Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // 8es

Un choc Bayern-Arsenal, le Real recevra Naples

Un classique Bayern-Arsenal, un alléchant Real-Naples, quelques rencontres ouvertes et un dépucelage tout doux pour Leicester qui ira à Séville.

Modififié

Le choc : Bayern Munich - Arsenal


Classique. Comme en 2005, comme en 2013 et comme en 2014, Arsenal va devoir se farcir le Bayern dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Problème : les Gunners n'ont jamais réussi à éliminer les Bavarois. Sur le papier, cet Arsenal-Bayern a quand même de la gueule : d'un côté, une escouade allemande qui se cherche encore, entre un début de championnat poussif et une deuxième place derrière l'Atlético dans le groupe D, et de l'autre, une troupe anglaise qui n'a perdu qu'une seule rencontre toutes compétitions confondues depuis le 14 août dernier. Une série est faite pour se faire tordre. Alors Arsène, c'est maintenant.

C1 : Les affiches des huitièmes

Le Callejónico : Real Madrid - Naples


Un inédit, mais là aussi, une affiche qui envoie un peu de plaisir. Dans l'histoire de la C1, le Real et Naples ne se sont rencontrés qu'une fois, au premier tour de l'édition 1987-88 où les Espagnols s'étaient imposés tranquillement (2-0, 1-1). Il y a le papier et tout le reste, car la rencontre paraît, si l'on prend l'état des troupes de décembre, assez déséquilibrée : l'équipe de ZZ n'a pas perdu un seul match de la saison toutes compétitions confondues et celle de Maurizio Sarri galère à trouver son rythme malgré sa première place dans un groupe B plutôt tranquille. Rendez-vous en février.

Le match déjà plié : FC Porto - Juventus


La dernière fois que Porto et la Juventus se sont fait des câlins, Paolo Montero s'amusait encore à déchirer des mollets. C'était en phase de poules, en octobre 2001, et la Vieille Dame avait plié à Octávio Machado (3-1) après un nul (0-0) au Portugal. Depuis, rien n'a changé : la Juventus fracasse toujours les mâchoires et s'avance comme un favori pour février devant un FC Porto qui est loin de convaincre cette saison et qui aurait pu ne jamais voir les huitièmes si Ranieri n'avait pas lâché son dernier match. Peu de suspense logiquement.

Les indécis : Benfica - Dortmund et Bayer Leverkusen - Atlético de Madrid


Oui, on pourrait penser que l'Atlético et le Borussia vont tamponner leur billet pour les quarts sans trembler. Bon, logiquement, ce sera le cas, mais à l'heure actuelle, on peut s'interroger, tant le BvB avance entre une défense en carton et une attaque brûlante. Les Allemands vont devoir bouffer un Benfica leader de son championnat, et tout semble ouvert, malgré un avantage au Borussia. Un passif ? Oui, en 1963-64 : une victoire allemande (1-2, 5-0). Pour l'Atlético, la donne est similaire, même si le statut de favori est soulevé avant de défier un Leverkusen solide en Europe, mais déjà largué en championnat. Simeone a déjà posé ses ambitions : « Notre objectif est la C1. »

Le dépucelage : FC Séville - Leicester


Il y en a des doux, d'autres qu'on aimerait oublier. Le dépucelage de Leicester en huitièmes, lui, sera plus calme que prévu. En février, la bande à Ranieri devra boxer avec le FC Séville de Sampaoli qui a déjà montré de belles promesses en poules. Oui, c'est dur, mais moins qu'attendu. Logiquement, les deux équipes ne se sont jamais affrontées sur la scène européenne. Avantage Séville.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre