Un Chili « con carne »

0 0
Le Chili, qui jouera ce soir contre le Brésil en huitièmes de finale, est une des équipes les plus sanctionnées de la compétition: en trois rencontres, l'équipe du sélectionneur Bielsa a reçu dix cartons jaunes et un rouge. Agressive mais pas violente, l'autre Roja est une équipe joueuse, offensive et qui n'a pas peur de la bande à Robinho malgré trois joueurs majeurs suspendus; Estrada, Ponce et Medel.

Cette déclaration de Arturo Vidal, défenseur chilien, le montre: « Nous maintenons ce désir de jouer d'égal à égal avec n'importe quelle équipe (...) Je sens que nous sommes une nouvelle génération, que nous pouvons marquer une différence avec le passé. En 1998, le Brésil s'est montré meilleur que le Chili, mais là, ca peut changer » .

Cette année-là, la Seleçao avaient battu 4-1 le Chili de Marcelo Salas à la Footix Cup.
En revanche, « El Loco » Bielsa n'a pas la même opinion et met la pression sur le quintuple vainqueur de la coupe du monde : « Compte tenu de ce que le Brésil représente dans l'Histoire, il n'y a pas de commentaires à faire » . Et les chiffres l'affirment: les piments rouges ont gagné 7 des 65 matchs joués contre les Auriverdes.

En tout cas, au Chili, on espère un nouveau séisme, mais qui viendrait de Johannesburg cette fois-ci.

TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Redknapp veut le job
0 0