, sapait l’autorité du boss. Tu m’étonnes.

Si Tsanko est si populaire, c’est qu’il est l'un des héros ayant permis au club de retrouver l’élite avant de prendre sa retraite de joueur. Il se murmure qu’il pourrait tout de même revenir sur le banc. Jamais trois sans quatre, donc. PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Sa popularité s'explique : il est bel homme !
@jack C'est de l'ironie?
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
La photo prouve que c'est de l'ironie non ?
On dirait un des zombies de Silent hill...
Ce que j'aime par dessus tout c'est son épi.
Maurizio Zamparini likes it!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 6